Trans’roller : Le Larmont a réussi à Adrien Backscheider (vidéo)

 

Samedi 8 septembre, le Vosgien Adrien Backscheider a remportée la montée du Larmont, dans le cadre de la Trans’roller. Il devance au sprint Adrien Mougel (La Bressaude) et l’Isérois Cyril Gaillard.

Ce ne sera pas la Montée du Larmont la plus rapide de son histoire, du moins chez les hommes !

Sur les deux premiers kilomètres, un peloton d’une quinzaine de skieurs s’est gentiment observé, jouant au lièvre et à la tortue, mais sans lièvre convaincu ! La chaleur de ce 8 septembre ralentissant certainement les ardeurs des prétendants au podium ? Au kilomètre 2, Backscheider (dossard 3) a décidé de réveiller un peu tout le monde engageant une première accélération. Mais c’est véritablement au lieu-dit L’Arcan que la cadence s’est activée avec une belle poussée du Pontissalien Théo Pellegrini (dossard 8), de suite repris par Bogdanov, suivis de Vandel, Gaillard, Mougel et Backscheider. La course était lancée ! Il faudra attendre Les Jantets, au 4e kilomètre, pour que Backscheider creuse l’écart et égraine le petit groupe, prenant une belle échappée. Seul son compatriote Mougel (dossard 4) résistera et réussira même à revenir roues à roues jusqu’à l’arrivée. Et c’est au sprint que Backscheider, 3e aux Championnats de France à Briançon fin août, remporte la Trans’Roller Montée du Larmont, en 19 mn et 45 s. Mougel termine 2e, heureux d’être là, 4 ans après sa première participation.

Gaillard se classe 3e, comme en 2011 ! Le premier Franc-comtois, Romain Vandel termine 4e en 20 mn et 14s. devant le Russe Evgeny Bogdanov et Théo Pellegrini.

Anouk Faivre-Picon, celle que l’on croyait indétrônable, n’a pas réussi à suivre le rythme endiablé mais régulier de la Japonaise Ishida venue prendre sa revanche sur 2011 ! C’est en duo que les deux skieuses se sont affrontées au coude à coude sur quatre kilomètres laissant derrière elles la Vosgienne Marion Colin et les jurassiennes Juliette Lazzarotto et Roxane Lacroix.

Les craintes annoncées par la Pontissalienne avant le départ se sont confirmées entre l’Arcan et les Jeantets, où Masako a creusé sans difficulté l’écart, distançant rapidement Anouk pour une envolée spectaculaire ! Celle qui avait terminé 5e au JO de Vancouver a réussi le pari de pulvériser le chrono en franchissant la ligne d’arrivée en solitaire en 22 minutes et 43 sec. !

Anouk a salué « la très belle performance » de sa consoeur venue du pays du Soleil Levant et avouera également « une petite baisse de régime » depuis son titre aux championnats de France de Rollerski… Ce qui ne lui a pas empêché de terminer 2e en 23m et 22 sec. !

La 3e place revient à la licenciée de Haute Moselle Marion Colin suivie dans l’ordre par les Jurassiennes Lacroix et Lazzarotto !