Stéphane Tempier : « Gagner le Roc Azur est une consécration »

Dimanche,  le pilote Bianchi Stéphane Tempier a franchi le premier la ligne d’arrivée du 29e Roc d’Azur. Entretien.

198668_377844312290471_586774032_n.jpg

Stéphane Tempier, vous remportez le Roc d’Azur une semaine après avoir affronté la boue et le froid aux mondiaux de VTT marathon à Ornans. Peut-on dire que le soleil vous réussit-il mieux que la pluie ?

Entre un abandon et une victoire à Ornans, j’ai bien l’impression que le soleil me convient beaucoup plus !

 

Plus sérieusement, vous avez semble-t-il survolé cette épreuve en partant à votre rythme dès les premiers kilomètres… Avez-vous douté un moment de votre victoire sur les passages difficiles ? 

La course s’est vite décantée dès la première montée et on s’est retrouvé seulement à 3 au passage du Fournel. Les écarts se sont ensuite vraiment produits dans la seconde montée, l’une des plus raides du parcours. Je me suis échappé dans la descente qui a suivi et j’en ai profité pour partir à mon rythme en essayant de creuser l’écart sur le groupe de poursuivant. C’est seulement au Bougnon que j’ai compris que je pouvais aller jusqu’au bout, quand j’ai su que je possédais presque 1 minute d’avance. Le plus difficile a été le final et notamment la piste cyclable, où ils étaient trois derrière à rouler contre moi.

 

Vous connaissez le Roc d’Azur par cœur pour l’avoir disputé depuis les plus jeunes catégories. Le gagner est-ce une consécration ? 

Cette année, après les Jeux olympiques, j’étais motivé pour rouler jusqu’au Roc d’Azur. Je savais qu’il y avait moyen de faire un grand coup en gardant la forme de l’été. C’est une consécration car je suis passé plusieurs fois à côté dans les autres catégories, mais gagner le Roc élite, c’est encore plus beau !

 

Cette victoire met aussi un terme à votre contrat avec Bianchi. En savez-vous plus pour l’année prochaine où vous tenterez de briller aux avant-postes de la coupe du monde de cross-country ? 

Je vais rejoindre la “dream team” BH SR-Suntour l’année prochaine ! Nous allons avoir une très belle équipe avec la championne olympique et du monde Julie Bresset, et Maxime Marotte. C’est un nouveau challenge pour moi après 6 belles années chez Bianchi. L’objectif sera d’aller chercher des podiums à l’international.

 Photo : AA Photographies (Facebook)