Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Théo Deswazière, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Théo Deswazière (FRA) - Visma Ski Classics

Ski de fond

Visma Ski Classics | Théo Deswazière : « J’ai envie de bien finir l’hiver »

Après sa deuxième place sur le 40 km de l’Arefjällsloppet, le Haut-Savoyard Théo Deswazière donne de ses nouvelles, lui qui était malade la semaine dernière.

Théo Deswazière, deuxième du 40 km de l’Arefjällsloppet

Samedi, le fondeur du Team Nordic Expérience Théo Deswazière a bien failli remporter le 40 km de l’Arefjällsloppet disputé l’après-midi. Si le Suédois Joel Andersson l’a finalement emporté d’un cheveu, les deux hommes se sont livrés une belle bataille.

Cette deuxième place tombe bien pour le skieur du Grand-Bornand. Il effectuait son retour après avoir été malade.

  • Vous terminez à la deuxième place de l’Arefjällsloppet 40 km, à rien de la victoire. Déçu ou satisfait ?

Oui, je termine à quatre dixièmes de la victoire. C’est vrai que je suis content parce que c’est une super performance, mais aussi frustré de n’être pas allé chercher cette première place.

  • Y avait-il moyen de la décrocher ?

Oui, surtout que c’est moi qui ai déclenché le sprint. Il ne manque rien du tout, la victoire se joue au jeté de pied. Mais bon, j’ai quand même tout donné dans ce finish.

Je sentais que
je pouvais bien skier,
mais pas m’exprimer à 100 %Théo Deswazière

  • Vous étiez de retour après avoir été malade. Dans quel état d’esprit étiez-vous au départ ?

En début de semaine, ça commençait à aller mieux, mais je n’étais pas parti pour courir. Comme ça s’est s’amélioré de jour en jour, partir sur ce 40 km (au lieu des 104 km initiaux de l’Arefjällsloppet, ndlr.) paraissait une bonne option pour revenir et me refaire un peu la cerise. Je sentais que je pouvais bien skier, mais pas m’exprimer à 100 %.

Au départ, j’avais vraiment envie de bien faire. Je ne me suis pas trop pris la tête. Je me suis dit : donne le meilleur de toi-même, fais toi plaisir. C’est ce que j’ai fait. Pour cela, c’était cool.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine



pub

  • Pourtant, les conditions météorologiques étaient loin d’être idéales…

En fait, c’était mieux qu’hier. La météo s’était bien améliorée, la neige était glissante.

  • Vous vous êtes vite retrouvé dans un face à face avec le Suédois Joel Andersson.

Oui, on s’est ensuite relayés. Pour moi, c’était très difficile de le décrocher. Pourtant, j’ai bien essayé. Du coup, on est arrivés au sprint.

  • Est-ce de bon augure pour les deux dernières courses de la saison ?

Oh oui, c’est vraiment cool pour la fin de la saison. Franchement, je suis content. J’ai vraiment envie de bien finir l’hiver, tout mettre sur la Reistadløpet et l’Ylläs-Levi. Déjà je vais retrouver le circuit pro.

  • Aucun regret de ne pas avoir pris le départ de la course reine ?

Si, des regrets. Après, je me suis quand même fait plaisir, comme je vous le disais. C’est le principal. J’espère revenir plus fort sur les courses du Pro-Tour.

  • Quel va être votre programme des prochains jours ?

Deux jours de route nous attendent pour monter jusqu’à la Reistadløpet. Une fois sur place, on va skier, découvrir la piste, tester le matériel. Samedi prochain va vite arriver. Personnellement, je vais recharger les batteries, me soigner à 100 % pour être au top.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Tous les deux hors de la sélection norvégienne de ski de fond pour l'hiver 2023/2024, Emil Iversen et Johannes Hoesflot Klæbo vont partager des...

Ski de fond

10:11. Alors qu’il s’est retiré du monde du ski de fond à la surprise générale à la fin de l’hiver, Hans Christer Holund s’apprête...

Ski de fond

Après avoir quitté l'équipe nationale, Johannes Hoesflot Klæbo n'a désormais plus accès à l'Olympiatoppen en Norvège.

Vu de Norge

Northug et Røthe inquiets La France est loin d’être le seul pays à subir l’inflation, l’Europe et donc la Norvège n’ayant pas été épargnées....

Ski de fond

Le Team Aker Dæhlie devient une très grosse machine. Il vient d'annoncer la composition de ses différentes équipes.

Ski de fond

C'est à Bodø, en Norvège, que première édition de la Marcialonga Arctic Ski Race sera couru en 2024.

Ski de fond

Découvrez la composition complète des équipes nationales de Finlande 2023/2024 de ski de fond, de saut à ski et de combiné nordique.