Tour de ski : Coraline Hugue et Célia Aymonier dans le top 10 du prologue

Magnifique performance des deux jeunes Françaises, Coraline Hugue et Célia Aymonier, qui vit son premier Tour de ski. Longtemps en tête du classement, elles se placent dans le top 10 du prologue du Tour de ski.    

 

95 % d’humidité et du brouillard persistant : c’est dans ces conditions météorologiques à Oberhof que s’est déroulé le prologue féminin de 3,1 km. 

 74 concurrentes au départ, dont quatre Françaises, mais en l’absence de la star norévgienne Marit Bjoergen, qui souffre de troubles du rythme cardiaque.

downloader.php-copie-4.jpeg

Coraline Hugue à Kuusamo (© Alain Grosclaude/Agence Zoom)


La fondeuse des Fourgs, Célia Aymonier, a pris le départ avec le dossard n°4. Au premier temps intermédiaire (1,7 km), la Jurassienne pointait en tête d’une course dont l’histoire était encore à écrire. Son temps final, 7:42.1, lui permettait de fixer la barre assez haute.

Coraline Hugue, dossard 9, a pris la suite, dans le tempo de sa compatriote, puisqu’elle terminait 4 dixièmes avant la Haut-Doubiste et occupait la pole position.

Deux tricolores en tête : de quoi nourrir quelques prétentions dans le camp français.

Cette belle entame était confirmée par Aurore Jean (dossard 15), qui inscrivait également son nom en tête du classement intermédiaire. Mais la Bois d’Amonière n’a pas réussi à garder le rythme sur l’ensemble du parcours. Un tracé qui alternait les parties molles (notamment dans une bosse) et les zones bien dures.

Finalement, Aurore Jean passa la ligne d’arrivée avec le cinquième temps. Il était alors 13h31. Bien d’autres filles attendaient encore leur tour. Dont l’équipe rouge.

Restait Anouk Faivre-Picon. Mais la Pontissalienne n’affola pas le chronomètre et dépassa le rang n°30.

 

Charlotte Kalla en pole position”


13h35 : les Russes Natalia Koresteleva et Anastasia Korosteleva ne sont pas parvenues à déloger la skieuse des Orres. Mais la Finlandaise Riitta-Liisa Roponen ne s’était pas encore exprimée, ni la Norvégienne Astrid Jacobsen. Surtout, la Suédoise Charlotte Kalla n’avait pas encore franchi la ligne d’arrivée. Toutes les trois chassèrent Coraline Hugue du podium. Mais tout comme Célia Aymonier, elle marquaient de précieux points et se plaçaient pour la course de demain.

13h49 : les meilleures fondeuses prenaient le départ. Therese Johaug peut inscrire son nom au palmarès après la montée finale de Val di Fiemme. L’absence de Marit Bjoergen peut lui réussir. A condition de battre Justyna Kowalczyk, détentrice du titre.

Sauf que la championne olympique de 2010 à Vancouver ne faisait pas mieux que les deux jeunes Françaises, Coraline Hugue et Célia Aymonier.


Une victoire américaine”


13h53 : nouveau bouleversement, avec l’Allemande Denise Hermann qui réussissait à enregistrer un temps proche de Charlotte Kalla. Elle occupait la deuxième place au classement provisoire.

La victoire finale était toutefois américaine. 13h58 : Kikkan Randall mettait fin à la domination de Charlotte Kalla. 7:28.1 : c’était le meilleur temps, n’en déplaise à la Polonaise Justyna Kowalczyk qui montait malgré tout (mais de justesse) sur le podium.

Finalement, Coraline Hugue et Célia Aymonier n’ont pas quitté le top 10 : 7e place pour la première (+14.8) et 8e place pour la seconde (+15.2), à égalité avec la Russe Yulia Tchekaleva.

 

 

Le classement :

1. Kikkan Randall (USA) 7:28.1
2. Charlotte Kalla (SWE) 7:32.5
3. 
Justyna Kowalczyk (POL) +4.74. Denise Hermann (GER) +4.9
5. Riita-Liisa Roponen (FIN) + 6.2

7. Coraline Hugue (FRA) +14.8
8. Célia Aymonier (FRA) +15.2

24. Aurore Jean (FRA) + 21
49. Anouk Faivre-Picon (FRA) + 40.7

 

Tout le classement en cliquant ici.