Trail N’Loue : Petitjean empêche Perrignon de récidiver

On annonçait de la pluie ce dimanche mais c’est bien sous le soleil que la deuxième édition du Trail N’Loue s’est élancé ce matin sous les coups de 9 h.
Après une minute de silence en l’hommage des victimes du tremblement de terre au Népal, les courageux traileurs se sont élancés pour 32 km à travers les sentiers de la Loue. La première montée vers Hautepierre s’est chargée de faire l’écrémage et ce n’est pas par hasard si l’on a retrouvé les hommes forts en tête au sommet.
Ils étaient quatre dont Arnaud Perrignon, le tenant du tire et grand favori du jour.
Ce groupe a creusé l’écart et s’est réduit bientôt à trois coureurs après les gorges de Nouailles ; il y avait Perrignon donc mais aussi le Bourguignon Benjamin Petitjean et le jeune Jean-Marc Martin. Ce dernier a craqué alors complètement dans la montée de Malchenaux que ses deux anciens compagnons de fugue montaient au train en courant (!).
Quelques kilomètres plus tard dans la descente vers Lods, Perrignon lâchait prise et voyait Petitjean s’envoler vers la victoire.
Malgré la persévérance de Perrignon dans l’ultime montée qui apercevait en point de mire son adversaire, rien n’a arrêté le traileur bourguignon qui s’est imposé en solitaire avec 2’34” sur Arnaud Perrignon, déçu de n’avoir pu réaliser le doublé sur ses terres. Joris Botton complétait le podium, à 9’22” du vainqueur. A noter la très belle performance de Christine Berger, première féminine et qui termine 32e au scratch.

Trail N'Loue

 

Les autres courses

Dans les autres courses du jour, il n’y a pas eu beaucoup de suspens sur le petit parcours (9 km) puisque c’est un véritable cavalier seul qu’a réalisé Jean Paul Brocco. Après une montée bien gérée où il lâche un par un ses concurrents, le traileur de l’AC Chatenois-les-forges déroule dans la descente et s’impose en solitaire avec 2’53” d’avance sur son premier poursuivant qui n’est autre que Vivien Beschet. Le Guilloux Alex Foreau complète le podium. Delphine Monnier-Benoit est 8e et première féminine. Elle prouve ainsi qu’elle est une redoutable concurrente.
Sur le 18 km, on a assisté à une belle bagarre entre Bruno Girard et Bruno Chéret. Après une belle montée vers Hautepierre, Girard est seul en tête de la course mais voit revenir Chéret à la source de la Loue. Ce dernier accélère dans les gorges de Nouailles et fait valoir ses qualités d’athlète sur les portions roulantes. Bruno Girard ne peut suivre et termine 2e à 1’57” de Chéret.
A l’arrivée les deux adversaires du jour se donnent une franche accolade après cette belle bagarre. C’est Alex Caro qui complète le podium à 3’22”. Céline Carrez qui faisait office de favorite n’a pas démérité avec une très belle 11e place, et bien sûr la première place chez les féminines.
A l’arrivée,  la qualité des parcours était unanimement appréciée par les participants qui louaient également la convivialité du rendez-vous et ce fameux “esprit-trail”. Ils saluaient aussi le savoir faire des organisateurs : les licence 2 Management du Sport de l’Université de Besançon.

Télécharger (PDF, 39KB)

Télécharger (PDF, 55KB)

Télécharger (PDF, 32KB)


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.