Montée du Larmont : Adrien Mougel prend sa revanche

Le duel franco-italien sur le prologue de la Trans’roller a tourné en faveur des bleus grâce à une belle performance d’Adrien Mougel.

 

Une semaine après des mondiaux décevants à Bad Peterstal, les Vosgiens du Rollerski racing team voulaient se rassurer sur l’avant-dernière épreuve de la coupe du monde. S’ils ont alterné le bon et le moins bon, les spécialistes vosgiens ont pu compter sur un des leurs pour mater la concurrence transalpine. Adrien Mougel a en effet brillé sur la montée du Larmont, comptant pour la coupe du monde de rollerski.

2e de la Transjurassienne l’hiver dernier, champion de France du kilomètre vertical, cet athlète complet a ajouté une corde à son arc en dominant de deux et quatre secondes les deux références mondiales de la discipline Sergio Bonaldi (2e) et Eugenio Bianchi (3e).

Adrien Mougel qui arrivait confiant sur l’épreuve pontissalienne avouait de bonnes sensations sur la ligne d’arrivée : « J’ai pu partir assez prudemment, sans mettre trop de vitesse car je n’ai pas la technique pure des rollerskieurs sur le plat. Ensuite, j’avais de bonnes jambes et j’ai pu skier proprement. »

 

Demain, l’objectif sera de gagner

 

Romain Claudon (4e), Baptiste Noël (11e) et Igor Cuny (16e) ont alterné le bon et le moins bon aujourd’hui : « Je n’ai pas su me mettre en jambes tout de suite et dans la montée, ce n’est pas vraiment mon terrain de prédilection », soufflait Igor Cuny.

« J’ai attaqué d’emblée dans le grand plat, histoire de prendre un peu d’avance, commentait Baptiste Noël. Quand Simone Paredi est revenu sur moi, j’ai pu m’accrocher et terminer la course avec lui, c’est plutôt positif pour demain ».

Auréolé de son titre mondial décroché cette semaine sur les routes de Bad Peterstal, l’Italien Eugenio Bianchi qualifiait sa course de « très bonne. J’aime beaucoup les efforts en montée, j’aurais préféré que la course se poursuive sur quelques kilomètres comme on le faisait les années précédentes.  Demain, je serai bien placé et l’objectif sera clairement de gagner », confiait tout sourire l’actuel numéro un mondial de la discipline.

 

La montée fait vraiment mal aux jambes’

 

 Justement, la poursuite de 30 km entre Pontarlier et Mouthe, Romain Claudon, vainqueur à La Bresse lors de la dernière coupe du monde de la discipline, l’aborde en tant que tenant du titre : « J’espère que ça le fera. Aujourd’hui, j’ai eu de bonnes sensations même si la montée fait quand même vraiment mal aux jambes, c’est certain. » Il sera à 12 sec de son ami vosgien et 7 sec devant Simone Paredi, excellent rouleur.

Romain Vandel, heureux de retrouver le dossard en cette fin d’été, a signé une belle montée en signant le 6e chrono du jour à 34 sec de Mougel. Rassuré sur son état de forme, le Jurassien va maintenant terminer son cycle de volume et ne participera donc pas à la poursuite de ce dimanche, tout comme Adrien Mougel qui nous l’annonçait récemment.