Thomas Dietsch : « J’ai tout connu sur la Forestière, une course mythique »

Exceptionnel ! Le pilote professionnel VTT du team Bulls, le Vosgien Thomas Dietsch, répond aux questions de Nordic mag’ : il nous parle évidemment de la Forestière qu’il disputera au guidon de son VTT carbone Bulls 29 pouces…

 

Image-6-copie-1.png

Thomas Dietsch, vous venez de prendre la 5e place du “Red Bull Dolomitenmann” devant près de 15 000 spectateurs. Racontez-nous cette épreuve de folie par équipe qui combine course à pied, parapente, kayak et VTT, votre spécialité…

La Red Bull Dolomitenmann est une course de fou, mythique en Autriche (24e édition)! Y’a beaucoup de public sur le parcours et à l’arrivée… un monde incroyable ! Le soir à la remise des prix, la ville de Lienz est noire de monde ! La soirée s’est terminée à 6h du matin !

Qu’appréciez-vous sur ce type de parcours VTT très engagé ?

C’est une nouvelle expérience pour moi. On fait la course pour soi mais aussi pour l’équipe qui compte sur toi ! Le parcours… en montée, c’est l’enfer (10km… 1 600m de dénivelé !) et la descente… des pistes de ski alpin à 60km/h ! Le paysage, avec les Dolomites en toile de fond, est magnifique. Je me suis pris au jeu de ces courses depuis le “Red Bull Elements” à Annecy (que j’avais gagné en début d’année !)

La Forestière est un des plus beaux marathons !”

Cet effort est-il comparable à une épreuve de VTT marathon et pourquoi ?

Cet effort est complétement différent d’un marathon. C’est beaucoup plus explosif… mais ça change! C’est sympa !

Vous serez l’un des favoris de la Forestière ce dimanche. Quelle saveur a cette course jurassienne aux yeux du Vosgien que vous êtes ?

La Forestière est un des plus beaux marathons ! Une course mythique ! J’ai très peu l’occasion de courir en France (2e course seulement cette année!) et ça fait toujours plaisir de courir dans son pays. J’ai tout connu sur cette course : des victoires, des problèmes mechaniques, des grosses chutes…

Vuillermoz et Bailly-Maitre seront de sérieux adversaires que vous connaissez d’ailleurs. Qui craignez-vous d’autre sur ce 100 km où une défaillance peut pénaliser n’importe quel coureur…

Je ne crains personne, je veux juste faire une belle course, donner le meilleur de moi même et m’accrocher pour rester aux avant postes! Je pense être en assez bonne forme après un mois d’août difficile ou j’étais bien cramé suite aux nombreuses courses depuis le début de saison!! à voir dimanche .

Photo : Thomas Dietsch


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade