VTT : saison bien remplie pour le vététiste neuchâtelois Jérémy Huguenin

Samedi, le Neuchâtelois Jérémy Huguenin, pilote chez Giant, a gagné l’Open Bike qui a réuni plus de 1 500 vététistes à Grandvillard. Entretien avec un jeune homme de 23 ans fait un premier bilan de sa saison. 

 

Jeremy-Huguenin.png

Quel est votre sentiment après cette victoire à l’Open Bike Haute-Gruyère à Grandvillard ?

Mon sentiment est un peu particulier car cette performance constitue pour moi une petite surprise. En prenant le départ, j’espérais clairement m’imposer mais je doutais de mon état de forme ; j’étais prêt à devoir me battre jusqu’au sprint final. Il est vrai que depuis les championnats de Suisse marathon, je n’ai rien fait de très mauvais, mais je n’ai également rien fait pour améliorer ou maintenir mon niveau de performance ! Avoir réussi à rouler aussi vite après six mois de compétitions et après avoir enchaîné 24 courses en 29 semaines est pour moi très encourageant.

 

Vous aviez deux adversaires plutôt sérieux face à vous : le champion du Brésil juniors Henrique Luiz Cocuzzi et l’Allemand Stefan Sahm, Top 5 mondial XC marathon. 

Effectivement, je ne m’attendais pas du tout à être confronté à ces deux coureurs. Même sans connaître vraiment leur potentiel, je me suis très vite réjoui de leurs présences, cela donnait un piment supplémentaire à la course.

 

La première moitié de la course (46 km), c’est d’ailleurs le Brésilien qui impose son rythme. Comment avez-vous géré ses accélérations ?

Je me sentais bien, j’ai effectivement dû m’accrocher lors de certaines de ses accélérations mais je restais très confiant. Je devais me montrer patient, je savais que les plus grosses difficultés se trouvaient dans la deuxième moitié de l’épreuve. De temps à autre, Henrique montrait aussi quelques signes de faiblesses et je doutait qu’il réussisse à maintenir ce rythme durant toute la course.

 

Puis, vous prenez les commandes. Avez-vous été surpris de rester seul en tête de nombreux kilomètres ?

Pour être franc, oui j’ai été surpris de me retrouver seul en tête à ce moment-là de la course. Nous étions à la mi-course, au pied de la plus grande ascension du parcours et Henrique a, une nouvelle fois, entamé la bosse sur un rythme très élevé. Mais peu après, la montée est devenue difficile et technique ; alors je suis passé devant et c’est vrai que j’ai été surpris de constater peu après que j’avais réussi à faire “le trou”. C’était la première fois de la course que je souhaitais réellement hausser le rythme et je me suis retrouvé seul devant. Cela m’a donné encore plus de confiance pour la suite de l’épreuve.

 

Jeremy HugueninVous avouez un « entraînement aléatoire ». Cela ne signifie-t-il pas que vous êtes au meilleur de votre forme.

Après les championnats de Suisse marathon à Moutier il y a deux semaines et cette longue saison dans son ensemble, j’étais très fatigué autant physiquement que mentalement. Pour récupérer physiquement, j’ai fais un break complet de trois jours. Du coté mental, je voulais simplement faire ce que j’avais envie, quand j’avais envie et comme j’avais envie. Je ne voulais plus entendre parler de plans d’entraînement. Je tiens à préciser que j’ai un grand plaisir à appliquer les plans d’entraînement tout au long de la saison, mais une fois les objectifs passés, et en plus lorsqu’ils sont réussis, j’éprouve simplement le besoin de “faire du bike”.

Concernant ma forme actuelle, je pense que ce sont toutes les heures d’entraînement faites l’hiver dernier qui me permettent de ne pas être grillé et de récupérer très rapidement de gros efforts comme le Grand Raid ou le Garmin Bike Marathon. Je tiens sur ce point à remercier le travail extraordinaire de mon entraîneur Bernard Maréchal.

 

Cerise sur le gâteau, avec un temps de 1h 48′ 27″, vous battez le record détenu par Sandro Spaeth.

Effectivement, c’est la cerise sur le gâteau. Ce record datait de 2006, Sandro réussissait à ce moment là de supers résultats, il était pour moi un exemple et le fait d’avoir battu un de ses records me fait vraiment prendre conscience que ce que je réussis est bien!

 

Quel est votre meilleur souvenir de la saison ?

Incontestablement le Grand Raid entre Verbier et Grimentz. C’était ma première participation sur le grand parcours, j’espérais terminer dans les 10 premiers et au final je me classe 4e ! La course s’est disputée avec une météo splendide et dans un paysage de rêve. Tout était vraiment réuni pour que cette journée soit inoubliable.

 

Quel est votre programme pour les prochaines semaines ?

Je participerai samedi prochain à la première édition du ChauXmont Super D qui se disputera dans “ma” forêt au-dessus de Neuchâtel (François Bailly-Maitre sera aussi au départ) et le lendemain je disputerai une course en tandem au Noirmont (Jura suisse) à l’occasion du Tour des Sommêtres. Tout ça simplement dans le but de me faire plaisir, les résultats seront pour moi anecdotiques. Cela devrait normalement mettre un terme à ma saison 2012. 

 

Photo : www.jeremyhuguenin.ch


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade