Sylvain Guillaume : “Décevants”

A l’issue des épreuves de combiné nordique, Sylvain Guillaume dresse un bilan plutôt décevant des Jeux olympiques des Français. Pour le vice-champion olympique de 1992 à Albertville, les tricolores avaient les moyens de ramener au moins une médaille.

 

Le mauvais scénario

Sébastien Lacroix

Concernant l’épreuve pas équipe, ça s’est mal goupillé. Comme d’habitude… On peut refaire la course à l’infini mais ça n’a pas marché parce qu’ils sont partis 10’’ derrière Moan et que ce dernier a démarré très fort empêchant Seb (Sébastien Lacroix, ndlr) de combler ce retard. Il ne voulait surtout pas voir les Français revenir et préférait affronter les Allemands et les Autrichiens. C’était leur stratégie. Après, il ne faut pas se leurrer non plus, la France était en dessous sur les skis. Si on n’était pas au contact d’emblée, ça ne pouvait pas marcher. Sur le papier, les autres nations n’avaient pas peur des Français, si ces derniers étaient derrière. On n’est pas des fondeurs. C’était vrai à l’époque maintenant l’équipe de France, c’est plus des sauteurs. Le seul regret, c’est le saut de Max (Laheurte) sur lequel il manque un petit mètre qui aurait permis de partir avec les Norvégiens. Ça n’aurait peut-être rien changé mais on ne sait jamais. On a également vu que sur 5 km, tout le monde s’accroche même les moins bons fondeurs comme Klemetsen ou les Autrichiens. Je le répète mais en partant derrière, il ne fallait pas s’attendre à un miracle. C’est vraiment dommage car c’est encore une place à la con. Il faudrait peut-être qu’ils se mettent au régime parce que le chocolat, ce n’est pas toujours bon.

 

Déception française

Ces Jeux olympiques, pour eux, sont forcément décevants car il n’y a pas eu de médailles que ce soit en individuel ou par équipe. En fait, j’ai le sentiment qu’il y a eu une accumulation de petites choses qui ont empêché les Bleus de briller. Il y a eu la maladie de Sébastien en arrivant, le mauvais choix de fart sur le petit tremplin… Ça s’est mal goupillé d’entrée de jeu, or ça se joue beaucoup sur les premières courses des Jeux olympiques, en créant une bonne dynamique ou non. Je pense, honnêtement qu’ils ne doivent pas être contents ni satisfaits. Même s’ils ont fait de belles places, ce n’était pas l’objectif, ce n’était pas ce qu’ils attendaient, à savoir au moins une médaille.

 

Jason Lamy Chappuis, une question de confiance

Le désarroi de Jason Lamy Chappuis, champion blessé.

Même s’il dit qu’il n’avait pas trop les jambes sur la première course, je pense qu’avec les bons skis, ça aurait peut-être pu le faire. Après avec des « si », on peut tout refaire. Mentalement, ça aurait tout changé si cette première course s’était mieux passée. Je pense que ça lui a rajouté un peu plus de poids encore sur les épaules et ça a érodé un peu son capital confiance. Or quand sur la 2e course, il faut être frais mentalement et aller chercher au plus profond de soi, il lui manque ses ressources là. On a pu voir qu’il sautait mieux mais, et il l’a reconnu lui-même, il a eu du mal à hausser son niveau au moment de la compétition à l’inverse de Frenzel. Il lui a peut-être manqué un peu de confiance aussi dans ce domaine parce qu’il a vu que la densité en saut s’est accrue en combiné et qu’il voyait qu’il n’arrivait pas à être au top notamment par rapport à Frenzel.

Quoi qu’on en dise également et même s’il est fort mentalement, le fait d’être porte-drapeau lui a amené une fatigue psychologique qu’il n’aurait pas eue sans cette responsabilité et les sollicitations qui vont avec. On l’a vu avec Frenzel aussi sur le grand tremplin où il n’a pas pu répondre derrière son titre olympique. Sa médaille l’avait un peu épuisé.

 

Les Bleus patraques

Maxime Laheurte ne doit pas être content de ses Jeux. Il a peut-être apprécié sa première course de fond qui n’était pas si mal après en saut, ce n’est pas son niveau. Ce n’est pas une surprise car il est en manque de repères depuis le début de l’hiver. On ne peut pas arriver aux JO et avoir, comme par magie, un déclic. Ensuite, il tombe malade dans la deuxième partie de la quinzaine et ça, c’est la catastrophe surtout dans ce genre d’événement que tu as préparé pendant 4 ans…

BRAUD Francois

Pour François Braud, c’est dommage. Sur le petit tremplin, il rate son saut mais avance bien sur les skis, et sur le grand, il fait la même erreur en sautant moins loin mais claque son meilleur temps de l’hiver en fond. C’était prometteur. J’ai pu observer son relais et j’ai vraiment apprécié son attitude et le niveau technique qu’il a affiché dans la dernière bosse avec du rythme. Ce qui est décevant, c’est qu’il n’a jamais réussi à faire un jour complet.

Enfin concernant Seb, il arrive malade. La poisse car il est en perte totale de confiance cet hiver après son énorme saison en 2013. Je le dis souvent mais le plus dur, ce n’est pas d’y arriver mais d’y rester tout là-haut et Seb l’a expérimenté. Il subit le contrecoup car même s’il a fait les choses dans l’ordre, il a dû se mettre la barre plus haute en terme d’objectifs et comme ça n’a pas rigolé pour lui au début, il s’est un peu découragé, a commencé à gamberger et ça ne marche plus derrière. Maintenant, il faut qu’il passe à autre chose, qu’il décompresse.

 

Fin de saison à la carte

Je pense que François Braud peut vraiment faire une bonne fin de saison. Jusqu’à présent, il avait un peu peur sur les skis et ces Jeux peuvent lui avoir redonné confiance. Il a vu qu’il pouvait être devant sans forcément se faire rattraper comme ce fut le cas cet hiver à Lillehammer. Il faut simplement qu’il arrive à faire un bon saut et une bonne course ensemble et il a de quoi jouer devant voire de s’inviter sur le podium. Les autres doivent, eux, se lâcher.

Dans le cas de Jason, ce serait bien qu’il soit sur le podium du classement général de la coupe du monde. Ici, il a repris un peu confiance en saut. Là, il va décompresser un peu, se reposer, digérer ce qui s’est passé et repartir. On verra ensuite ce qu’il fera l’année prochaine s’il y va ou arrête. Il faut savoir que normalement, il ne repartira pas pour 4 ans comme plusieurs membres du relais. Une nouvelle génération devra prendre le pouvoir.

Sochi_Combiné

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.