Traversée du Massacre : les réactions

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Voici les réactions des principaux animateurs de la Traversée du Massacre qui s’est déroulée ce matin à la Darbella (Jura). Outre l’heureux et logique vainqueur Jérémie Millereau, Quentin Fillon-Maillet ou Roddy Darragon évoquent leur course.

Jérémie Millereau (1er 42 kilomètres)

C’est ma première participation à la Traversée du Massacre. Je suis venu car je joue le classement général du Marathon Ski Tour. Je suis parti dès le premier tour, mais le groupe s’est refait dans la descente. Nous étions une dizaine, dont Cyril Miranda, Roddy Darragon, Théo Pellegrini, Adrien Mougel ou Guillaume Berhault. Au début du deuxième, j’ai attaqué à nouveau et nous nous sommes retrouvés à quatre. Ça relayait bien dans le groupe, mais j’ai senti que les autres étaient un peu moins bien que moi. Alors, dans la côte la Sambine, j’ai attaqué. Il restait 7 kilomètres, mais je connaissais un peu le parcours pour l’avoir déjà fait en course à pied l’été ! Maintenant, pour le général du Marathon Ski Tour, il me reste le Marathon des Glière et l’Etoile des Saisies.

DSCF2080

Jérémie Millereau, le vainqueur du jour, entouré de Adrien Mougel (2ème) et Théo Pellegrini (3ème)

Adrien Mougel (2e 42 kilomètres)

J’avais pour objectif de gagner, mais je suis content de ma course, car Jérémie Millereau était le plus fort.

A mi course, j’avais décidé de jouer le point chaud (le sprint) et après j’ai eu les jambes dures. Quand nous nous sommes retrouvés à quatre, nous nous sommes bien entendus pour relayés. Mais quand Jérémie a attaqué dans la côte la Sambine, je n’ai rien pu faire, je sentais qu’il était en forme. A 200 mètres de la course, j’ai mis une accélération qui me permet de battre Théo et de terminer deuxième ; je ne suis pas un sprinteur, alors je suis satisfait de cette première participation.

Théo Pellegrini (3e du 42 kilomètres)

Cette année, j’ai l’impression que je suis bien dans les bosses ! J’arrive même à être au niveau de skieurs largement plus forts que moi. Avec le niveau des concurrents aujourd’hui, je ne pouvais guère espérer mieux que cette troisième place, je peux dire que je suis même fin heureux de monter sur le podium de La Traversée du Massacre. Je pense que ce podium va me replacer dans le classement du Marathon Ski Tour, j’aimerais bien terminer placé cette année, pour cela il va falloir que je termine dans le top 5 du Marathon des Glières et de l’Etoiles des Saisies.

DSCF2128

Elise Nicolas et Théo Pellegrini, avec leurs dossards de leaders du challenge des longues distances du Massif jurassien.

Roddy Darragon (5e du 42 kilomètres)

Un jour quelqu’un m’a dit : « il faut au moins une fois la Traversée du Massacre dans ta vie et, après, tu peux mourir ». Je pense donc que je peux maintenant mourir tranquille ! Bon, sérieusement, c’est quand même costaud comme course ! Comme on ne me sélectionne pas en Coupe du Monde, je participe à des belles courses. Pour la gestion d’un marathon, ce n’est pas la longueur qui me pose problème, mais plus les attaques au bout de 15 kilomètres. Aujourd’hui, avec la neige compacte, j’ai serré les dents dans le deuxième tour, car les derniers kilomètres auraient pu êtres fatals ! Cette année, j’ai fait la Transju classique, la Bornandine et je vais finir par le Marathon des Glières.

DSCF2117

Roddy Darragon termine 5ème du 42 kilomètres

Elisabeth Coupat (1ère 42 kilomètres)

C’est la troisième fois que je gagne la Traversée du Massacre. Je l’avais gagné avant 2000, avec d’avoir mes trois enfants. C’était bien agréable de skier sur cette neige douce, avec le froid ce matin, c’était presque l’hiver ! Le parcours était superbe, j’aime bien les combes du Jura, c’était super agréable. Je suis parti dès le premier tour et j’ai skié parfois seule, parfois avec des groupes de garçons. J’ai gagné cette année la Savoyarde en classique, le Marathon du Forez et ai terminé quatrième de la Foulée Blanche. Je participerai peut être au Marathon des Glières et à l’Etoile des Saisies, mais cela dépend surtout du programme familial !

