Vincent Vittoz a emmené son groupe dans les Vosges

Les jeunes de moins de 23 ans de l’équipe de France de ski de fond ont suivi un stage dans les Vosges et en Allemagne du 16 au 23 juillet. Leur entraîneur Vincent Vittoz avait convoqué Alexis Jeannerod, Damien Tarantola, Tao Quéméré, Paul Goalabré, le Bressaud Adrien Mougel et Adrien Backscheider, le Géromois de l’étape. « Venir ici permet de changer nos habitudes, justifie le coach dans Vosges Matin. Comme j’ai désormais deux Vosgiens dans le groupe, on va essayer de venir plus souvent pour que ce ne soit pas toujours les mêmes qui fassent le déplacement. » Confirmation d’Adrien Backscheider qui s’est impliqué dans l’organisation du séjour : « C’est vraiment cool. J’avais seulement 1h15 de route pour venir. » Adrien Mougel acquiesce : « En sept ans, c’est la première fois que nous effectuons un stage dans le massif. Pour une fois, c’est nous les plus proches. »

« Nous avons commencé la semaine à Allarmont (Vosges du Nord), au pied du Donon pour les connaisseurs », raconte Alexis Jeannerod. Le Pontissalien poursuit : « Nous étions hébergés dans une maison gentiment prêté par une amie de la famille Backscheider. Nous avons profité des belles routes du coin pour faire de belles séances en ski à roulettes. » Ajoutez d’immenses forêts pour courir. « J’avais déjà passé quelques jours là-bas avec Adrien (Backscheider) l’an passé et c’est toujours aussi agréable pour s’entrainer », estime-t-il.

Le groupe est ensuite parti en Allemagne, plus précisément en Forêt noire. « Nous avons aussi profité de cette région pour nous entraîner sur la piste de ski à roulettes de Schönwald ; elle ne fait que 2,5 km mais on est au calme (comme à Allarmont…) et le profil est intéressant car il se rapproche de ce que l’on fait l’hiver », décrit Adrien Backscheider. Puis, c’était la coupe du monde de rollerski à Bad-Petersal ; tous les fondeurs se sont alignés sur la montée de col de 6,8 km en classique. 

Adrien Backscheider a terminé de brillante manière le stage puisqu’il a remporté cette mass-start dans la catégorie juniors (24:26.9) : « Tout le monde était très nerveux et certains n’hésitaient pas à jouer des coudes pour se replacer ; je suis finalement parti seul à 2 km de l’arrivée. On n’a pas pu repérer le parcours avant la course mais des panneaux indiquaient la distance qu’il restait à parcourir. »

En seniors, Adrien Mougel termine 4e, après s’être accroché avec le 3e lors du sprint pour la 2e place. Alexis Jeannerod franchit la ligne d’arrivée en 7e position, derrière le groupe de tête, mais juste devant le Russe Evgeny Bogdanov. « Après cette grosse semaine d’entraînement, l’objectif n’était pas de faire un résultat, mais de remettre le dossard pour faire une bonne intensité », explique-t-il. Il a ensuite rejoint  le groupe Elite du massif jurassien pour un nouveau stage, à Cerniébaud.

Le classement complet en cliquant ici.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade