Stéphane Bouthiaux : « Le stade des Tuffes est conforme à nos besoins »

Stephane_Bouthiaux.jpgDès demain et jusqu’au 25 août, l’équipe de France A de biathlon va suivre un stage à Prémanon, dans le Jura. Le nouveau stade des Tuffes leur servira de camp d’entraînement. Il est implanté à proximité du Centre national de ski nordique de moyenne montagne (CNSNMM).

A cette occasion, entretien avec le Jurassien Stéphane Bouthiaux, chef de l’équipe masculine, dont on se rappelle – entre autres – ses titres en championnats de France (1992, 1994, 1995 en sprint et 1986 et 1991 en relais) sous les couleurs de l’Olympic Mont d’Or. Il présente le programme de la quinzaine et dit en quoi Prémanon est devenu un outil performant pour les athlètes de haut-niveau.

Quels sont les objectifs du stage qui va se tenir dans le Jura ?

La première semaine sera destinée à effectuer un gros travail de développement aérobie, du travail musculaire et notre traditionnel test de détermination de seuils dans la montée du Tabagnoz.

La deuxième semaine, nous effectuerons plus de travail spécifique biathlon et nous terminerons par un test grandeur nature pour voir comment les deux gros mois de travail de l’été ont été “digérés” par les athlètes.

Nous profiterons également de notre passage à Prémanon pour effectuer la deuxième visite médicale obligatoire auprès de notre médecin Thomas Lacroix.

Jusqu’ici, êtes-vous satisfait des entraînements estivaux des biathlètes français ?

Oui, tout s’est très bien passé pour l’instant et, mis à part quelques petits “bobos” impondérables à la vie d’athlètes de haut niveau, les gars sont plutôt bien et toujours en progression  par rapport aux étés précédents.

Avez-vous déjà pu découvrir le nouveau stade des Tuffes ? Qu’en pensez-vous ?

Oui, bien sûr. Ce nouveau stade est en tout point conforme aux besoins d’un entraînement de biathlon de haut niveau. La piste s’est considérablement allongée, son profil est des plus intéressant et le pas de tir digne d’une coupe du monde. De plus, nous allons profiter prochainement d’un stand de tir couvert à la place de l’ancien pas de tir, ce qui nous permettra d’effectuer des séances d’entraînement dans des conditions parfaites, quelles que soient les conditions atmosphériques.

La proximité avec le CNSNMM est un autre atout.

En effet, il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas que le stade des Tuffes ! La super salle de musculation, le gymnase, le terrain de foot, la ligne de tir pour les essais de carabines et de munitions, l’atelier d’armes de Franck Badiou et l’atelier de la structureuse sont autant d’infrastructures indispensables que nous trouvons à Prémanon et seulement à Prémanon. Je ne suis pas sûr qu’un tel centre avec autant d’atouts concentrés dans un seul et même lieu existe ailleurs…


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade