Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Un week-end à oublier pour Pontarlier

Pontarlier voudra sans doute oublier les contre-performances du week-end dernier. Si la troisième place d’Anouk Faivre-Picon à l’Etoile des Saisies est plus qu’honorable (elle espérait toutefois renouveler son exploit de 2010), le championnat de France des clubs a abouti à une rétrogradation du ski-club en 2e division l’an prochain.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Troisième place pour Anouk Faivre-Picon (à droite)


Aux Championnats de France de longue distance qui avait pour support l’Etoile des Saisies, Anouk Faivre-Picon a de nouveau dû se contenter de la troisième place (un abonnement sur les marathons cette saison après la Foulée Blanche et l’Engadine).

« Le physique était là, j’avais de bonnes jambes, mais j’ai vite compris qu’il me serait difficile de renouveler ma performance de mars 2010 sur ce même marathon, raconte la fondeuse du Haut-Doubs. Sur une neige transformée, j’avais peine à faire glisser mes skis et, à l’issue du premier tour (la course en compte deux), je n’ai rien pu faire quand Aurélie Dabudyk (en grande forme aujourd’hui) a placé son accélération. De même, quand Célia Bourgeois m’a rejointe dans le deuxième tour pour me dépasser, je ne l’ai pas suivie. La quatrième concurrente étant encore loin, je me suis contentée d’assurer ma troisième place. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

Mauvaise journée à Champagny-en-vanoise

La veille, à Champagny-en –Vanoise, se déroulait le traditionnel championnat de France des clubs (quatre relayeurs du même club pour les garçons, trois pour les filles : 1 minime, 1 cadet, 1 junior, 1 senior). « Cela s’est très mal passé pour nous avec de gros soucis de glisse, regrette Alexis Jeannerod. Nous n’avons rien pu faire et Pontarlier sera donc en 2e division l’an prochain… » En 29e position, Tom Alpy, Alban Mougin, Antonin Pellegrini et Alexis Jeannerod font certes mieux que la seconde équipe – Maxence Faivre-Pierret, Thomas Joly, Jules Tissot et Théo Pellegrini) qui finit au 33e rang.

Anouk Faivre-Picon était, elle, associée à Eva Girod et Lola Gabelli. Elle termine à la 28e place quand Inès Faivre, Océan Querry et Clémentine Laurence occupe la 42e position.

Alexis Jeannerod participera le week-end prochain, aux championnats de France, dernières compétitions de la saison, qui auront lieu aux Contamines avec, au programme, un 15 km CL le samedi 30 mars, le relais comité dimanche 31 et pour finir un sprint SK le 1er avril.

Anouk Faivre-Picon y sera également. Mais avant, annonce-t-elle, « une bonne semaine m’attend avec les Championnats du monde Militaires à Annecy (mardi, team sprint ; jeudi, 10 km skate et vendredi patrouille). » Un programme auquel va également concourir sa voisine des Fourgs, Célia Aymonier.

L'article continue sous la publicité
pub

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Les fondeurs italiens Federico Pellegrino et Francesco De Fabiani rejoignent le groupe d'entraînement de Markus Cramer pour préparer les Jeux olympiques de Pékin 2022.

Ski de fond

Le dernier marathon de l'hiver de la Russialoppet est au cœur d'une polémique après que l'un de ses concurrents soit mort et un autre...

Ski de fond

A 29 ans, Didrik Toenseth n'est pas certain qu'il a encore sa place en équipe nationale norvégienne. Il pourrait être remplacé par Harald Oestberg...

Ski de fond

L'été dernier, la fondeuse norvégienne Therese Johaug impressionnait son monde en signant un chrono sur 10 000 mètres la qualifiant pour les championnats d'Europe....

Ski nordique

Le programme des prochains Jeux olympiques a Pékin vient d'être publié. Voici le calendrier des sports nordiques.

Biathlon

Les biathlètes en stage dans le Kamtchatka ont pris le départ du dernier marathon de ski de fond de l'hiver en Russie.

Ski nordique

A peine « retraité », le Suédois Anton Karlsson a été recruté par l'organisation de la Visma Ski Classics.

Ski de fond

Calendrier de la Visma Ski Classics modifié, mesures sanitaires, froid polaire... Le Bornandin Théo Deswazière raconte son hiver.