Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Val di Fiemme : Braud-Lacroix tout près du podium

Sur la piste de Val di Fiemme qui l’a vu devenir double champion du monde en 2013, Sébastien Lacroix, associé à François Braud dans l’épreuve du team sprint, a pris une belle 5e place en Italie. L’équipe de France II, qui alignait une composition inédite avec Maxime Laheurte et Geoffrey Lafarge, terminait plus loin, en 9e position. 

 

Partis en 7e position avec 49 secondes de retard sur les Autrichiens Schneider et Gruber, vainqueurs du concours de saut devant les Allemands de Faisst et Riessle, les Français ont rapidement accroché le bon wagon de ce second team sprint de la saison, avant le prochain prévu du côté de Falun pour les mondiaux.

Sous le beau soleil transalpin et dans un décor de rêve, Braud rejoignait le groupe des poursuivants derrière le tandem germano-autrichien, avec la Norvège I et II, l’Autriche II. Après deux relais, sept coureurs pointaient en tête de course et une épreuve très tactique commençait alors que les Italiens d’Alessandro Pittin se rapprochaient dangereusement du peloton leader.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Irresistible Graabak

 

Mais ni les Allemands, ni les Norvégiens qui faisaient forte impression sur la piste, ne prenaient les choses en main. Magnus Moan testait ses adversaires directes en posant une accélération, Sébastien Lacroix l’imitait un peu plus tard. Jan Schmid faisait exploser le peloton et le Jurassien perdait quelques longueurs sur le quatuor de tête Norvège, Allemagne, Autriche I et II…

Dans le dernier tour de piste, François Braud recollait à la tête de course au prix d’un bel effort. Dans la foulée, il ne pouvait résister à l’accélération des Autrichiens. La Norvège de Graabak s’imposait devant l’Allemagne de Riessle et l’Autriche de Gruber qui décrochait un nouveau podium après sa victoire hier. Le Chamoniard franchissait la ligne en 5e place, sans doute frustré de ce dénouement et malgré une belle bagarre et un excellent temps de ski…

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Combiné nordique

Alexandre Villet, le patron du combiné nordique français, dévoile à Nordic Magazine les noms des tricolores sélectionnés pour le Grand Prix d'été, qui se...

Combiné nordique

Antoine Gérard portera, en compétition, des casques et des masques Vola. Il en explique la raison à Nordic Magazine.

Combiné nordique

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancien combiné jurassien Tom Balland de se...

Ski nordique

13:55. Une semaine après le Samse Summer Tour de Chaux-Neuve (Doubs), Gérardmer (Vosges) devait accueillir, ce week-end, une nouvelle étape du circuit national estival...

Ski nordique

20:27. Ce samedi, le stade de la Côte Feuillée de Chaux-Neuve (Doubs) accueillait une nouvelle étape du Samse Summer Tour de saut à ski...

Combiné nordique

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancien combiné Wilfried Cailleau de se prêter...

Saut à ski

En février 2023, la coupe du monde masculine de saut à ski ne s'arrêtera finalement pas outre-Atlantique, faute d'argent.

Ski nordique

Finalement, les farts fluorés seront toujours de la partie l'année prochaine sur les circuits internationaux de biathlon et de ski nordique.