Vu de Norge #119 : Sundby élu meilleur nordique de l’année

CRHONIQUE – Dans Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

[contentblock id=117 img=iframe.png]

 

 

 

Meilleurs sportifs de l’année : Sundby bien placé

 

Comme tous les ans depuis désormais 20 ans, le quotidien VG a publié le classement des 100 meilleurs sportifs norvégiens. Comme l’an dernier, Magnus Carlsen, joueur d’échecs, l’emporte aux votes du jury. Le premier nordique n’est que 5e avec Martin Johnsrud Sundby dont l’image n’a pas trop pâti malgré le scandale de l’été. Les biathlètes Johannes Thingnes Bø, Tiril Eckhoff et Ole Einar Bjørndalen sont 8e, 9e et 12e.

Maiken Caspersen Falla et Ingvild Flugstad Østberg suivent en 18e et 19e positions. Petit séisme pour Petter Northug Jr. en revanche. 2e l’an dernier, il n’est plus que 22e. Un coup dur pour l’idole norvégienne que même une condamnation en justice n’avait pas réussi à faire descendre du haut du classement des meilleurs sportifs nationaux.

Les premiers sauteurs à ski, eux, sont 31e et 32e avec Kenneth Gangnes et Johann Andre Forfang. Marit Bjørgen, loin des compétitions cette année pour cause de grossesse, est seulement 34e et perd 28 places. La dernière nordique à fermer la marche de ce top 100 est Fanny Horn Birkeland, 93e malgré sa médaille d’or au relais féminin lors des mondiaux de biathlon à Oslo.

Aux votes populaires des lecteurs, le premier nordique en revanche est Petter Northug, 4e. Preuve s’il en est que l’enfant terrible du ski de fond n’a pas perdu toute sa splendeur dans le cœur du peuple norvégien. Bjørndalen, dans ce top, est 19e et Sundby 22e. La première athlète féminine est Weng, 26e, juste devant sa coéquipière Østberg.

Notons que dans l’histoire de ce top 100 de VG, seuls 7 athlètes nordiques ont été sur la plus haute marche : Bjørn Dæhli en 1996, 1998 et 1999, Ole Einar Bjørndalen en 2001, 2002 et 2005 et Petter Northug en 2015.

 


Tour de Ski : les absents

Si Ek Hagen est venue remplacer au dernier moment Kari Øyre Slind sur le Tour de Ski, les médias et les fans ont surtout remarqué les absents de cette mythique compétition de fond. Marit Bjørgen l’avait bien sûr annoncé : elle préfère se concentrer sur Lahti que sur le Tour. Sa coéquipière, Therese Johaug, interdite de compétitions, n’a évidemment pas fait le déplacement. Plus étonnant, Astrid Jacobsen n’est pas non plus sur le Tour du côté des filles.

 

 

Côté masculin, plus d’absences sont à noter. Les Russes suspendus tout d’abord : Legkov et Vyleghzanin en tête. Halfvarsson, chez les Suédois, a décidé de ne pas non plus participer au mythique Tour de Ski.

Côté Norvégien, Johannes Høsflot Klæbo, le petit prodige, avait choisi de ne pas revenir pour la nouvelle année et de retourner sur quelques compétitions nationales pour pleinement se remettre de son rhume. Bien évidemment, l’absence la plus notée est celle de Petter Northug Jr. Pas au mieux de sa forme, le Norvégien n’a pas fait d’apparition sur le circuit mondial depuis le 10 km de Lillehammer. Inquiétant puisque certains vont même jusqu’à hasarder des pronostics sur ses chances de participation aux mondiaux de Lahti… Le champion de Falun pourra-t-il défendre ses titres si son état ne s’améliore pas ?

 

 


L’esprit d’équipe avant tout

Après avoir fait un mauvais 10 km classique dimanche à Val Müstair, Finn Håghen Krogh a sérieusement pensé à rentrer chez lui et ne pas terminer le Tour de Ski. Heureusement, lorsqu’on fait partie de l’équipe norvégienne, on n’est jamais seuls.

 

 

En voyant le moral au plus bas de leur compatriote, Emil Iversen, Martin Johnsrud Sundby et leur entraîneur Tor Arne Hetland sont aussitôt venus au secours de Krogh. « Il est prêt pour aller se battre à Oberstdorf, je ne me fais aucun souci », affirme le coach à VG, dans un élan de soutien et de confiance pour son athlète. « Au pire, je peux lui montrer des photos de jolies filles pour lui remonter le moral », rigole Iversen. Mais le plus grand soutien lui vient de Sundby : « ça m’est déjà arrivé, je le comprends mais il est hors de question de le laisser tomber. On va aller le voir et on va se battre ensemble », affirme le maillot jaune. Un bel état d’esprit et une équipe soudée !

