Tour de ski : la consécration Heidi Weng

FOND – Heidi Weng a remporté le Tour de Ski après une course toute en maîtrise.

 

9 km…. mais quels kilomètres ! La montée de l’Alpe Cermis, épilogue du Tour de Ski, s’annonçait disputée entre Stina Nilsson et Heidi Weng. En tout cas, sur le papier. La Suédoise s’est certes élancée avec 19 secondes d’avance sur la Norvégienne, mais celle-ci a démarré pied au plancher. Rapidement, elle s’est approchée de la leader et c’est même ensemble qu’elles ont débuté la pente finale. Mais cela ne dura pas. Weng passait devant Nilsson. Son rythme était plus soutenu. A trois kilomètres de l’arrivée, avant le premier mur, elle avait désormais près de 30 secondes d’avance.

La victoire n’était donc plus possible pour Nilsson. Même sa deuxième place était désormais menacée. Derrière, la Finlandaise Krista Parmakoski se rapprochait dangereusement, pour finalement la doubler et l’abandonner. Elle s’offrait du même coup une deuxième place au général.

Restait une inconnu : Ingvild Flustad Oestberg était-elle capable de monter sur le podium, au détriment de la Suédoise ? Quand les deux femmes sont apparues au bout de la dernière ligne droite, les encouragements (cris) de Heidi Weng n’ont pas suffi à créer une surprise de dernière minute. Nilsson réussissait à conserver sa troisième place.
 


 
Après Marit Bjoergen et Therese Johaug, Heidi Weng est la troisième Norvégienne à remporter le Tour de Ski, sans avoir gagné une seule étape, avant celle d’aujourd’hui. Elle empoche un vrai pactole pour le classement général de la coupe du monde.

 


 

 

A noter le podium du jour : derrière Weng, on retrouve l’Américaine Elizabeth Stephen et l’Autrichienne Teresa Stadlober.

 

 

Télécharger (PDF, 275KB)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.