Une saison réussie pour le nordique dans les Alpes du Sud

Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI NORDIQUE – L’hiver a été positif dans les Alpes du Sud, malgré un enneigement capricieux et le coronavirus.

 

Un enneigement capricieux, des disparités entre le Nord et le Sud de notre massif, mais malgré tout une saison réussie pour le nordique dans les Alpes du Sud. L’heure est au bilan pour les vingt-cinq domaines nordiques. Et il est positif. Le chiffre d’affaires a progressé de 2,5 % par rapport à la moyenne des trois dernières saisons. « La clientèle est fidèle aux activités nordiques et au ski de fond en particulier », note Marine Michel, présidente de Nordic Alpes du Sud.

L’hiver n’en a pas moins été perturbé. Jusqu’au coronavirus qui a contraint les skieurs à rester chez eux.  « Quelques semaines plus tôt, cette pandémie aurait été une véritable catastrophe économique pour les sites nordiques », souligne l’élue. La fermeture brutale le 15 mars dernier de tous les sites n’a pas été sans conséquence. « Même si notre période d’exploitation se termine le plus souvent fin mars/début avril, l’enneigement restait excellent sur plusieurs sites. »

Rappelons que sur l’ensemble des massifs français, dans ces conditions, seuls six domaines nordiques trouvent un équilibre financier.

Avec un enneigement très tardif notamment sur le sud du département des Hautes-Alpes en début de saison, les sites équipés de canons à neige ont eu des frais de fonctionnement importants. L’entretien quotidien, pendant la saison, des pistes et itinéraires nordiques a aussi été conséquent.

 

« Plus que jamais la montagne française a besoin de changer son business-model »

 

À cela, il faut ajouter toutes les animations proposées, à l’exemple de Festi’Nordic. La tournée sera d’ailleurs reconduite en 2020-2021. 

Les ventes en ligne sont, elles, reportées au 1er septembre. Nordic Alpes du Sud mettra en place des permanences téléphoniques d’aides à l’achat trois jours par semaine via le standard téléphonique. Les dates de « Super Primeur » où les tarifs sont les plus attractifs seront prolongées au-delà du 30 septembre.

 

Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

 

« Plus que jamais la montagne française a besoin de changer son business-model, de se diversifier et de penser à la multi activité. La présence d’activités nordiques sur un territoire en période hivernale est devenue un critère de choix de destination touristique », milite Lise Leromain, directrice de Nordic Alpes du Sud.

Nordic Alpes du Sud regroupe le Briançonnais, le Queyras, Serre-Ponçon, Ubaye, le Gapençais et le Haut-Verdon/Vallée de la Blanche.

 

Photo : Nordic Alpes du Sud.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.