Tour de France : encore un Français en tête dans le Jura

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Coutumier des coups d’éclat, Thomas Voeckler s’est engagé en partant de Mâcon dans un défi relevé, en se glissant dans une échappée de 25 coureurs, qui s’est ensuite réduite à un quatuor dans l’ascension menant au col du Grand Colombier. Le Français, incertain pour le Tour de France à quelques jours du départ, a commencé par s’approprier le maillot à pois, puis s’est débattu dans le final face à quatre rivaux. Devancé par Dries Devenyns et Jens Voigt, Voeckler a porté son effort à 1,5 km de la ligne pour aller chercher sa troisième victoire sur le Tour de France, après ses succès à Perpignan en 2009 et à Bagnères-de-Luchon en 2010. Dans la lutte pour le sommet du classement général, Bradley Wiggins et ses coéquipiers ont su revenir sur Vincenzo Nibali, le seul à avoir su creuser un écart d’une petite minute avant de faire les frais du train Sky.

 

 

Une échappée à 25

Peter Sagan (Slq-LIQ) se déclare comme premier candidat à l’échappée, suivi de Cyril Lemoine (Fra-SAU) et Andriy Grivko (Ukr-AST). Le trio roule sous la pression de plusieurs groupes de contre-attaque, qui se font et se défont au fil des kilomètres. Cyril Lemoine perd patience et abdique au km 24. Sagan et Grivko continuent de résister, avant d’être rejoints au km 32 par une contre-attaque volumineuse de 23 coureurs, avec Burghardt, Cummings (BMC),Popovych, Voigt (RNT), VoecklerArashiro (EUC), Martinez (EUS), Scarponi (LAM), Millar,Zabriskie (GRS), Péraud (ALM), Jeandesboz (SAU), Horrach (KAT), CasarHutarovich,Ladagnous (FDJ), LL.Sanchez (RAB), KroonMorkov (STB), Fofonov (AST), Devenyns(OPQ), Gerrans et Goss (OGE).

 

Goss reprend 5 points à Sagan

Cette échappée obtient un avantage maximal de 7’10’’, enregistré au km 120. Un match se joue quelques kilomètres plus loin sur le sprint intermédiaire de Béon, où Matt Goss devanceHutarovich et Peter Sagan, avec un bénéfice de 5 points dans sa confrontation avec le maillot vert.

 

Voeckler, les pois pour commencer

122731_Vainqueur_Et10.png Les sprinteurs qui avaient prémédité cette opération sont les premiers à lâcher prise dans l’ascension menant au col du Grand Colombier. Mais après 6 kilomètres de pente, l’échappée est réduite à 6 coureurs : ScarponiVoecklerCasarDevenynsPéraud et LL.Sanchez. C’est justement le coureur espagnol qui passe le premier à l’offensive à 11 km du col, mais passe les 9 derniers km en compagnie de ScarponiVoeckler et Devenyns. Le Français profite des trois cents derniers mètres pour accélérer et encaisser au col les 25 points qui vont lui permettre d’endosser le maillot à pois.

 

Nibali gagne une petite minute… puis la perd

Le groupe Maillot Jaune, réduit à environ 25 coureurs, atteint le col du Grand Colombier avec 5’30’’ de retard. Evans et Nibali tentent successivement de bousculer le Maillot Jaune dans la descente. Le coup s’avère temporairement payant pour l’Italien, qui récupère en route le soutien de son coéquipier Peter Sagan. Au pied de la dernière difficulté, Nibali a d’ailleurs creusé une petite minute d’écart sur Wiggins. Les efforts s’avèrent toutefois inutiles à mi-ascension, où les équipiers de Wiggins ont imprimé un train suffisant pour reprendre le leader de Liquigas.

 

Voigt, l’invité surprise

122727_20120711CY9003.pngA l’avant, l’étape semble devoir se jouer au sein du quatuor déjà en vue dans l’ascension du Grand Colombier. Mais un invité surprise, Jens Voigt, vient se mêler au débat dans les 9 derniers kilomètres. A 3 kilomètres, l’offensive de Dries Devenyns a les apparences d’un coup gagnant. Pourtant Jens Voigt le prend en chasse, suivi de Thomas Voeckler. Sous la Flamme Rouge, le coureur d’Europcar dépose ses deux derniers rivaux et s’accroche jusqu’au bout de l’ultime bosse pour aller chercher sa troisième victoire d’étape sur le Tour de France. La victoire est d’autant plus savoureuse que son coéquipier Pierre Rolland s’est lui aussi mis en avant dans le final, en grignotant, en compagnie de Van den Broeck, une trentaine de secondes sur le groupe Maillot Jaune.

 

Photos : Grégory Thouverey, ASO

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes