Tour de France : le cycliste et le tremplin

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues, Biathlon
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON | SAUT À SKI – Ce matin, la presse évoque la passion de la jeune star de biathlon Emilien Jacquelin pour le vélo et fait un détour par le tremplin de saut à ski de Saint-Nizier-du-Moucherotte.

 

En ce 15 juillet, le Tour de France cycliste aurait dû rallier La Tour du Pin et Villard-de-Lans. Une 16e étape qui aura finalement lieu le 15 septembre. « Les reliefs du Vercors présentent toutes les caractéristiques de l’étape-piège », prévient Christian Prudhomme, le directeur de la Grande Boucle, sur le site officiel.

Dans la presse, en ce mercredi matin, le vélo croise le nordique. Ainsi, dans Le Parisien-Aujourd’hui en France, on se souvient du tremplin de saut à ski de Saint-Nizier-du-Moucherotte. À l’hiver 1968, 70 000 personnes étaient rassemblées au pied de l’édifice en béton pour assister aux épreuves olympiques. Aujourd’hui, l’infrastructure bâtie de juillet 1966 à janvier 1967 est à l’abandon. C’est en 1987, à l’occasion de championnat de France, qu’elle a vu pour la dernière fois des athlètes l’utiliser. « Il a été construit à cet endroit en raison de la plongée sur Grenoble qui donnait de belles images. Autrement, il n’avait rien à y faire », confie Michel Saint-Lézer, l’un des Français ayant participé aux Jeux. Balayé par les vents, mal orienté, trop bas pour garantir un enneigement suffisant.. À lire le journal, le tremplin semble ne pas avoir grand chose pour lui. Cela n’empêche pas une association de s’en occuper.

 

Du Tour de France au biathlon

Dans L’Equipe, c’est un homme qui est mis à l’honneur. Le biathlète Emilien Jacquelin a rencontré le journaliste Renaud Bourel à qui il a confié son amour pour la petite reine. Tout petit, le champion du monde de la poursuite voulait porter le maillot jaune. « Je voyais le ski de fond comme une manière de me préparer pour le vélo », confie le jeune homme de 25 ans qui a pour ami Nans Peter (AG2R-La Mondiale).

 

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues, Biathlon

 

« Cela fait vraiment bizarre que le Tour ne tourne pas en ce moment. J’ai l’impression que nous ne sommes pas en juillet. En plus, l’étape devait arriver chez nous le 14. Ç’aurait fait une super fête », dit-il encore. Avant de prévenir les coureurs qui se rattraperont à la rentrée : « L’étape va vraiment être casse-pattes et ce finish de puncheur sur la côte des 2000 sera vraiment intéressant. »

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.