DSCF2098

Elisabeth Coupat, troisième victoire sur La Traversée du Massacre

 

Juliette Lazzarotto (3e 42 kilomètres)

Comme je n’avais pas de course en biathlon ce week end et que je n’avais fait la Traversée du Massacre, j’ai décidé de participer à cette course qui se déroule chez moi. En plus, cette année, j’ai intégré le Team Salomon longues distances et j’ai pu m’aligner sur quelques courses. Je suis contente de faire un podium, le parcours était beau et le temps aussi. Elisabeth Coupat a fait la différence dès le début, nous ne l’avons jamais rattrapée. Par rapport à épreuve de biathlon ? La distance et il n’y a pas le tir pour récupérer… en tous cas c’est un exercice sympa et cela me fait du bien pour mes courses en biathlon. Le week end prochains, je participerai au Col des Portes aux sélections pour la dernière IBU Cup. Après, il y aura les championnats de France des Clubs et la finale du Biathlon Challenge.

DSCF2100

Juliette Lazzarotto, 3ème du 42 kilomètres

Quentin Fillon-Maillet (1er 21 kilomètres)

C’est la première fois que je participe à la traversée du Massacre. Je suis venu sur le 21 kilomètres pour garder la forme en prévision des trois semaines de courses qui s’annoncent, en Slovenie, en Finlande et en Norvège. C’est un beau jour, les conditions de courses sont parfaites. Je me suis devant dès le départ et ai mis un rythme tout de suite. Je me suis retrouvé seul devant et ai gardé ce rythme élevé sur toute la distance, sans pour autant me mettre dans le rouge. Je revenu des Jeux la semaine dernière. Même si je suis un peu frustré de n’avoir pas couru, je ne suis pas déçu, car je ne me suis jamais fait d’illusions, je le savais. C’est sur que, par rapport à une Coupe du Monde, l’impact des Jeux reste 100 fois plus important. Mais pour moi, toutes les courses auxquelles je participe sont importantes. Je revenu de Sochi un peu malade, donc je me suis peu entrainé pendant la semaine. J’en ai surtout profité pour être à la maison et passer du temps avec mes proches.

DSCF2049

André Buffard, sélectionné aux Jeux Olympiques de Saint Moriz en 1948, et Quentin Fillon Maillet, sélectionné aux Jeux de Sochi en 2014

Clément Pignier (2e 21 kilomètres)

Mon objectif était de suivre Quentin le plus longtemps possible. Il a mis un rythme et, derrière, nous avons craqué quatre kilomètres après le départ ! Ensuite, j’ai essayé de géré pour assurer ma deuxième place. La différence de niveau entre Quentin, qui est sur le circuit mondial de biathlon, et moi, qui suis le circuit national, reste importante ! Par rapport à une course de biathlon, l’effort est différent mais gérable. D’abord, nous faisons des courses individuelles de 20 kilomètres en biathlon et, ensuite, j’ai déjà fait le 50 kilomètres de la Transjurassienne cette année. Maintenant, je vais préparer les Championnats de France, mon prochain objectif.

Elise Nicolas (1ère 21 kilomètres)

J’avais déjà gagné La Traversée du Massacre sur cette distance en 2011 et, entre temps, il y a eu la naissance d’une petite fille ! Aujourd’hui, le parcours et les paysages étaient grandioses ; sur le haut de la piste, là ou la neige était froide, les skis crissaient un peu, mais sinon ça allait. Je savais que mon poste fort était la montée de la Sambine, c’est donc là que j’ai accéléré. Ce qui est bien sur Le Massacre, c’est que les garçons nous aident en relayant ! Jeune maman, je m’entraine peu et participe à des courses le dimanche. Sur la petite distance, j’ai gagné cette année le Marathon du Turchet, ai fait 2ème du Marathon des Neiges, 2ème de la Franco Suisse, 3ème de l’Envolée et j’ai gagné le 15 de Trémontagne. Hier, avec les filles de Bois d’Amont, nous avons aussi gagné le relais Régional aux Fourgs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.