Ski : une bonne saison dans le Jura

Malgré la crise, la saison de ski qui vient de s’achever est jugée “globalement bonne” par les professionnels des Alpes du Nord et du Jura, qui ont profité d’une neige abondante.


Globalement, selon l’organisme Domaines skiables de France (DSF) qui fédère 236 opérateurs de remontées mécaniques en France,  la fréquentation des stations de ski françaises a augmenté d’environ 2% durant la saison écoulée avec près de 55 millions de journées-skieurs, mais sans atteindre le record de 2008/2009 (59 millions). La saison a commencé en retard car la neige est arrivée d’un coup en décembre et janvier.

Selon Domaines Skiables de France, en termes de volume de journées skieurs l’activité ski enregistrée au cours de cette saison est bonne pour le plus grand nombre des massifs. C’est dans les Montagnes du Jura, le Massif Vosgien et Savoie-Mont Blanc qu’elle est la meilleure.

Tous les clignotants au vert”

En termes d’activités, les tendances suivantes sont observées par rapport à la saison précédente: 
– la fréquentation des écoles de ski est annoncée en progression dans les Alpes du Nord, les Montagnes du Jura et les Vosges, stable dans les Pyrénées et en recul dans les Alpes du Sud ; 

– l’usage des raquettes à neige est jugé en hausse dans les Alpes du Nord, les Pyrénées, les Montagnes du Jura et les Vosges. Seules les stations sud-alpines l’annoncent stable ; 

– l’activité ski de fond est en progression dans les Montagnes du Jura et les Vosges, perçue identique à l’an passé dans les Alpes du Nord, et en recul dans les Alpes du Sud et les Pyrénées ;

– enfin, la fréquentation des lieux de détente et/ou de relaxation est annoncée supérieure à l’an passé pour l’ensemble du massif alpin et identique dans les Pyrénées et les Montagnes du Jura. 

Parallèlement, les tendances de la consommation au sein des commerces comme des restaurants sont à la hausse par rapport à la saison dernière dans les Alpes du Nord, au recul dans les Alpes du Sud et à la stabilité pour les autres massifs, hormis les stations vosgiennes, non-répondantes à ces deux interrogations. 

Darb-aval.jpg

La période inter‐vacances qui s’est achevée cette année avec le week‐end de Pâques (7‐8‐9 avril) aura connu sur les domaines skiables une fréquentation inférieure de 7 % à la moyenne constatée pour cette même période les 4 saisons précédentes. Elle aura été marquée par des températures très douces en journée qui ont mis à rude épreuve un manteau neigeux moins bien préparé cette année du fait des conditions dans lesquelles s’est déroulé le début de saison. On reste cependant, pour cette période d’inter‐vacances, nettement au‐dessus de l’an passé où elle avait été catastrophique dans le Jura : + 3 au lieu de – 39 % en cumul depuis le début de la saison comparée à la moyenne des quatre précédents hivers.

En termes d’activités pratiquées en station, par rapport à l’hiver passé, la fréquentation des écoles de ski est annoncée en hausse dans les Alpes du Nord, le Jura et les Vosges, stable dans les Pyrénées et en recul dans les Alpes du Sud. L’usage des raquettes à neige est stable dans les Alpes du Sud, en hausse dans les Alpes du Nord, les Pyrénées, le Jura et les Vosges. 

Enfin, la fréquentation des lieux de détente et de relaxation est annoncée supérieure à l’an passé pour l’ensemble du massif alpin et identique dans les Pyrénées et le Jura.