Tour de ski : la charge héroïque de Petter Northug

Petter Northug frappe fort d’entrée de jeu. Lui qui n’a jamais gagné le Tour de ski veut mettre fin à cette malédiction. Il remporte le prologue masculin. Robin Duvillard est le meilleur Français du jour.

downloader.php.jpeg

Robin Duvillard, à Val di Fiemme, en 2012 (© Philippe Montigny/Agence Zoom)


Quand les garçons ont pris le départ du prologue du Tour de ski masculin, la bonne nouvelle avait gagné le camp français : Coraline Hugue et Célia Aymonier avaient réussi à s’inscire dans le top 10. Une belle motivation pour les 7 tricolores qui allaient s’élancer, au mileu des 97 dossards.

Maurice Manificat n’était pas présent en Allemagne ; le fondeur du comité du Mont-Blanc souffre du genou ; il a assisté à l’épreuve depuis les studios d’Eurosport, à Issy-les-Moulineaux. C’est donc Jean-Marc Gaillard qui menait les Bleus au combat.

14h30 : le Suédois Anton Lindblad était le premier concurrent à s’élancer sur le circuit de 4 km, balayé par le vent. Il fallait aussi compter avec une neige brassante dans les bosses et les virages.


Cyril Miranda sous les 9 minutes”


Dossard n°13, Cyril Miranda ouvrait le bal pour l’équipe de France. Le Jurassien a préparé sa saison hivernale en dehors du team national. Il s’est entraîné dans le Val d’Aoste. A première vue, cela lui a plutôt bien réussi. A l’intermédiaire, il pointait en effet en troisième position, à +4,1 de l’Autrichien Bernhard Tritscher. Le Bois d’Amonier ne faiblissait pas dans la seconde partie, puisqu’il ne dépassait pas la barre des 9 minutes. Un repère qui n’allait pas suffire. Les meilleurs allaient le grignoter de 30 secondes.

Paul Goalabré, le skieur du SC Queyras, portait le dossard n°23. Première participation pour le jeune homme entraîné par Vincent Vittoz, responsable de la relève au sein de la FFS. Très à l’aise en skate, il poinçonnait le troisième temps intermédiaire lors de son passage, mais franchissait la ligne d’arrivée avec de nombreuses secondes de retard. 

Mathias Wibault, dossard 28, s’élançait à 14h44. Il se rangeait derrière Paul Goalabré.


Robin Duvillard résiste”


Ivan Perrillat-Boîteux et Christophe Perrillat-Collomb entrèrent à leur tour dans le jeu. Tout comme Robin Duvillard, qui apprécie cet exercice. Le Dauphinois fit des coudes en tête de course dès le temps intermédiaire :  3e, à +0,6 de Tritscher. 6e lors du prologue en 2011, il terminait à 6.7 secondes du Tchèque Ales Razym avait pris la tête de la course (8:42.0). 2e place du provisoire, il pouvait prétendre à un top 10 avant que la crème de la crème ne pointe le bout de ses skis. Il allait malgré tout être le meilleur Français du jour. «  Cette course me réussit toujours bien et c’est vrai que je visais mieux mais c’est un bon départ, il ne faut pas faire la fine bouche, c’est ma meilleure perf de la saison et le Tour est encore long », commente ce soir Robin Duvillard.

 Ce qui n’était pas le cas de Jean-Marc Gaillard qui réussisait à bien se placer pour la suite du Tour de ski. Mauvaise passe par contre pour Roddy Darragon.

15h04 : les Tchèques continuaient à performer. Le temps de Raz qui a finalement tenu assez longtemps, tombait sous les coups de son coéquipier Martin Jaks : 8:40.5.

Une performance qui se révéla éphémère, puisque le Canadien Alex Harvey se plaçait en tête. Robin Duvillard résistait toujours. Le Suisse Curdin Perl, puis l’Italien David Hofer lui firent perdre quelques places. Ainsi que Dmitriy Japarov et Giorgio Di Centa.

15h13 : le vainqueur des deux précédentes éditions du Tour de ski partit à l’assaut d’un troisième sacre. Dario Cologna, d’autant plus motivé que le Tour de ski passera chez lui, en Suisse, se positionna bien au chaud pour la suite du circuit avec un 3e temps provisoire (+ 4 secondes) au terme de sa prestation.


L’orgueil de Northug”


A_SlBk0CYAAFX1r.jpg-large.jpeg

 

Photo : Zoom

 

Le brouillard s’était levé sur Oberhof, mais il était encore difficile d’y voir clair quant au scénario final. Les favoris n’avaient pas encore inscrit leur nom au classement provisoire, à l’exemple du Suédois Marcus Hellner qui approcha les 8:30 (8:34.8) ou du Russe Alexander Legkov (+1.1).

15h17 : Petter Northug montrait d’entrée de jeu toute sa puissance norvégienne, espérant réitérer sa performance de l’année dernière. Ses challengers étaient nombreux. Le Russe Ilia Chernousov est de ceux-là. Il figure d’ailleurs dans le top 5.

Malgré une piste dégradée, Petter Northug pouvait-il faire mieux que Marcus Hellner ? Oui ! Incroyable, malgré ses 3 secondes de retard à l’intermédiaire, l’ogre triomphait, en 8:28.7. 

Ce soir, le Tour de ski est lancé.

 

Le classement :

1. Petter Northug (NOR) 8:28.7
2. Marcus Hellener (SWE) +6.1
3. Alexander Legkov (RUS) +1.1
4. Dario Cologna  (SUI) +10.1
5. Ilia Chernousov (RUS) +10.7

15. Robin Duvillard (FRA) +20

28. Jean-Marc Gaillard (FRA) +23.8

39. Cyril Miranda (FRA) +28

41. Ivan Perrillat-Boiteux (FRA) +29.1

60. Paul Goalabré (FRA) +35.1
62. Mathias Wibault (FRA) +35.4

70. Roddy Darrangon (FRA) +38 


Tous les résultats en cliquant ici.