Trail des aiguilles rouges : qui succédera à Michel Lanne et Corinne Favre ?

Capture d’écran 2011-09-27 à 19.33.06

Imaginé en 2006 par Michel Poletti et Vincent Delebarre du club Chamonix Mont-Blanc-Marathon, le trail des Aiguilles Rouges offrira demain un parcours de 50 km, pour 4 000 m de dénivelé positif. Départ de la course à 4h30 devant la mairie de Chamonix pour une arrivée prévues aux Houches. Le tracé fait face au Mont-Blanc. Les difficultés ne manquent pas. Déjà, la première neige est tombée. On a noté 15 cm à 2 500 m d’altitude (c’est le cas du col de Salenton ou encore du sommet du Brévent). L’année dernière, la première épreuve se situait d’entrée de jeu, 1 350m de d+ à avaler. Même les descentes étaient techniques, à l’exemple de celle qui attendait les concurrents après le col des Montets qui comporte des échelles à descendre. La montée du Prarion sait se rappeler aux organismes.

Découvrez le parcous : 1, 2 et 3.

Pour certains, le TAR clôt la saison des trails de haute montagne. Pour d’autres, ce sera l’un des tout premiers de l’automne.

A lire la liste des vainqueurs, on se dit de toute façon qu’il ne passe pas inaperçu dans le calendrier : côté masculin, Vincent Delebarre, Dawa Sherpa, Christophe Jacquerod,  Ludovic Pommeret, Jean-Yves Rey, Pascal Giguet, Xavier Thévenard… En 2011, c’est Michel Lanne (devant Dawa Sherpa et le Jurassien Xavier Thevenard) et Corinne Favre qui s’étaient imposés.

Cette année, ils sont plusieurs à espérer allonger la liste : le Lédonien Nicolas Pianet (Team Scott), Arnaud Perrignon qui a gagné le trail des Marcassins la semaine dernière dans le Haut-Doubs, Yannick Pierrat,  Benoît Thierry, François Lachaux (team Watt), cinquième en 2011, Pascal Piguet… Michel Lanne, lui, ne sera pas au départ.

Chez les filles, on cite volontiers les noms de Juliette Blanchet, Nina Silitch, Séverine Combe, Maud Gobert, Delphine Avenier…

A noter que cette année, une version courte, le p’tit TAR, 15 km et 1200 m de dénivelé, est aussi proposée au départ de Servoz, avec une arrivée également aux Houches.

Une vidéo pour l’ambiance :