Vu de Norge #118 : le cas Northug inquiète

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez, chaque mardi, toute l’actualité nordique norvégienne.

 

[contentblock id=117 img=iframe.png]

Le cas Northug inquiète

 

Petter Northug Jr. a tardé à annoncer qu’il se retirait du Tour de Ski. Une attente inquiétante soldée par une nouvelle tout aussi inquiétante pour le fond norvégien pendant une année de mondiaux. Ayant assuré tout l’été qu’il ne s’était jamais senti mieux et qu’il était dans une forme olympique, le Norvégien avait déçu en revenant sur le circuit coupe du monde. Sa forme n’étant pas à la hauteur de ses attentes, Northug avait décidé de rentrer chez lui se reposer et s’entraîner… Mais cela dure maintenant depuis plusieurs semaines sans que la situation ne semble s’améliorer. Au point que l’enfant terrible du ski de fond manquera le Tour de Ski.

Une mauvaise nouvelle, pas seulement pour ses fans mais aussi pour lui. « Il va devoir revoir tout son planning de préparation pour Lahti », explique Aukland, spécialiste de la NRK.

 

 

Les experts norvégiens s’accordent désormais pour dire qu’il s’est formé trop intensément lors de son dernier séjour en altitude. Et le surentraînement n’est jamais bon pour un fondeur : les muscles durcissent plus rapidement, l’état de forme varie plus souvent, il y a plus de risques de maladie et cela peut prendre des mois voire des années avant de complètement retrouver la forme précédant ce surentraînement. Une erreur contre laquelle certains compatriotes de Northug auraient pu le mettre en garde.

L’entraîneur national, Tor Arne Hetland, pense d’ailleurs que le fondeur aurait dû se former plus en adéquation avec l’équipe nationale pour éviter cette surcharge de travail. « Je ne dis pas que ça aurait été différent et que cela aurait pu être évité en s’entraînant avec nous », confie-t-il à VG, « mais il aurait pu aller mieux que maintenant. » Ce qui manquerait à Northug, ce serait en fait un certain contrôle sur son entraînement pour l’empêcher d’en faire trop, contrôle que reçoivent les athlètes de l’équipe nationale.

 

 

Malgré tout, personne n’a encore annoncé la défaite de Northug aux mondiaux de Lahti, le Norvégien en ayant déjà surpris plus d’un, particulièrement pendant les championnats. Son coach personnel, Stig Rune Kveen, annonce même que Northug devrait revenir à une formation normale assez vite et qu’il est sur la bonne voie pour Lahti.

 

 

 


Sundby nominé pour devenir meilleur athlète de l’année

 

Idrettsgallaen, le Gala Sports de Norvège, a nominé Martin Johnsrud Sundby pour devenir meilleur sportif de l’année. Une décision malheureuse pour certains comme l’expert TV2 Kaggestad : « certes, il a été le meilleur fondeur cette saison et je le respecte pour ces performances, mais le scandale autour de sa violation des règles antidopage advenu cette année risque d’envoyer une mauvaise image de nous à l’étranger, plus encore si on le choisit comme meilleur athlète de l’année », explique-t-il.

Le président du jury, Tore Øvrebø, pense le contraire et argumente dans cette direction auprès de nos confrères de TV2 : « Les faits ne se sont pas produits cette année, il a expié sa faute et sa peine était si minime qu’on peut la comparer à un acquittement pur et simple. »

Interrogé sur l’image que cela pourrait donner du pays roi du ski de fond, Øvrebø répond : « nous avons demandé son avis à la fédération norvégienne et elle a rappelé qu’il ne devait pas exister de double peine. » Kaggestad, a rétorqué au président du jury que nominer un athlète qui avait été pris pour dopage, peu importe ses performances, serait mal vu même si certains pensent que ses résultats suffiront à faire oublier ce « malheureux incident ».

 

 


Tande pour une victoire à la Tournée des 4 Tremplins ?

 

Cela fait maintenant 10 ans que les Norvégiens attendent de gagner de nouveau la Tournée des Quatre Tremplins. Cette saison, Alexander Stöckl rappelait qu’il faudrait plus d’un bon Norvégien pour y parvenir afin d’avoir quelques sauteurs en embuscade derrière un leader pour assurer de repartir avec le trophée.

Mais dans le reste de l’équipe, particulièrement de l’avis de l’entraîneur adjoint Brevik, on pense qu’il ne suffira que de l’un d’entre eux pour réattribuer le titre de la Tournée à la Norvège : Daniel Andre Tande. « Ses résultats et la confiance qu’il a acquis indiquent qu’on peut raisonnablement y croire », explique l’assistant coach de Stöckl au micro de la NRK. Tande lui-même est assez optimiste sur ses chances : « je pense que je peux viser mieux que le podium », avoue-t-il.

 

 

Le jeune sauteur sera accompagné de Hilde, Fannemel, Sjternen et Johansson sur la Tournée comme à Engelberg. Forfang ou Hauer prendra la 6e place restante après la COC d’Engelberg les 27 et 28 décembre.

