Vainqueur du classement général de l’OPA, Paul Goalabré gagne son ticket coupe du monde

C’est une performance de tout premier plan qu’a réalisé Paul Goalabré en remportant le classement général de l’OPA Cup (sorte de coupe d’Europe, ndlr). Le fondeur du SC Queyras, également vice-champion du monde de sprint U23, revient sur un hiver réussi et chargé d’émotions.

 

Quel hiver ! Vous remportez le classement général de l’OPA Cup au terme du mini-Tour de Valdidentro. On vous imagine heureux ?

Oui, c’est un joli titre pour finir la saison. C’est une belle récompense ! Malgré quelques coups de moins bien au cours de la saison, j’ai réussi à tenir bon jusqu’au bout.

 

Au cours de l’hiver, vous avez montré que vous étiez un sprinter de haut-niveau. Premier à Saint-Ulrich et Chamonix. En quoi ce format vous correspond-il ?

J’aime la confrontation directe. Ainsi, le KO Sprint en manche finale c’est la où j’arrive bien à m’exprimer. Mais j’aime aussi les distances, surtout en mass-start ou l’on sait directement où nous en sommes par rapport à la course.

 

Cette première place vous permet de participer aux coupes du monde jusqu’au Tour de ski. Comment allez-vous vous préparer ?

Oui, cette première place m’ouvre la porte sur les premières coupe du monde, de quoi me préparer plus sereinement, sans avoir la pression des sélections.

 

Paul Goalabré aura sa place sur les premières coupe du monde de l'hiver.

Paul Goalabré aura sa place sur les premières coupe du monde de l’hiver.

Mi-janvier, vous étiez à Szklarska Poreba. Avez-vous été déçu de ne pas pouvoir mieux faire que 30e ?

Je ne suis pas déçu pour la 30e place, car c’était ma première Coupe du Monde en classique et aussi mes seuls points en distance. Je suis normalement plus fort en skate, mais cette année j’ai manqué de régularité, avec une grosse déception à Lathi, en week-end tout skating, où je ne passe pas la qualification au KO Sprint et prends la 72e place au 15km skate.

 

Ça fait plaisir d’enfin décrocher des médailles

 

Autre temps fort de votre hiver : la médaille d’argent aux mondiaux U23 de Val di Fiemme. Quel souvenir gardez-vous de cette compétition qui a également réussi à Adrien Backscheider et Damien Tarantola ?

Je garde un très bon souvenir de ces championnats du monde U23, j’ai pu ouvrir le bal sur le KO sprint puis les juniors ont continué sur la lancée et ensuite Adrien et Damien sont venus chercher le podium sur le skiathlon. Ça fait plaisir d’enfin décrocher des médailles, car depuis les années juniors on se rapprochait petit à petit sans passer le cap, et cette année pour mes derniers Championnats du Monde U23 c’est enfin fait !

 

Quel est votre programme des prochains jours ?

Pour les prochains jours, je pars aux championnats du monde militaires du 24 au 28 mars à Sodankyla en Findande, puis le championnat de France le 29 et 30 mars pour marquer la fin de saison. Pendant la coupure du printemps, je vais retourner à la Fac en Staps sur Grenoble, en reprenant petit à petit l’entrainement.

Photos : Agence Zoom –

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.