Tour de Romandie : coup double pour Meersman

Déjà vainqueur à Rennens lors de la première étape du tour de Romandie, Gianni Meersman a fait coup double à Payerne. Le classement général est quasi inchangé. Demain, c’est la montagne et la bagarre attendue entre les costauds. 

 

Capture-d-ecran-2013-04-26-a-17.56.51.png

Le peloton a reçu la visite de Mat Rebeaud, champion du monde de freestyle (photo TdR)

 

Après un départ très rapide, 5 coureurs parviennent à s’extirper du peloton au km 30 : Marcus Burghardt (BMC), Steven Kruisjswijk (Blanco),  Julien Bérard (AG2R- La Mondiale) , Kévin Reza, (Europcar) et Matthias Brändle  (IAM). Un groupe  de baroudeurs qui sera rejoint au km 47 par Peio Bilbao (Euskaltel-Euskadi) et nous avons ainsi six hommes en tête. Le peloton  ne réagit pas dans un premier temps.

 

Ainsi en témoignent les écarts:  2’10” au km 38, 3’25” au km 47, 4’21” au premier passage sur la ligne d’arrivée à Payerne (km  58’3). Au  1er GPM de la journée (km 74,6, Villars-Bramard,  2e catégorie),  Burghardt précède  Bérard ,Bilbao, Kruisjwijk, Brändle et Reza.

 

Fait étonnant, le groupe des six va passer dans le même ordre au 2e GPM de la journée, la côte de Villars-Le-Comte (km 92,8) où le retard du peloton  est de 4’13”. Burghardt est alors le nouveau leader du classement provisoire de la montagne et  l’écart est monté à 4’25”.  Dès cet instant, l’équipe Astana fait monter plusieurs coureurs pour prêter main forte aux équipiers de Froome (Sky) qui dictaient un tempo régulier depuis le début de l’échappée et  l’avance des fuyards fond. Elle n’est plus que de 2’12” à Estavayer-le-Lac  (km  116) où se dispute le premier sprint PMU qui voit Brändle devancer Reza et Bérard et conforter sa position de leader au classement général provisoire  du PMU (maillot vert), avec 18 points, devant  Bérard 7 et Astarloza 6.

 

Les Astana accélèrent le tempo”


Au 2e passage sur la ligne d’arrivée, km 128, l’intervention des Astana en tête du peloton est très efficace  puisque l’écart n’est plus que de 1’29”. La suite est facile à imaginer:  la fusion est opérée au km 133,5. Une nouvelle course commence. Les attaques fusent.  L’Autrichien Thomas Rohregger (RadioShack-Leopard)  Réussit à prendre une dizaine de secondes avant le 2e sprint PMU mais il reste dans le viseur des coureurs de Movistar qui chassent vigoureusement et réalisent la jonction au km 160. Après de nombreuses tentatives, dont l’ultime d’Adriano Malori, repris à 400 m seulement de la ligne peu avant la flamme, on assiste à un nouveau sprint massif.

 

Déjà victorieux à Renens, Gianni Meersman fête sa 2e victoire, ayant magnifiquement profité du superbe travail de ses équipiers d’Omega-Quick Step dans les derniers km.  Remarquable sprint des Suisses, avec Michael Albasini à la 3e place et Danilo Wyss à la 6e.


Froome reste leader du classement général devant  Talansky, à 6” alors que Meersman  revient , grâce aux bonifications, à 9”.

 

Demain, les costauds seront de sortie avec une belle épreuve très typée montagne avec à la clé deux montées du terrible col de la Croix et le pas de Mangin :

 Capture-d-ecran-2013-04-26-a-17.52.36.png



Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade