Ski de fond : une compétition dans le stade olympique d’Helsinki

Krista Parmakoski, ski de fond, Lahti
Rollerski, Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

SKI DE FOND – Le 26 janvier 2021, le stade olympique d’Helsinki (Finlande) servira d’écrin à un sprint international de ski de fond. Une première.

 

Depuis sa construction pour les Jeux olympiques d’été de 1952, l’Helsingin Olympiastadion n’avait jamais accueilli de compétitions de ski de fond. Ce sera chose faite le 26 janvier prochain. Si l’idée de disputer le sprint des Mondiaux de Lahti 2017 dans cette enceinte avait été émise, les pourparlers n’avaient pas abouti.

C’est donc dans le cadre des Helsinki Ski Weeks, qui s’étendront du 25 janvier au 28 février 2021, qu’un sprint sera organisé à Helsinki autour d’un stade olympique tout juste rénové. Comme il aura lieu deux jours après la fin de la coupe du monde organisée à Lahti, les organisateurs s’attendent à recevoir un plateau de fondeurs internationaux.

Krista Pärmäkoski, star du ski de fond finlandais, a confié à Yle, qui diffusera l’événement, son impatience d’être au départ de cette course : « C’est un stade légendaire et ce sera amusant de skier là-bas. Je pense que ce sera une aussi bonne compétition qu’une coupe du monde. »

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Krista Parmakoski (FIN) – Modica/NordicFocus

 

Le grand public aura accès à la piste pendant un mois

Ce sprint ne sera effectivement pas au programme de la coupe du monde, ce que regrette Jari Töykkä, directeur commercial de l’Association finlandaise de ski et directeur général de Nordic Ski Finland Oy, organisateur de l’événement : « Le calendrier de la coupe du monde est chargé et ne donne pas de place aux nouvelles compétitions. Mais disputer un sprint de coupe du monde au stade olympique est une idée séduisante. »

La piste, à la fois à l’extérieur et à l’intérieur du stade, sera ensuite ouverte au grand public pendant un mois. « Il est important que la neige apportée soit également accessible pour la population de la ville. Grâce à cela, nous pourrons attirer de nouveaux pratiquants », explique Pärmäkoski, toujours au média national finlandais.

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.