Ski de fond : un nouveau militaire en équipe de France

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

SKI DE FOND – Après sa superbe saison couronnée d’un titre mondial de ski de fond U23, Jules Lapierre intègre l’Armée de terre et l’équipe de France militaire de ski.

 

Jules Lapierre signe à l’Armée de Terre

Voilà qui devrait lui permettre de mener à bien sa carrière de haut-niveau en ski de fond. Jules Lapierre vient en effet de rejoindre l’équipe de France militaire de ski en signant un contrat avec l’Armée de Terre.

Le fondeur du SN Chartrousin, auteur d’une saison exceptionnelle marquée par un titre de champion du monde U23 et du meilleur classement français sur le Tour de ski (entre autres belles performances) intègre la grande famille du ski militaire où il croisera Baptiste Gros, Anais Bescond, Simon Desthieux, Célia Aymonier entre autres…

A noter que la signature de son contrat coïncide avec l’arrivée de Perrine Laffont, championne olympique de ski de bosses, au sein de l’EFMS.

 

Un premier stage d’acculturation

Le jeune fondeur tricolore aura l’occasion de faire quelques connaissances lors de son premier stage d’acculturation qui aura lieu du 27 au 30 mai : la compagnie Hiver du Bataillon de Joinville se rassemblera au 3e régiment d’infanterie de marine de Vannes pour un stage d’acculturation.

30 sportifs de haut niveau de l’Armée de Champions, affectés au Bataillon de Joinville du Centre national des sports de la Défense, vont découvrir l’univers des militaires du 3e RIMA et partager leur quotidien. Parmi ces membres de l’équipe de France militaire de ski, des champions du monde et médaillés olympiques et paralympiques participeront au rassemblement.

SKI NORDIQUE - Les membres de l’équipe de France de ski militaire ont effectué cette semaine un stage chez les commandos montagne. Retour en images.

Simon Desthieux lors d’un précédent stage commando.

 

« L’acculturation aux valeurs militaires est essentielle dans la carrière de nos sportifs de haut niveau. Elle facilite leur intégration au sein des armées et de la gendarmerie nationale, renforce leurs qualités intrinsèques et l’esprit de cohésion », indique le centre national des sports de la Défense.

A Saint-Pierre de Quiberon, les sportifs militaires auront droit à quelques activités nautiques, des pistes commando, de l’escalade ou encore du rappel, tout cela sur le site du majestueux fort de Penthièvre.

 

Photo : Nordic Focus / Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.