Stéphane Bouthiaux : « Se mettre en confiance à Sjusjoen »

Ski nordique, biathlon, sports d'hiver

BIATHLON – Le “sesongstart skiskyting de Sjusjoen” ouvrira ce week-end la saison de biathlon à Sjusjoen, en Norvège. L’occasion pour le patron des équipes de France Stéphane Bouthiaux d’annoncer ses attentes…

 

 

 

Ce week-end à Sjusjoen sera donné le top départ de la saison de biathlon. Dans quel état d’esprit sont les tricolores à la veille de cet événement ?

On a fait un stage grandement perturbé par le manque de neige notamment au début. Les conditions de ski étaient désastreuses. Depuis 4 ou 5 jours, on a de bonnes conditions, c’est enfin l’hiver avec 20 cm de neige fraîche plus de la neige artificielle… Le seul souci, c’est que le gros du travail est terminé !

Maintenant, tout le monde a envie d’en découvre. 8 mois de préparation, c’est long. L’envie de mettre le dossard est là. On prend ces courses surtout pour se situer. Nous n’avons pas d’ambitions particulières même si on prend le départ pour gagner. Les gars et les filles ont l’air d’aller pas trop mal, on devrait avoir des résultats intéressants sur cette “petite” coupe du monde puisque toutes les nations sont là sauf les Russes et les Tchèques.

 

Qui disputera les épreuves : un sprint samedi et une mass-start (en deux groupes) dimanche ?

Samedi, tout le monde court. Les deux groupes A des équipes de France. Dimanche, on avisera en fonction des résultats et de la fatigue des uns et des autres.

 

Quels sont les enjeux pour la coupe du monde qui s’ouvrira ensuite à Ostersünd par le traditionnel relais mixte ?

On sait que le meilleur entraînement reste la compétition. L’enjeu, c’est surtout de terminer la préparation de la meilleur manière, voire de déjà se mettre en confiance pour ceux qui auront de bons résultats.

 

 

Petit tour d’échauffement avec l’ami Simon Desthieux à Sjusjøen Skistadion Natrudstilen. Warm up lap this morning in Sjusjøen.

Posté par Antonin Guigonnat sur mercredi 11 novembre 2015

 

 

 

Qu’avez-vous pensé de la performance de Martin Fourcade dans le 15 km libre et comment le sentez-vous à quelques jours du début de la saison en biathlon ?

Martin a skié avec nous à Sjusjoen avant de rejoindre les fondeurs à Dombas. concernant sa course, il était  clairement dans un mauvais jour au niveau de la fréquence cardiaque qui ne montait pas… Il vaut mieux que ça et le sait, il n’a pas réussi à terminer la course correctement après 8 km dans le bon tempo. Il est avec nous depuis dimanche. Il ne courra que samedi pour ne pas surcharger la saison qui sera longue avec des mondiaux en mars. Ensuite, il ira à Ruka pour la coupe du monde de ski de fond. On l’a aussi préparé pour le sprint classique d’ouverture pour éviter les courbatures en vue du 10 km libre de Ruka le lendemain. C’était absolument impératif de suivre cette préparation sans aucune ambition si ce n’est celle d’arriver en forme pour la distance en skate.

 

Chez les hommes avec Simon Desthieux, Antonin Guigonnat ou Quentin Fillon-Maillet comme chez les dames avec Justine Braisaz, Enora Latuillière ou encore la nouvelle de l’équipe Célia Aymonier, la jeunesse tricolore paraît ambitieuse… Qu’attendez-vous particulièrement d’eux cette saison ?

Pour un Quentin, on attend qu’il confirme avec plus de régularité au plus haut niveau, qu’il progresse dans la hiérarchie mondiale comme c’est le cas pour Simon De”sthieux et Antonin Guigonnat qui a découvert la coupe du monde l’hiver passé. Chez les filles, on sait que Justine a un gros potentiel. Et on attend de la voir à son meilleur niveau.

Stéphane Bouthiaux avait répondu aux questions de Nordic TV lors de la présentation des équipes de France :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.