Val di Fiemme : les combinés français sont champions du monde

Après une course fantastique, Maxime Laheurte, François Braud, Sébastien Lacroix et Jason sont allés chercher le premier titre mondial de l’histoire du combiné tricolore. Revivez la course…

 

Capture-d-ecran-2013-02-24-a-14.57.21.png

Les quatre mousquetaires français sont sur le toit du monde…

 

Deuxièmes du concours de saut, les Français François Braud, Maxime Laheurte, Sébastien Lacroix et Jason Lamy Chappuis avaient tout pour réussir leur course de fond, pour aller chercher cette médaille collective qui les fuit depuis les mondiaux de 2009, les JO de 2010 et de nouveau les mondiaux d’Oslo en 2011 que l’équipe de France a terminé à chaque fois 4e.

 

Le Chamoniard François Braud s’élançait donc à 22 secondes du Japonais Yoshito Watabe avec à ses trousses l’Autrichien Denifl, le Norvégien Graabak ou encore l’Américain Taylor Fletcher. Les Allemands, double champions du monde en titre, partaient d’un peu plus loin après un concours de saut décevant. Mais Kircheisen revenait comme un avion en grappillant 20 secondes en moins d’1,5 km.

 

Revenu sur le Japonais, Braud voyait partir l’Autrichien sans pouvoir l’accrocher. Mais surtout, il voyait revenir l’Américain et l’Autrichien.

Denifl passait le relais en tête à Bernhard Gruber, juste 6 sec devant la Norvège de Klemetssen, le Japon, les USA de Brian Fletcher et, plus loin, l’Allemagne de Tino Edelmann.

 

Gruber, actuel n°4 mondial, accroissait son avance lors de son premier tour acec 27 sec sur le groupe France-USA-Norvège-Japon. Fletcher ramenait le groupe à 17 sec mais son accélération pénalisait Maxime Laheurte qui se retrouvait légèrement derrière le groupe des trois.

 

Sébastien Lacroix passait le grand plateau”

 

A mi-course, l’Autriche comptait toujours 22 sec sur la Norvège, les USA, le Japon et la France de Sébastien Lacroix qui recollait tout de suite Watabe, Lodwick et Krog. Derrière, Eric Frenzel, numéro un mondial, reprenait du temps sur la tête de course. 

L’Autrichien Klapfer coinçait complètement et dilapidait son avance. Dans la dernière bosse, Krog attaquait, Lacroix répondait tout comme Watabe. Les trois hommes se détachaient au dernier passage de relais.

 

Lamy Chappuis et la France, le Japon de Minato et la Norvège de Moan bouclaient juste devant Demong et Stecher. Autant dire que les gros fondeurs entraient en piste et une grande partie de poker menteur commençait entre les cinq nations capables d’aller chercher le titre. D’ailleurs, ce top 5 ne se quittait pas d’une semelle avant le dernier tour. 

 

Dans la dernière bosse, Moan posait une terrible accélération que seul Jason Lamy Chappuis pouvait encaisser. Dans la dernière ligne droite, le Jurassien champion du monde allait chercher Magnus Moan au bout d’un fabuleux sprint. Les Etats-Unis complétaient ce podium historique pour le nordique français.

 

 

 

 

 

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade