Ski nordique | Biathlon : comment la Suisse reprend l’entraînement lundi

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI NORDIQUE | BIATHLON – Les athlètes suisses vont reprendre l’entraînement dès le lundi 11 mai, sous réserve du respect strict des différentes mesures. Swiss-Ski a soumis à l’Office fédéral du sport (OFSPO) un concept de protection Covid-19 élaboré au cours des derniers jours. Il a été validé.

 

Comment remettre les athlètes à l’entraînement alors que la crise du coronavirus n’est pas terminée. Swiss-Ski a planché sur la question. De ce travail est né un « concept de protection » qui prend en compte l’ensemble des 11 disciplines de la Fédération, et ce, à tous les niveaux (de l’équipe nationale aux ski-clubs). Il définit les conditions et le cadre dans lesquels ce premier pas de la reprise des activités d’entraînement de sports de neige suisses (sport d’élite et sport de loisirs) peut se dérouler.

La première priorité de Swiss-Ski est la santé de ses athlètes et de tous les collaborateurs. Dans un premier temps, il s’agit évidemment de respecter strictement les directives de la Confédération.

Le 29 avril dernier, le Conseil fédéral décidait un assouplissement des mesures en ce qui concerne la taille des groupes d’entraînement et la règle de distanciation à l’échelle du le sport professionnel. Dès lors, que mettre en œuvre pour les fondeurs, les biathlètes et autres sauteurs ? Des groupes de travail dirigés par les trois directeurs sportifs dont Hippolyt Kempf pour le nordique, ont été constitués. L’expertise de spécialistes dans les domaines de l’entraînement spécifique au sport, de l’entraînement de condition physique, de la physiothérapie et de la médecine du sport a été prise en compte lors de la constitution de ces groupes de travail. Qui ont donc rédigé un « plan de protection » adapté à chaque discipline.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Pour le nordique, il est par exemple demandé de s’entraîner en ski-roues par groupe de cinq, de ne pas se restaurer en buffet, se changer à la maison ou dans son logement…

 

Télécharger (PDF, 206KB)

 

​​​​​​​
« L’objectif est de reprendre, puis augmenter graduellement nos activités d’entraînement dès le 11 mai. Nous sommes conscients de l’immense responsabilité que nous assumons en tant que l’une des plus grandes fédérations sportives de Suisse. Notre priorité absolue est de veiller à ce que les athlètes et les équipes d’encadrement de Swiss-Ski ne soient exposés à aucun risque sanitaire en lien avec la pandémie du coronavirus », explique Walter Reusser, directeur sportif pour l’alpin.

En ce qui concerne le sport professionnel (tous les cadres de Swiss-Ski : équipe nationale, cadres A, B et C ainsi que tous les détenteurs d’une Swiss Olympic Talent Card National ou plus élevée), les mesures prévues par le concept de protection doivent être appliquées et respectées par toutes les parties prenantes lors des entraînements organisés sous l’égide de Swiss-Ski (avec convocation écrite ou listes de présence). L’activité d’entraînement ne pourra avoir lieu si les conditions du concept ne peuvent être remplies.

Pour le sport amateur (associations régionales, centres de performance nationaux et régionaux, écoles nationales et régionales ainsi que les ski-clubs), les mesures spécifiques aux disciplines prévues par le concept de protection s’appliquent en tant que recommandations.

 

Photo : Nordic Focus

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.