Skiathlon de Lillehammer : bis repetita de Manificat ?

SKI DE FOND – Suite et fin de l’étape de Lillehammer, dimanche, en fin de matinée, avec le skiathlon.

 

Elles s’élanceront à 10 h, ils prendront le relais à 11h45 pour un skiathlon qui s’annonce très disputé, à Lillehammer, en Norvège. Dossard 10, le jeune Johannes Hoesflot Klæbo concentrera la majorité des regards, surtout après sa quatrième victoire consécutive, samedi, dans le sprint classique. «  Il est encore très jeune, c’est ce qui le rend encore plus impressionnant. On va voir comment il évolue durant cette saison et les années à venir. Il fait penser à Northug à l’époque. En tout cas, il a grandi sous l’ère Northug. On le reconnait un peu dans le style de Klaebo, dans son style de ski avec un comportement presque similaire, quoique moins joueur que Northug », confiait le 1er décembre Maurice Manificat, chef de file de l’équipe de France, à Nordic Magazine.

 

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR), Sergey Ustiugov (RUS).

Petter Northug qui, justement, ne prendra pas le départ. Pour sa première compétition de l’hiver en coupe du monde, le fondeur norvégien a connu une vraie déconvenue. Il a donc quitté Lillehammer, direction Trondheim.

L’athlète de 31 ans, malade à Beitostølen, évincé de Ruka, battu à Gaalaa, comptait pourtant sur cette étape pour justifier sa présence dans une équipe nationale regorgeant de talents. Au royaume du nordique, on n’hésite plus à parler de « crise ». « Je pense qu’il est difficile de l’emmener à Davos et à Toblach vu ce qu’il a montré jusqu’à présent », estime Fredrik Aukland, le spécialiste de la NRK. « Nous aurons une discussion demain [aujourd’hui] », a sobrement commenté Tor Arne Hetland, l’entraîneur norvégien. Mais d’ajouter : « J’avais espéré qu’il serait capable de figurer parmi les 30 premiers ».

Dans le skiathlon, Northug qui a préféré se réfugier dans les bois plutôt que de parler à la presse, sera remplacé par Simen Sveen.

 

Bis repetita de Manificat ?

Taugboel (NOR), Harvey (CAN), Even Northug (NOR), Aune (NOR), Manificat (FRA).

Revenons à Klaebo. Il reconnaît que, dans le sprint, il a, en quelque sorte, été aidé par les Russes Alexander Bolshunov et Sergey Ustiugov. Jusqu’à ce qu’il leur fausse compagnie. C’est qu’ils lui avaient cherché des poux dans la tête lors des quarts et demi-finales. « J’ai dû changer de tactique après », analyse le jeune homme. Cette réactivité risque de nouveau de lui être utile lors des 30 km qui l’attendent.

Dans le camp français, Adrien Backscheider, Clément Parisse et Damien Tarantola joueront, eux aussi, leur partition sur un format qu’ils apprécient. A noter également la première sélection en bleu-blanc-rouge de Jules Lapierre. Le jeune fondeur, impressionnant cet automne à Arçon notamment, va découvrir la coupe du monde ce dimanche, aux côtés de Jean-Marc Gaillard et de Maurice Manificat.

Une semaine après remporté la dernière épreuve du mini-tour de Ruka, « Momo » pourrait faire mieux encore qu’en décembre 2015. Sur le même terrain de jeu, il avait fini à la 5e place, dans une épreuve alors enlevée par Martin Joshnrud Sundby en « loup solitaire ».

Rappelons que, désireux de ménager son talon d’Achille douloureux, Dario Cologna est absent de Lillehammer. Le Grison sera de retour à Davos le 9 et 10 décembre.

Quant aux dames, ce sera sans les Françaises qui, depuis deux jours, retrouvent confiance dans des courses FIS en Italie. Aurore Jean a gagné vendredi. Samedi, c’était au tour d’Anouk Faivre-Picon.

 

Télécharger (PDF, 286KB)

Télécharger (PDF, 289KB)

 

Photos : NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.