Ski de fond : un Noël en solitaire pour Johannes Hoesflot Klæbo ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, Ruka
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Très prudent sur le sujet du coronavirus depuis le printemps dernier, le fondeur norvégien Johannes Hoesflot Klæbo n’est pas sûr de fêter Noël en famille cette année. Ce qui est certain, en revanche, c’est qu’il ira skier.

 

Ski de fond : « Peut-être que je fêterai Noël seul », annonce Johannes Hoesflot Klæbo

En ce mois de décembre, l’équipe nationale de ski de fond norvégienne n’a pas participé aux coupes du monde de Davos (Suisse) et de Dresde (Allemagne) pour ne pas s’exposer à des risques de contaminations à la Covid-19. Elle ne disputera pas non plus le Tour de Ski.

Johannes Hoesflot Klaebo en a donc profité pour séjourner dans sa cabane de Skeikampen, non loin de Lillehammer. « Je m’y suis entraîné tout le mois de décembre en effectuant deux sessions par jour. Je ne peux pas me plaindre », annonce-t-il à l’agence de presse NTB dans des propos repris par TV2. Il a aussi réalisé quelques sorties armé de skis alpins.

 

Johannes Hoesflo Klaebo, ski de fond, Ruka

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Vianney Thibaut/NordicFocus

 

Après ses quelques semaines d’entraînement en solitaire, même si ses coéquipiers de l’équipe norvégienne de sprint sont venus le rejoindre la semaine passée, Klæbo va rejoindre, ses prochaines heures, Trondheim pour fêter Noël. « Le plan était d’être avec ma famille, mais je ne sais pas exactement comment ce sera cette année, révèle le champion. L’infection s’est propagée à Trondheim où les gens portent des masques partout en ville. Ce n’est pas un bon signe… Je fêterai peut-être le réveillon de Noël seul. »

 

Du ski dans la période de Noël

En revanche, le roi du sprint mondial, battu à Ruka par Erik Valnes en début de saison, est à 100% sûr de skier lors de la période de Noël. Plutôt à Skeikampen, où « sept à huit kilomètres de pistes de ski de fond » sont tracés, qu’à Trondheim, où le stade Granåsen n’est pas encore enneigé de façon optimale.

pub

Enfin, s’il voulait disputer la traditionnelle Rindalsrennet, course de Noël de 16 kilomètres organisée à Rindal, celle-ci a été déplacée au 28 décembre à cause du manque de neige…

 

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.