Tour de ski : Maurice Manificat ne veut plus d’Oberhof

Dans un message publié sur Internet, le numéro français demande à la FIS de supprimer Oberhof du Tour de ski.

 

« 8e Tour de Ski, 6e fois que le Tour démarre à Oberhof, 6e fois qu’il y a des conditions pourries. » Dans un message publié sur son site Internet, le numéro français du ski de fond, Maurice Manificat, pousse un coup de gueule : «  Ce qu’il faut dire à la FIS c’est qu’on n’en veut plus d’Oberhof », écrit-il. Le manque de neige y est récurrent : «  Et en plus il n’y a quasiment pas de public pour le ski de fond ! »

« On sentait le truc venir même si c’est la première fois. Il y a eu quelques protestations. C’est bien. Nous (les athlètes), on est bourlingué à droite et à gauche. Les problèmes de neige à Oberhof, ça ne date pas d’hier. Il faut s’adapter. On s’adapte. Mais c’est vrai que c’est une situation assez bizarre », raconte Jean-Marc Gaillard dans sa rubrique de Ski Chrono.

Le matin même du démarrage du Tour de ski, les organisateurs et la FIS avaient été informés par les médias du forfait de dernière minute de la quadruple lauréate de l’épreuve, Justyna Kowalczyk. La Polonaise a renoncé officiellement pour raisons de santé. Vendredi, elle avait toutefois critiqué les changements intervenus dans le programme de la course par étapes faute de manteau neigeux suffisant. L’étape de distance prévue dimanche à Oberhof avait été remplacée par un sprint. Cinq des sept étapes au programme se disputent désormais en style libre et seulement deux en classique, le style que préfère Kowalczyk.

 

Annuler ?

« C’est pas de notre faute si elle ne sait pas faire du skate », raille le fondeur d’Agy : « Je ne suis pas sprinteur, cela ne me réjouit pas de faire deux sprints d’affilés, mais je sais que derrière, il y a toutes les épreuves suivantes en distance. Le 35 km skate de vendredi va redistribuer les cartes comme à chaque fois. »

Sur la NRK, la chaîne de télévision norvégienne, c’est Martin Sundby qui a fait part de sa très mauvaise humeur : « Je ne vais pas me retirer de la course mais Kowalczyk a eu des “couilles”. Elle mérite vraiment le respect et ses protestations sont fondées. » Il aurait préféré une annulation pure et simple des deux épreuves allemandes.

«  C’était pour nous la seule solution, s’est défendu Pierre Mignerey, responsable du ski de fond à la FIS sur Eurosport. Il y a vraiment peu de neige ici à Oberhof et ce n’était pas possible de tracer pour le classique. »

 

Rumeur

A propos de la rumeur selon laquelle la station allemande aurait gardé un stock de neige pour la coupe du monde de biathlon, Maurice Manificat met en garde : « Si jamais il y a une piste de plus de 1,5 km  dans quelques jours, là oui c’est scandaleux, car ils se seront bien foutus de notre gueule. »

« Il faut juste que ce soit la dernière fois qu’on vienne à Oberhof. Les gens d’Oberhof sont très gentils, ils font du très bon boulot, ils ont un impressionnant centre d’entrainement pour l’été, avec le ski-tunnel et les pistes de ski-roues, mais ce n’est pas une station d’hiver qui fait rêver. Point ! », conclut-il.

 

Photo : Agence Zoom

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.