Vincent Gauthier-Manuel en route pour Sochi 2014

Ce week-end, le Jurassien Vincent Gauthier-Manuel découvre Sochi où vont se dérouler, dans un an tout juste, les Jeux paralympiques. En 2014, il ambitionne de conquérir l’or, seul titre qui manque à son CV. Mais d’autres font le même rêve. Qui sont-ils ?

 

Capture d’écran 2013-03-03 à 21.11.20

Vincent Gauthier-Manuel avec ses médailles d’or obtenues aux Mondiaux de La Molina
(ici, lors dde la grande fête de Bois d’Amont) 

 

Aux championnats du monde, il a été médaillé. Deux fois. 5e de la descente à seulement 3 centièmes de la médaille de bronze et 4e du super G, Vincent Gauthier-Manuel a été sacré champion du monde de slalom puis de géant. Cette « performance exemplaire » a été saluée par le président de la République :

Le double médaillé d’argent aux Jeux paralympiques de Vancouver Vincent Gauthier-Manuel est actuellement à Sochi, en Russie.  La finale de la coupe du monde de ski alpin y débutera samedi, sur le site même où se dérouleront les Jeux paralympiques en 2014.  Au programme pour le Jurassien : deux descentes, un supercombiné et un slalom. « C’est mon deuxième gros objectif de l’année », confiait dimanche le jeune homme à Nordic Magazine, alors qu’il était acclamé, aux côtés de Sébastien Lacroix et Jason Lamy-Chappuis, par la foule de Bois d’Amont.

 

En quête d’or

Le Français fait figure grand favori. « Il ne me manque qu’une ligne sur mon CV : la médaille d’or, rappelle-t-il. Aussi, je viens à Sochi pour la décrocher. Je ne sais pas encore dans quelle discipline. Je déciderai après les championnats du monde. »

Ses adversaires sont peu ou prou connus : citons d’abord l’Autrichien Matthias Lanzinger qui nourrit les mêmes desseins que le tricolore. Cinq ans après avoir perdu sa jambe dans un accident de ski, il a également collectionné les médailles à La Molina, en Espagne (une de chaque couleur), ce qui a permis à son pays d’arriver deuxième au classement des nations, derrière la France. « Mon retour est concentré sur les Paralympiques de Sochi, précise-t-il. Aussi j’espère réaliser une bonne prochaine saison et gagné des médailles l’an prochain. »

Un autre Autrichien, Markus Salcher, s’est révélé la surprise des récents Mondiaux. A 22 ans, il a beaucoup d’ambition et pourrait s’imposer en haut de l’affiche.

Lui a davantage d’expérience. Le Suisse Michael Bruegger a déjà quatre olympiades à son actif. Lui aussi rêve d’or, puisqu’il n’a jusqu’ici obtenu que de l’argent, une fois à Nagano en 1998 et une autre à Vancouver en 2010.

 

Après Sochi ?

734346_10151393654068145_1564036055_n.jpg

 

Vincent Gauthier-Manuel
à la Dôle,
lors d’une sortie
avec Jason Lamy Chappuis
et Sébastien Lacroix 

 

L’Australien Mitch Gourley ne s’est pas distingué en Espagne. Il aura donc à cœur de prendre sa revanche. Il s’est beaucoup amélioré au cours des deux dernières années, et Vincent Gauthier-Manuel ne tarit pas d’éloges à son égard : « Il est plus jeune que moi. S’il a été inspiré par moi au début, son niveau a continué de croître, et l’élève semble ont dépassé son maître. »

La meilleure chance de la Russie, pays hôte, dans la compétition masculine ski alpin debout repose sur les épaules d’ Alexey Bugaev, 15 ans, qui a récemment remporté deux médailles d’argent aux championnats du monde à La Molina.

Après Sochi 2013, le skieur de la Chaux-du-Dombief enchaînera avec les championnats de France qui se dérouleront du 18 au 23 mars à Chamrousse. Après Sochi 2014, il pourrait carrément raccrocher les skis, convaincu par un dos parfois douloureux.