Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski nordique, Ski de fond, Norvège, Therese Johaug, dopage

Therese Johaug après son audience : « J’ai un bon pressentiment »

SKI DE FOND – A l’issue de la première audience à Oslo où Therese Johaug avait écopé de 13 mois de suspension pour dopage, la FIS avait fait appel, jugeant la peine inadaptée. Ce mardi, le Tribunal Arbitral du Sport s’est donc réuni pour une nouvelle audience de l’affaire Johaug.

 

 

Pour rappel, en septembre dernier, la fondeuse norvégienne avait été contrôlée positive au clostébol, produit illicite contenu dans une crème qu’elle aurait utilisé pour ses lèvres. La FIS juge qu’une suspension appropriée se situerait entre 16 et 20 mois. Le tribunal norvégien avait décidé autrement, se basant sur l’argument que Johaug n’était pas responsable à part entière et n’avait pas consciemment voulu se doper.

 

L'article continue sous la publicité
pub

C’est sur cette défense que s’est de nouveau basé le clan Johaug au TAS aujourd’hui, n’appelant comme seul témoin que l’ancien médecin de l’équipe : Fredrik Bendiksen. Celui-ci a de nouveau assuré que Therese Johaug n’était pas responsable mais que c’était lui qui n’avait pas bien vérifié les éléments contenus dans la crème prescrite. « Je suis heureux d’avoir témoigné, assure-t-il au micro de la NRK en sortant de l’audience. J’espère que ça ira dans le bon sens mais c’était déjà bien de la revoir, nous avons eu une grande conversation. » De son côté, l’athlète assure que ses relations avec le médecin vont bien et se dit touchée de sa venue et de son soutien.

 

« Je suis soulagée »

 

A la fin de la journée, la Norvégienne a pris la parole face aux médias. « Je suis soulagée, on peut se concentrer sur le futur maintenant et j’ai un bon pressentiment », révèle-t-elle. Si elle doit encore attendre quelques semaines avant la fin des délibérations et le verdict, Johaug se dit confiante, soutenue par ses proches et son équipe avec qui elle prépare le prochain hiver olympique.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Car dans le clan de la fondeuse, on espère toujours que la peine ne dépassera pas les 15 mois, permettant à la jeune femme de participer aux Jeux Olympiques 2018. Si la FIS obtient gain de cause, en revanche, elle devra dire adieu à son rêve de médaille. Le TAS a tout de même rappelé que les juges prenaient en compte la carrière de l’athlète avant de rendre sa décision, certainement vers la fin juillet.

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski nordique

Le programme des prochains Jeux olympiques a Pékin vient d'être publié. Voici le calendrier des sports nordiques.

Biathlon

Les biathlètes en stage dans le Kamtchatka ont pris le départ du dernier marathon de ski de fond de l'hiver en Russie.

Ski nordique

A peine « retraité », le Suédois Anton Karlsson a été recruté par l'organisation de la Visma Ski Classics.

Ski de fond

Calendrier de la Visma Ski Classics modifié, mesures sanitaires, froid polaire... Le Bornandin Théo Deswazière raconte son hiver.

Saut à ski

Durant les Mondiaux d'oberstdorf, le Norvégien Halvor Egner Granerud avait été testé positif à la. Covid-19. Samedi, il a déclaré ne pas avoir retrouvé...

Ski de fond

14:02. Et de deux pour Iris Pessey ! Lauréate de la Fossavatn Skate ce jeudi, la fondeuse haut-savoyarde, actuellement coach des biathlètes juniors britanniques,...

Ski de fond

Avec pas moins de cinq podiums à son actif, plusieurs équipes se verraient bien accueillir la fondeuse norvégienne.

Ski de fond

Quelques jours après avoir parcouru 610 kilomètres en 31 heures, le fondeur norvégien Joar Thele se confie à Nordic Magazine sur un incroyable week-end.