Val di Fiemme : les Norvégiens vainqueurs, les bleus malheureux

COMBINE – Le tandem Graabak / Andersen a remporté le team sprint de Val di Fiemme devant la Républiquetchèque et l’Italie. Les Français victimes d’un fait de course.

 
 

Le premier team sprint de l’hiver a réservé un joli suspens jusqu’au sprint final cet après-midi à Val di Fiemme. Cinq équipes ont terminé dans une poignée de secondes dans le sillage des vainqueurs Norvégiens Jorgen Graabak et Espen Andersen. Malin, Graabak a pris le dernier tour à son compte, cassant le rythme dans la montée avant le stade pour mieux devancer, au sprint, la République tchèque et l’Italie des étonnants Costa et Pittin, revenus de loin. C’est accessoirement la première victoire qui échappe à l’Allemagne cette saison et la première victoire pour le jeune Andersen, pour son premier week-end sur le circuit de la coupe du monde.

 

 
 

Un fait de course malheureux

 
 

Pour les Français, très en vue tout au long de l’épreuve, c’est un fait de course cruel qui a mis un terme à leurs espoirs de podium voire de victoire aujourd’hui. Dans l’aire de passage de relais, Graabak entraînait dans sa chute le jeune Vosgien Antoine Gérard qui lançait François Braud avec quelques mètres de retard. A l’entame de son dernier tour, le Chamoniard perdait de suite le contact avec le groupe de tête dynamité par Andersen et Samuel Costa. Cruel… d’autant que les bleus prennent finalement une anecdotique 9e place. Mais ce duo inédit Braud – Gérard a montré de très belles choses aujourd’hui en vue du prochain exercice programmé lors des championnats du monde de Lahti. Les bleus y défendront le titre mondial décroché par Jason Lamy Chappuis et François Braud à Falun.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.