 

 


Tande grand favori de la Tournée

 

Depuis le début de la saison, il ne manque qu’un peu de chance à Daniel Andre Tande pour être au-dessus du lot et obtenir la place de numéro 1. D’abord empêché par le jeune Domen Prevc, Stefan Kraft avait bien décidé de lui voler tout espoir de remporter la Tournée des 4 Tremplins dès la première compétition à Oberstdorf. Mais le Norvégien n’avait pas dit son dernier mot.

Vendu par les médias, et même par son entraîneur Alexander Stöckl, comme le seul Norvégien apte à aller remporter la Tournée après 10 ans de disette, le sauteur de 22 ans a commencé l’année 2017 du bon pied en remportant l’étape de Garmisch Partenkirchen. « J’en rêve depuis que j’ai 9 ans », confie Tande à TV2.

 

 

Sa mère, qui avait fait le déplacement, est particulièrement fière de ce que son fils a accompli sur le tremplin allemand : « il a travaillé si dur depuis tout petit pour y arriver, il mérite vraiment de réussir », explique-t-elle, émue après la victoire de son fils. « Le vrai talent d’un athlète, c’est de savoir travailler dur, de toujours chercher à s’améliorer et d’apprendre à connaître ce qui fonctionne », analyse Stöckl, « et Tande est un véritable artiste de ce point de vue, c’est un bon exemple de ce qu’il faut faire pour obtenir des résultats. » Désormais, le Norvégien en est sûr : il peut remporter la Tournée.

 

Pourtant, tout aurait pu mal tourner. Depuis un moment, Daniel Andre Tande souffre en effet du genou et de la cheville. Le sauteur n’est donc pas dans une forme optimale mais il ne s’en soucie guère. « Je peux vivre avec », assure-t-il à la NRK. Depuis sa chute à Vikersund lors de l’entraînement, son genou ne s’est pas entièrement rétabli. « On veille à ce que ça ne s’aggrave pas », explique son coach, « il a un échauffement spécial pour éviter que son genou ne souffre trop. » Le médecin de l’équipe, quant à lui, pense que ces petites blessures ne sont pas un souci pour sauter et performer, Tande a donc décidé de continuer à concourir sur le circuit mondial plutôt que de prendre du repos.

 

 


Tarjei Bø et Tiril Eckhoff font une croix sur Oberhof

 

Il devait revenir sur la première coupe du monde de 2017 : ce ne sera pas possible pour Tarjei Bø. Malade en automne et pour le début de la saison, le biathlète a eu une rechute et souffre de nouveau de problèmes respiratoires l’empêchant de concourir. « C’est frustrant, j’avais un bon niveau cet été », avoue-t-il au quotidien Dagbladet. Le médecin de l’équipe nationale, Ola Berger, a quant à elle jugé qu’il valait mieux attendre que l’athlète soit parfaitement remis pour ne pas risquer de remettre en cause toute sa saison.

Tiril Eckhoff, de son côté, souffre d’un rhume. Elle a donc choisi de ne pas faire le voyage à Oberhof mais elle sera de retour sur le circuit international dès la coupe du monde de Ruhpolding. Elle sera remplacée par Ingrid Landmark Tandrevold.

 

 


Au tour de Stjernen !

C’est bien connu : voyager en avion, c’est prendre un risque quant à son équipement. Les Norvégiens sont bien rôdés à ces problèmes, particulièrement sur la période de Noël et du Nouvel An. Puisqu’ils retournent chez eux avant la Tournée, ils sont obligés de prendre l’avion pour se rendre en Allemagne. Et bien souvent, l’un d’entre eux ne voit pas ses skis arriver en même temps que lui… Cette année, c’est au tour d’Andreas Stjernen comme le relate le quotidien Dagbladet. « Ses skis sont restés coincés à Gardermoen (l’aéroport d’Oslo) », expliquait alors Clas Brede Braathen, directeur sportif du saut norvégien, « c’est quand même un peu embêtant », conclue-t-il. Heureusement, plus de peur que de mal puisque les skis de saut de Stjernen ont fini par arriver à bon port et sont revenus à leur détenteur légitime.

 

 

 

[contentblock id=117 img=iframe.png]

 

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.