Un 24 février, on s’envole depuis le Noirmont… et c’est beau