 

 

 


Le biathlon norvégien a déçu

Malgré un changement dans le staff, le biathlon norvégien n’a pas été à la hauteur des attentes en ce début de saison. Aucun d’eux n’a pu tenir tête à Martin Fourcade. Dagbladet rapporte même que Raphaël Poirée, ancien biathlète français mais observateur privilégié du biathlon norvégien (il habite en Norvège), aurait exprimé sa déception sur Facebook, s’étonnant que malgré tous les moyens mis en place autour de cette équipe, les résultats ne viennent pas. Les grandes instances norvégiennes sont du même avis : la Norvège doit faire un réel effort sur le tir et Siegfried Mazet est là pour les y aider.

 

 

Le retour de Tarjei Bø pourrait aussi faire du bien après des mois de doute. Le biathlète ne savait en effet pas de quoi il souffrait et son absence dans l’équipe s’est faite sentir (Vu de Norge #116). Ce n’est bien entendu pas la première fois comme il le rappelle dans les médias : sa carrière a été jalonnée par les maladies et les médailles. L’aîné de la fratrie Bø espère donc revenir à Oberhof en pleine forme et aller glaner quelques médailles maintenant que cette mystérieuse maladie est de nouveau derrière lui.

 

 

De son côté Bjørndalen pense à modifier son entraînement pour atteindre un meilleur état de forme. Les experts NRK n’hésitent pas à avancer qu’il devrait retourner s’entraîner en altitude avant les mondiaux d’Hochfilzen s’il veut être en forme pour aller chercher une médaille voire un nouveau titre. En attendant, le vétéran du biathlon a fêté Noël avec sa nouvelle petite famille à Beitostølen où il a été malade quelques jours. Mais pas d’inquiétudes, il s’en est déjà remis et compte bien redorer le blason de la Norvège dans la deuxième partie de saison.

 


Rapport McLaren : les conséquences

La dernière version du rapport McLaren a fait du bruit dans le monde du ski et en Norvège, qui avait décidé de prendre position en faveur d’un boycott de la coupe du monde russe à Tyumen, une position jugée inacceptable par Anders Besseberg, norvégien et président de l’IBU. Besseberg expliquait en effet à Dagbladet qu’influencer les hautes instances n’était pas une attitude correcte.

Du côté du fond, Kikkan Randall, représentante des athlètes à la FIS, a dévoilé aux médias la liste des fondeurs ayant signé une pétition pour demander à ce que les hautes instances aient plus de pouvoirs pour la lutte antidopage. 105 athlètes de 8 nations ont accepté de signer, mais seulement sept Norvégiens : Bjørgen, Haga, Østberg, Falla, Jacobsen, Brandsdal et Skar. Cette liste, dévoilée le 25 décembre, pourrait bien venir s’allonger, comme le confie Randall à TV2 : « j’ai discuté avec Sundby le 24 décembre et il m’a assuré que d’autres Norvégiens envisagent de signer », annonce l’Américaine. Les points principaux de cette pétition sont :

  • La demande d’un leadership plus important des hautes instances pour lutter contre le dopage
  • Des pouvoirs et une indépendance plus importants pour l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) afin de sanctionner les nations et athlètes ne respectant pas les règles
  • Des sanctions plus rapides, sévères, cohérentes et transparentes de la part de l’AMA
  • L’engagement des athlètes ayant signé à ne pas enfreindre le Code de l’AMA et à soutenir son application

 

 

 

Seules 4 athlètes féminines russes ont signé la pétition mais Kikkan Randall se trouve dans l’impossibilité de dire si tous les fondeurs russes ont bien reçu la pétition ou non puisqu’elle a compté sur certains athlètes pour la faire passer à leurs coéquipiers.

 

 


Svendsen fiancé

Si Emil Hegle Svendsen tarde à retrouver le sommet des podiums, le biathlète a plus de chance côté cœur. Il a en effet confirmé au quotidien norvégien VG qu’il s’était fiancé à sa petite amie depuis 2014, Samantha Skogrand, journaliste TV2, le 22 décembre dernier.

 

 

Ils s’étaient rencontrés avant les Jeux Olympiques de Sochi que Skogrand devait couvrir pour la chaîne TV. Installés ensemble à Oslo, la journaliste ne travaille plus dans le sport désormais puisqu’elle anime « God Morgen, Norge ! » (« Bonjour la Norvège ! »). Peut-être ce changement dans la vie personnelle de Svendsen aura autant d’impact que ses changements de régime et d’entraîneurs…


 

 

 


Vos athlètes préférés vous souhaitent un Joyeux Noël !

Et God Jul comme disent les Norvégiens !

Emil Iversen :

 

God Jul ♥️🎅🏼 #brothers

Une photo publiée par Emil Iversen (@emilivers) le

Heidi Weng :

 


Johannes Thingnes Bø :

 

God jul / Merry Christmas🎅🏼🎄

Une photo publiée par Johannes Thingnes Bø (@johannesbo) le


Niklas Dyrhaug :

 

Fjorårets kjekkeste @niklasdyrhaug 😍❤️🙌

Une photo publiée par @langrennsgutta le


Magnus Moan :

 


[contentblock id=117 img=iframe.png]

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.