Swiss-Ski soutient la candidature d’Urs Lehmann à la présidence de la FIS

Biathlon, ski de fond, Combiné nordique, Saut à ski, Restez chez vous, confinement, Covid-19, Coronavirus, Nordic Story
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

FIS – Swiss-Ski a décidé de soutenir la candidature d’Urs Lehmann pour succéder à Gian Franco Kasper au poste de président de la Fédération internationale de ski FIS.

 

Après avoir pris connaissance en novembre dernier du souhait du président de la FIS, Gian Franco Kasper, de quitter ses fonctions à l’issue du congrès de la FIS, le présidium de Swiss-Ski a étudié la question de sa succession. Il en découle la décision stratégique de faire le maximum pour que la présidence de la FIS reste en mains suisses, après Marc Hodler et Gian Franco Kasper.

« La décision d’Urs Lehmann de se présenter à la présidence de la FIS nous réjouit – malgré le fait que cela impliquerait pour Swiss-Ski la perte d’une précieuse expertise » a déclaré Bernhard Aregger, CEO de Swiss-Ski. « Nous sommes convaincus qu’Urs Lehmann, avec son expérience d’ancien athlète de haut niveau, de CEO de longue date de Similasan AG et de Président de l’une des plus importantes et des plus grandes fédérations nationales de ski, est prédestiné pour le poste de président de la FIS. »

« C’est à la fois un grand honneur et une obligation pour moi de me présenter à la succession de Gian Franco Kasper. Il est important que la FIS, en tant qu’organisation faîtière internationale, assure la continuité, tout en apportant de nouvelles visions et idées pour l’ère post-Kasper. Je me sens prêt à relever ce défi », déclare Urs Lehmann.

Le champion du monde de descente de 1993 est membre du présidium de Swiss-Ski depuis 2006 et président de la Fédération suisse de ski depuis 2008. Sous la houlette de Lehmann dans le domaine alpin depuis les championnats du monde à domicile à Saint-Moritz, Swiss-Ski connaît sa période la plus fructueuse depuis la fin des années 1980 – avec comme temps fort, son premier triomphe au classement des nations après plus de 30 ans. Les spécialistes nordiques peuvent se targuer de la décennie la plus réussie de leur histoire, tandis que dans les domaines du snowboard et du ski freestyle, douze médailles ont été remportées pour le compte de Swiss-Ski lors des deux derniers grands événements.

Outre ce bilan sportif, les douze dernières années ont été marquées par le développement continu de la fédération – tant sur le plan structurel que financier.

Sous la présidence d’Urs Lehmann, le chiffre d’affaires (consolidé) de Swiss-Ski a doublé, pour atteindre 57,7 millions de francs suisses. Les droits médiatiques et publicitaires entourant les événements de Coupe du monde ont été commercialisés sur de nouvelles bases. De nouveaux concepts notoires en matière de suivi médical, de recherche et développement ainsi que de formation des entraîneurs ont été mis en œuvre.

Si Urs Lehmann était élu président de la Fédération mondiale de ski lors du 52e congrès de la FIS, il appartiendrait aux délégués de Swiss-Ski de désigner son successeur à la tête de la Fédération suisse de ski.

Le présidium de Swiss-Ski a d’ores et déjà évalué en détail les possibilités envisageables pour sa succession et décidé qu’en cas de départ éventuel de M. Lehmann, il proposerait l’actuel vice-président, Peter Barandun, à sa succession. Il se réjouit de se conformer au souhait de ses collègues du présidium et serait prêt à reprendre le poste de président de Swiss-Ski, s’il venait à se libérer.

Peter Barandun est CEO et président du conseil d’administration d’Electrolux Suisse. Il a été élu au présidium de Swiss-Ski en 2012.

 

Photo : Swiss-Ski

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.