Traversée du Massacre : Mondon au sprint devant Jean et Cassez

 

Thibault Mondon (Team Grenoble) a devancé d’un rien Frédéric Jean (Team Salomon) et Mathieu Cassez (Fischer – Skis’cool) sur la ligne d’arrivée d’une superbe 43e édition de la Traversée du Massacre.

Capture-d-ecran-2013-03-03-a-14.18.16.png

Le sourire du coureur du Team Grenoble, tout heureux de s’imposer au sprint.

 

Pour une vieille dame du Massif jurassien, la Traversée du Massacre se porte comme un charme. La preuve, pour la 43e édition ce matin à Prémanon (Jura), ils étaient près de 500 skieurs à vouloir (re)découvrir ses tracés difficiles et techniques de 21 et 42 km.

 

Car il ne fait aucun doute là-dessus, la Traversée du Massacre, dernière longue distance régionale de la saison, est considérée comme l’une des plus difficiles. Ce matin, le soleil et le ciel bleu aidant, c’est un groupe d’une dizaine d’éléments qui a pris la poudre d’escampette dès les premières rampes de la forêt. Parmi eux, les principaux animateurs du jour : Frédéric Jean et son dossard jaune de leader du classement des longues distances régionales, Thibault Mondon, très sérieux outsider tout comme Nicolas Perrier et une armada de locaux prêts à défendre leur steak sur leurs terres : Mathieu Cassez, Xavier Thévenard, Yannick Jeannerod ou Thomas Théry.

 

Fred Jean passe en tête au bouclage

 

Capture-d-ecran-2013-03-03-a-14.19.43.png

Après ses 180 km vendredi en 11 h, Xavier Thévenard a très longtemps le groupe de tête, chapeau Pepino !


Le bouclage dans le stade d’arrivée, précédé d’une petite mais très raide bosse, plaçant Fred Jean en tête juste devant ceux qui allaient partager avec lui les 20 prochains kilomètres : Thibault Mondon, Xavier Thévenard et Mathieu Cassez, déjà vainqueur à Prémanon.

 

La difficulté suivante faisait sauter Xavier Thévenard, jusque là excellent. Il ne faut pas oublier que le fondeur de Jougne a réalisé l’exploit, ce vendredi, de parcourir la GTJ de 180 km en 11 heures avec Didier Roy ! “J’ai terminé cette GTJ presque frais tellement c’était une belle expérience. Ce matin, je voulais envoyer un peu pour voir si j’allais tenir, comment mon corps allait réagir. J’ai juste décroché un peu après Prémanon mais j’avais un matelas suffisant pour gérer ma fin de course sans voir revenir le groupe”, expliquait “Pepino”, superbe 4e sur la ligne d’arrivée.

 

Capture-d-ecran-2013-03-03-a-14.19.21.png

Dans la dernière bosse du parcours, Fred Jean tente le tout pour le tout mais Thibault Mondon et Mathieu Cassez s’accroche.

 

Pendant qu’il était distancé, les trois de devant se rendaient coup pour coup. Tantôt le Pontissalien MAthieu Cassez portait une estocade, tantôt Frédéric Jean, venu en voisin des Rousses, en remettait. D’ailleurs, c’est bien le dossard jaune qui se présentait en tête au bout de la ligne droite pour lancer le sprint face à Cassez et Mondon. Ce dernier effort souriait au Grenoblois, tout heureux de s’imposer dans un exercice dont il n’est guère fan : “Il y avait de superbes conditions, la neige, le soleil et une belle opposition. J’ai tenté d’attaquer dans la Sambine mais quand j’ai vu que mes collègues restaient au contact, j’ai préféré en garder sous le pied pour le sprint.”

 

Juste derrière lui, Fred Jean prenait une belle 2e place au vu des efforts consentis sur ce difficile marathon : “J’ai mené une grande partie des 42 km et je savais que la fin serait difficile. J’avais une bonne glisse et en ai profité au maximum pour tenter de décrocher mes deux collègues avant le sprint où je me savais pas vraiment fort !” Félicité par sa femme Aurore Jean de retour des mondiaux de Val di Fiemme, Fred se consolera avec le maillot jaune de leader du challenge régional des longues distances qu’il a dominé dès la Risouxloppet en décembre dernier.

 

Capture-d-ecran-2013-03-03-a-14.18.47.png

Fred Jean félicité par sa femme Aurore, tout juste rentrée des championnats du monde.

 

Troisième de ce beau podium, Mathieu Cassez se sentait fort dans les bosses “mais je manquais de patin sur les plats. Les autres glissaient mieux. J’ai essayé de contrôler au mieux dans les bosses mais comme je ne suis pas du tout sprinteur… En tout cas, je me suis fait plaisir”, concluait le Pontissalien. 

 

Derrière lui figuraient son copain des Skis’cool Xavier Thevenard, Nicolas Perrier, Yannick Jeannerod et Thomas Théry. 

 

Sur le 21 km, la victoire revient à Corentin Jacquot (Montbenoit) devant Clément Bournez (Mouthe) et Romain Tuetey (Mont noir).

 

Tous les résultats à venir sur le site du ski-club de Prémanon, un organisateur ravi du succès rencontré par cette édition.

 

Capture-d-ecran-2013-03-03-a-14.20.06.png

Thomas Théry emmène le groupe de chasse devant Nicolas Perrier et Yannick Jeannerod.

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade