Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Tout sur le pas de tir du Grand-Bornand

En marge de la conférence de presse de l’équipe de France masculine de biathlon, Siegfried Mazet a présenté en détails le pas de tir du stade Sylvie Becaert.

 

Les Français sont prévenus : s’ils veulent performer sur le nouveau stade Sylvie Becaert qui accueille ce week-end la coupe du monde de biathlon, ils devront… mettre les balles dans les cibles. Certes, cette affirmation paraît d’une logique implacable mais force est de constater que les frenchies ont quelques progrès de régularité à faire face aux cibles.

Chez les hommes, Jean-Guillaume Béatrix et Simon Desthieux et Marie-Laure Brunet ont fait d’énormes progrès sur les skis et du coup, leur tir est moins tranchant qu’auparavant. « Souvent, quand on progresse autant sur la piste, on a le sentiment que la gagne est possible sur chaque course et finalement, on perd un peu de naturel au pas de tir », explique Siegfried Mazet, chef du tir chez les bleus.

L'article continue sous la publicité
pub

« Ce n’est pas grave en soi, ça demande simplement de se préparer psychologiquement à jouer la gagne à la fois derrière la cara et sur les skis. C’est juste un cap psychologique à passer. Ils doivent juste retrouver un peu de naturel et ça passera… »

 

Au Grand-Bornand, les biathlètes arriveront vite sur le pas de tir : « contrairement à Ostersund où les coureurs ont le temps de voir le pas de tir, ici ils arriveront direct dessus. On a passé deux fois deux heures dessus et je peux dire que ce n’est pas piégeux par contre dès que le vent se lève à peine, l’incidence peut-être grande. Ce sera un pas de tir rapide où les meilleurs tireurs pourront vraiment faire des écarts, c’est certain. »

 

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

L'hiver passé, Sturla Holm Lægreid, 24 ans, a impressionné son monde, tenant tête jusqu'au bout de la saison à Johannes Thingnes Boe. Quelques semaines...

Biathlon

Cette semaine, Emilien Jacquelin, Antonin Guigonnat et Martin Fourcade se font plaisirs du côté des magnifiques paysages de la Toscane.

Biathlon

Après un hiver plus que moyen, la biathlète finlandaise Mari Eder a décidé de recruter un nouvel entraîneur et de s'entourer d'un préparateur mental.

Biathlon

La saison passée, la Norvégienne Tiril Eckhoff, 30 ans, a survolé la coupe du monde féminine de biathlon. Après un long chemin de dix...

Biathlon

L'équipe nationale d'Allemagne de biathlon pour l'hiver olympique vient d'être dévoilée. Kristian Mehringer et Mark Kirchner mèneront les groupes principaux.

Biathlon

Réduits à une seule journée et une seule épreuve, les championnats de France de biathlon des Contamines-Montjoie ont clôturé une saison particulière. Retour en...

Biathlon

16:13. Cette semaine, les biathlètes norvégiens commencent leur préparation en vue de l’hiver olympique qui débutera en novembre prochain. Si un rassemblement est déjà...

Biathlon

Le biathlète suédois Sebastian Samuelsson, 24 ans, s'est clairement positionné contre le choix de confier les Jeux olympiques 2022 à Pékin (Chine).