Solukhumbu Trail : Lucas Humbert avec Dawa Sherpa… et les autres

Actuellement, un trail hors du commun se déroule dans l’Himalaya. Des Jurassiens y participent, dont le Bois d’Amonier Lucas Humbert qu’on ne présente plus. Philippe Bourgine nous en dit plus sur cette excursion qui n’est pas que sportive. 

320783_10150383692889176_716339175_8115854_945631275_n.jpg

Parlez-nous du Solukhumbu Trail. Pouvez-vous déjà nous dire où il se déroule ?
La région du Khumbu, une région hors du temps, où il faut oublier tous ses principes européens, se laisser émerveiller par le paysage grandiose qui s’offre à nos yeux, et se laisser rêver en évoluant dans une nature à l’état pur. Dans tous les cas, on en revient changé…

Déjà plusieurs étapes de réalisées. Quelles sont les conditions ?
Déjà quatre étapes de faites, même si je n’ai pas pu recevoir de news de la dernière pour cause de connexion trop difficile par satellite. Aujourd’hui, ils vont en direction de Taksindu pour le 5e étape, où ils auront une journée de repos pour visiter les lieux (village natal de Dawa Dachhiri Sherpa où se trouve toute sa famille, cérémonies diverses, fête au village avec tous les enfants des environs, visite de l’école, partage avec les habitants).

Aucune nouvelle ?
Le groupe se trouve normalement au bivouac de Beni, à 3900 m d’altitude. Il n’y a rien d’autre ici que deux baraques de bergers, et le pointage du satellite est impossible. 

Il fallait s’y attendre, j’ai connu la même mésaventure l’année dernière au même endroit.

Qui sont les Jurassiens (Ain, Doubs, Jura), qui y participent ?
Pour les Jurassiens, il y a mon frère Jean-François bien sûr (même s’il ne fait pas officiellement la course, mais il fait le même parcours tout de même !), Lucas Humbert de Bois d’Amont (qu’on ne présente plus), Nicolas Teboul de Prévessin (près de Ferney). Il y a aussi Alain Conscience de Besançon.

Quels sont les objectifs ?
Les coureurs viennent avant tout vivre une aventure sportive mais surtout humaine hors du commun, en découvrant les plus hautes montagnes du monde.

Le Népal n’est pas un territoire comme les autres pour les trailers. Si vous deviez le définir en trois mots ?
Le Népal, en trois mots, c’est dépaysement, culture et traditions. Le Népal est très lié à l’Himalaya car c’est le principal pays de cette région, avec la Chine (Tibet) au nord, le Pakistan à l’Ouest et le Bhoutan à l’Est.