Toblach : de l’inédit derrière Pellegrino

SKI DE FOND – Federico Pellegrino est le grand sprinter de ce début de saison. Il a remporté samedi la coupe du monde de Toblach, où un Ecossais, Andrew Young a créé la sensation.

 

 

Les poneys n’avaient samedi pas encore pris place dans la crèche de Noël. A Toblach, en Italie, ils ont disputé le dernier sprint de l’année 2015. Un seul Français a toutefois passé le cap des qualifications ; il s’agit du fondeur des Ménuires, Renaud Jay, qui n’avait déjà pas démérité en Suisse le week-end dernier. Baptiste Gros, brillant deuxième à Davos, a enregistré le 37e temps, ce qui le place à 8 dixièmes de la 30e place. Richard Jouve est classé 49e, Lucas Chanavat 57e et Paul Goalabré 71e.

 

La surprise Young

Dans les quarts de finale, le Norvégien Petter Northug Jr (qui est en couverture du nouveau numéro de Nordic Magazine) a remporté sa série. Une nouvelle fois tout en maîtrise, l’Italien Federico Pellegrino l’a imité aussitôt après, avec un temps pour le porteur du maillot rouge de 2 minutes 27. Le Norvégien Haavard Solaas Taugboel a encore amélioré ce chrono, ce qui a coûté sa place à Dario Cologna. La Suisse s’est toutefois réconforté avec la prestation de Jovian Hediger qui est arrivé en tête de la quatrième série. Pour l’occasion, le coureur de Bex avait retrouvé Paal Goldberg ; le Norvégien l’avait fait tomber devant le public grison.

Renaud Jay a été prudent à l’entame de sa course. Il s’est ensuite placé, mais le rythme imposé par Sondre Turvoll Fossli était intense. Anssi Pentsinen l’a en outre gêné à plusieurs reprises. Du coup, il a terminé en quatrième position, ce qui l’a empêché de disputer une demi-finale. Le Britannique Andrew Young a lui décroché son ticket…

 

 

Sprint Toblach

Sprint Toblach

Sprint Toblach

 

Dans la première demi-finale, Petter Northug Jr n’a pas réussi à revenir devant, où Pellegrino bataillait avec l’Américain Simeon Hamilton. Son compatriote Martin Johnsrud Sundby, toujours en course, a, lui aussi, été été éliminé.

Lors de la seconde confrontation, l’Ecossais Andrew Young continuait son bonhomme de chemin, au grand étonnement de ses concurrents. Son meilleur score en coupe du monde était jusqu’ici une 29e place à Davos en décembre 2013. Jovian Hediger, lucky loser, gagnait le droit de disputer la finale. En février 2014, c’est une sixième place qu’il avait décrochée à Toblach, après un premier temps en qualification. La piste lui réussit.

 

Sprint Toblach

 

La distribution de la finale était donc inédite. Lorsque le départ a été donné, il était bien difficile de prévoir le tiercé de tête, même si Federico Pellegrino a pris des risques et logiquement remporté pour la cinquième fois la coupe du monde.

 


La présence d’un Américain, Simeon Hamilton, et surtout d’un Ecossais s’entraînant en Norvège, Andrew Young, sur le podium a fait souffler un vent de fraîcheur sur les tablettes de la FIS. La quatrième place de Jovian Hediger indique enfin la bonne forme du Suisse.

Sprint Toblach

 

Sixième victoire de Falla

Maiken Caspersen Falla a été la plus rapide lors des sprints féminins. Dans cette finale où l’on retrouvait les meilleures filles du circuit, la Norvégienne a devancé Ingvild Flugstad Oestberg et la Suédoise Stina Nilsson qui cède son dossard rouge à la vainqueur du jour. « Je me sentais en forme aujourd’hui, à Davos je n’étais pas très loin de la victoire », a commenté Falla au micro de la FIS.

 

Sprint Toblach
 
 


 
 
Photo : Agence Zoom

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.