Tour de ski : top 5 pour Robin Duvillard

Les conditions difficiles pour le prologue du Tour de ski d’Oberhof n’ont pas empêché Robin Duvillard d’enregistrer sa meilleure performance en coupe du monde.

 

Le contexte

Ivan Perrillat-Boiteux n’est pas prêt d’oublier ce 28 décembre 2013. C’est le jour de son anniversaire que le fondeur haut-savoyard, dossard 10, s’est élancé dans le Tour de ski. Aux côtés de Robin Duvillard, Jean-Marc Gaillard, Mathias Wibault et Adrien Backscheider, il compose l’équipe de France qui a la chance d’avoir à sa tête Maurice Manificat, actuel n°2 du classement général de la coupe du monde. Depuis sa victoire à Davos, les regards sont plus que jamais tournés vers le skieurs d’Agy. Une pression qu’il gère avec maturité, se gardant bien de mettre la charrue avant les bœufs : « Le 6 janvier, je serai dans les Jeux. Pas avant. Là, c’est le Tour, chaque chose en son temps. Il faut rester concentré sur les courses du moment. Si le mental est déjà à Sochi, ça va pas le faire », a-t-il expliqué à L’Equipe.

 

La course

La piste d’Oberhof avait des allures de périphérique parisien. Uns piste de 1,5 km à parcourir trois fois, cela fait beaucoup de monde.

109 participants au départ, et donc quelques tricolores. Parmi eux, le Vosgien Adrien Backscheider, motivé plus que jamais alors que le brouillard tombait sur la forêt de Thuringe, s’est élancé dossard 19. Au premier intermédiaire, il enregistrait le 9e temps, à 2,1 secondes d’Andrew Musgrave, alors en tête. Ivan Perrillat-Boiteux, parti plus tôt, effectuait un final prometteur et se plaçait devant, derrière le Suédois Jens Erikson, mais devant l’Américain Andrew Newell, pourtant un habitué de ce format.

Robin Duvillard, dossard 34, a de belles ambitions dans ce Tour de ski. Le changement de programme  n’est pas pour lui déplaire. Le jeune trentenaire a de l’expérience, il sait qu’il ne doit pas vider son réservoir trop rapidement.  Au troisième intermédiaire, il est placé à 6,2 secondes de Devon Kershaw, qui tenait alors le meilleur chrono (9:07.5). Soit le 4e meilleur temps. Son final allait être rapide : + 9,7 secondes à l’arrivée et une 2e place provisoire.

Après cinquante dossards, la performance de Robin Duvillard tenait toujours. Mais le groupe rouge ne s’est pas encore élancé à Oberhof. Il était alors peu probable que les choses restent en l’état.

Un Canadien peut en cacher un autre. Alex Harvey battait de 4,1 secondes son compatriote, au moment même où le Norvégien Petter Northug prenait le départ. Le Russe Ilia Chernousov prenait, lui, la place du Français sur le podium pour quatre dixièmes. Il était chassé à son tour par le Norvégien Chris Jespersen. Le podium était figé.

 

L’enseignement du jour

Il fallait être en forme samedi à Oberhof. Des favoris ont payé cher leur prologue. C’est le cas, par exemple, de Petter Northug Jr ou encore d’Alexey Poltoranin, qui faisait moins bien qu’Ivan Perrillat-Boiteux. Le jeune Français, avec Robin Duvillard, sont, c’est certain, la bonne nouvelle du jour.

Robin Duvillard

Dossard 92, Maurice Manificat, qui a déjà terminé 3e du prologue du Tour de ski, finit à la 29e place. La piste n’a pas aidé les derniers concurrents.

Les autres Français :  5e place donc pour Robin Duvillard, sa meilleure performance en coupe du monde, 11e pour Ivan Perrillat-Boiteux, 23e pour Mathias Wibault, 35e pour Adrien Backscheider, 40e pour Jean-Marc Gaillard.

 

Les résultats

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.