Sprint : Baptiste Gros dans le top 10

A Lillehammer, c’était bien parti pour Baptiste Gros. Après les qualifications, on se disait que l’Annécien pouvait nous refaire le coup de Szklarska Poreba. Il avait en effet terminé à la 7e place des qualifications des sprints qui ont donné le coup d’envoi du mini-Tour programmé tout au long du week-end en Norvège.

 

      Son coéquipier des Menuires, Renaud Jay, n’était pas très loin, 12e, à 4,79 secondes de Sergey Ustiugov. Le Russe s’était montré le plus rapide, devant le Norvégien Finn Haagen Korgh et le Russe et Alexey Petukhov.       10373717_669352166518435_6176637345122307860_n   Un troisième Poney (le surnom que se sont donnés les sprinters tricolores) avait réussi à s’immiscer dans le top 15. Il s’agissait de Paul Goalabré (14e). Les autres Français avaient fini 37e pour Robin Duvillard, 69e pour Jean-Marc Gaillard, 92e pour Clément Parisse. Maurice Manificat, malade, n’a pas participé aux épreuves.      

Télécharger (PDF, 268KB)

   

 

Le renouveau du sprint tricolore

D’ores et déjà, les sprinters de l’équipe de France, réorganisés sous la houlette de Cyril Burdet, ont validé une préparation estivale intensive. « Cet été, nous avons beaucoup travaillé au contact du groupe U23 de Vincent Vittoz. Au programme beaucoup de volume en course à pied et en rollerski, mais également une attention particulière sur la préparation musculaire », détaillait récemment l’entraîneur. Seul manquait à l’appel le fondeur de l’équipe B Lucas Chanavat qui souffre d’une blessure au dos qui l’a empêché de s’entraîner. C’est donc cette dynamique que les bleus ont rejoint Lillehammer. Le moins qu’on puisse dire, c’est que leur envie de briller les skis aux pieds s’est exprimée de belle manière.      

 

Près de Northug

 

  Retour à la compétition. En quarts de finale, Baptiste Gros et Paul Goalabré ont partagé la même série, avec pour tête d’affiche le Norvégien Petter Northug Jr.  Si ce dernier a été le plus fort, il a franchi la ligne d’arrivée avec seulement 0,11 seconde de mieux que le Haut-Savoyard. Malheureusement, son coéquipier du Queyras n’a pas obtenu son billet pour les 1/2. Dans la quatrième série, Renaud Jay ne déméritait pas. Il franchissait à son tour le gué derrière le Norvégien Finn Haagen Krogh et devant le Canadien Harvey.  

Baptiste Gros et Renaud Jay dans le top 15

La température commençait à monter dans le camp tricolore. Les deux poneys qualifiés pour les demi-finales n’allaient pas courir ensemble. Baptiste Gros ne quittait pas Northug, rejoint par Sergey Ustiugov, Paal Goldberg, Andrey Larkov et Juho Mikkonen. Quatrième à 1,26 de Paal Goldberg, il aurait pu aller en finale, surtout que Northug était déclassé.   1/2 finales   Tout dépendait de la suite, c’est-à-dire de la série dans laquelle était engagé Renaud Jay. Ce dernier était opposé à Finn Haagen Krogh, Alexey Petukhov, Eirik Brandsdal, Alex Harvey et Emil Iversen. Il finissait dernier de sa série et Baptiste Gros n’était pas repêché par le chronomètre. Il n’allait donc y avoir aucun Français en finale.   Finale   Paal Golberg était finalement l’homme du jour. Il remportait le sprint devant Petukhov et Krogh. Baptiste Gros occupe le 7e rang et Renaud Jay le 11e.  

 

Télécharger (PDF, 270KB)

 

Photo : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.