Thomas Dietsch : « L’Extrême sur Loue : du très beau VTT mais très exigeant ! »

Le coureur du team Bulls sera l’une des meilleures chances françaises au départ de l’Extrême sur Loue de dimanche, répétition générale avant les mondiaux de VTT marathon 2012.
Capture d’écran 2011-09-14 à 21.29.28
Thomas Dietsch, avant de parler du rendez-vous de dimanche, comment avez-vous récupéré de votre Forestière (2e) disputées dans des conditions météo apocalyptiques ?
Physiquement, j’ai bien recupéré de la Forestière ! Mentalement, la semaine qui a suivi la Forestière… je n’avais plus envie de monter sur le vélo ! En plus, le temps à la maison n’était vraiment pas terrible. Je n’ai donc pas fait grand-chose.

Ce dimanche a lieu l’Extrême sur Loue à Ornans. Racontez-nous votre lien avec cette course devenue mythique qui vous a parfois réservé quelques mésaventures…
J’ai été assez malchanceux sur l’Extrême-sur-Loue ! J’ai pérdu un championnat de France marathon à 5km de l’arrivée alors que j’étais en tête en 2007, je suis tombé l’année dernière à l’entraînement : résultat, une fracture de l’humérus (épaule) dont je ne suis toujours pas remis ! C’est un bel événement, du très beau VTT (surtout s’il ne pleut pas !) mais le parcours est très exigeant !

Cette année, l’Extrême sur Loue sera la répétition générale des mondiaux de VTT marathon 2012. Cela ajoute-t-il un aspect particulier à cette épreuve ?
Oui, cette course permettra de prendre des repères et d’effectuer le parcours du mondial 2012 dans des conditions courses ! C’est important pour voir et sentir ses points forts et ses points faibles.

Ce sera, pour les pilotes, un bon test avant 2012″

Contexte pré-mondiaux 2012 oblige, il y a aura du très (très) beau monde à Ornans avec le champion du monde Christoph Sauser, le Russe champion d’Europe Medvedev, de multiples champions nationaux dont vous pour la France. Quel sera votre objectif ?
C’est la fin de saison ; une saison qui a été longue et dure ! L’année prochaine, l’Extrême-sur-Loue sera “L’objectif” pour beaucoup de pilotes (dont moi !) mais cette année, je pense que la course sera très dure et très relevée mais ce sera surtout pour les pilotes un bon test pour 2012 !
Mes favoris…? Platt, Lakata, Sauser !

Le tracé de 83 km est exigeant et technique. Dans quels endroits peut se faire la différence entre les meilleurs ?
Le tracé de 83 km est même très exigeant ! Il faut être concentré durant toute la course. La différence peut se faire partout car les montées sont dures et les descentes techniques… il n’y a pas vraiment de récup’, c’est full gaz, tout le temps à bloc !

Pour les amateurs de matériel, courrez-vous sur votre Bulls carbone 29 pouces ?
Oui, ce vélo a un super rendement et une très bonne rigidité. Pour une course comme à Ornans, j’ai 1,7 bars de pression dans les pneus (ce qui est trop peu pour un 26 pouces avec un risque réel de crevaisons) ce qui apporte du confort et du “grip” pour la descente! Bref : rendement, confort.. what else !