Touché par le curling

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Dehors, on n’y voit rien. Il fait moche et froid.  Un temps à mettre une buche dans le poële et à se caler devant la télé. Sauf qu’on est aux Jeux olympiques, un jour de biathlon, la France entière tournée vers Fourcade et sa chasse au métal. Sale journée, humide et poisseuse. Sur les réseaux sociaux, on tue le temps. « Longue journée », écrit Stéphane Bouthiaux sur Facebook. « Ne me remerciez pas de vous être levés à 7 heures pour rien ! Attendez de rater aussi votre sieste pour le faire! Retardé. Course à 12h30 (française)… », s’excuse Martin Fourcade. Finalement, la France aura pu finir son dessert. Annulé.

Brouillard

Les volontaires de Sochi 2014 jouent de la pelle pour ôter la neige ramollie. Course ou pas ? Le biathlon à l’école de la patience, vertu capitale des skieurs alpins. Les organisateurs jonglent avec les bulletins météo, les créneaux télé, les intérêts sportifs et le programme olympique. La salle de presse vit au rythme des informations distillées au compte-goutte. Trouver un angle, un sujet, une info…

Sur un des multiples écrans télé, une jeune fille en tenue rouge lance une pierre d’un geste sûr. Elle est chinoise et, avec son équipe, bat tranquillement les Anglaises. Le tournoi de curling poursuit sa route, sans risque de précipitations, de report ou d’annulation. On en oublierait presque que ce sport vénérable était olympique en 1924 et qu’il l’est redevenu en 1998, après deux olympiades comme sport de démonstration.

Curling

Se prendre aux Jeux, c’est aussi humer le parfum exotique de sports qui n’appartiennent pas à notre culture. Il suffit de tordre le cou à tous les clichés et de s’y intéresser avec humilité. Pour nous, les dévoreurs de pentes raides, les amateurs de tirs parfait et de pas du patineur, les aficionados de bosses ou de tremplin, se passionner pour cette « pétanque sur glace » peut sembler incongru. Pourtant, devant l’écran, me voilà subjugué par les lancers de cette pierre en granit de vingt kilos, précis comme un tir de Darya Domracheva, et par le balayage frénétique de la glace qui n’a rien à voir avec un congrès de femmes de ménages.

Darya Domracheva

Il n’y a pas de petits sports et de champions mineurs. C’est certainement la leçon de cette drôle de journée.

Promis, demain, je vais au curling… Mince, y a biathlon et combiné… La prochaine fois alors…

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.