Vu de Norge #18 : les tops et les flops

Adieu 2014, bonjour 2015. Cette semaine, Vu de Norge, l’unique rubrique 100 % norvégienne, dresse le bilan de l’année. 

 

 

Les tops de l’année 🙂

Cette semaine, avec le passage à 2015, tous les journaux norvégiens sont revenus sur l’année 2014 en n’omettant pas bien sûr les skieurs. Voici donc les tops de l’année 2014 en Norvège !

  • Top : Martin Johnsrud Sundby remporte le Tour de Ski. NRK le classe parmi les 30 moments sportifs à retenir cette année.

Revue de web

  • Top : Les Jeux Olympiques d’hiver en Russie où, encore une fois, la Norvège s’est illustrée avec pas moins de 11 médailles d’or, 5 d’argent et 10 de bronze.
  • Top : Ole Einar Bjørndalen remporte la médaille d’or olympique du sprint à Sochi à 40 ans ! Il rentre un peu plus dans la légende du biathlon. Les quotidiens norvégiens le placent dans le top 5 des tops 2014.

 

Les flops de 2014 🙁

Bien sûr, quand viennent les tops viennent aussi les flops. Voici ceux de l’année 2014 toujours selon les médias norvégiens.

  • Flop : Le relais de l’équipe de biathlon norvégien à Sochi où Svendsen se rate et fait perdre la médaille à son équipe. Inconsolable, le biathlète mettra du temps à digérer ce raté qui ne gâche pourtant pas ses propres jeux. La NRK le classe 19e des moments sportifs dont il faut se souvenir en 2014.
  • Flop : Northug fait parler de lui en mai pour de mauvaises raisons. Son accident de voiture est un moment clé en Norvège dans l’histoire du sport 2014 puisque les conséquences auraient pu s’étendre à la carrière du fondeur. Heureusement, l’affaire profite quelque peu à Petter Northug Jr. qui se remet à l’entraînement avec plus d’acharnement que jamais. La chaîne de TV NRK va jusqu’à en faire son 2e moment fort de l’année.
  • Flop : La Norvège a annoncé qu’elle retirait sa candidature aux JO 2022. Grosse déception pour les athlètes mais aussi pour tous les passionnés de ski.

 

Les athlètes préférés en Norvège

Si en France, les footballeurs et autre Renaud Lavillenie sont en bonne place parmi les athlètes préférés du pays, en Norvège, on retrouve bien plus de skieurs. VG a ainsi publié le top 100 des athlètes norvégiens et contrairement à notre classement, aucun footballeur n’apparaît dans le top 10 mais plutôt 5 athlètes issus des sports blancs.

En effet, si Magnus Carlsen (joueur d’échec) occupe le haut du tableau, Jansrud (ski alpin) et Marit Bjørgen complètent le podium. Les biathlètes Svendsen et Bjørndalen se classent 6e et 7e et le combiné Jørgen Grabaak 10e. En revanche pas de trace des pourtant célèbres Petter Northug Jr. (41e), Martin Johnsrud Sundby (16e) et Therese Johaug (17e), plus loin dans le classement. Le premier sauteur à ski est, quant à lui, Anders Bardal avec seulement la 32e place.

Revue de Web

Bjørndalen, star internationale

La légende du biathlon Bjørndalen, 13 fois médaillé olympique ne se fait pas remarquer qu’en Norvège mais aussi dans le monde entier. Le prestigieux New York Times l’a ainsi classé parmi les plus grands sportifs de l’année 2014 au côté de l’équipe nationale de football allemande, championne du monde, Novak Djokovic, meilleur tennisman de l’année, mais aussi LeBron James, basketteur. Le journal américain l’a donc placé dans la liste des « vainqueurs » de l’année avec l’exploit qu’il a réalisé en remportant en février sa 8e médaille d’or olympique à 40 ans. Un grand honneur accordé à la légende vivante qu’est Ole Einar Bjørndalen et qui ne sera sans doute pas le dernier.

 

Revue de Web

 

Dans la même liste, on retrouve aussi les JO 2022 d’Oslo qui sont classés dans la catégorie « losers » avec le retrait de la candidature norvégienne.

 

Une année pas comme les autres

Le site norvégien Trønder-Avisa est dernièrement revenu sur les saisons les plus marquantes de 2014.

On commence avec l’année la plus impressionnante : celle de Bjørndalen, vainqueur du sprint à Sochi à 40 ans, légende du biathlon mais aussi meilleur athlète masculin des JO 2014. Il fait ainsi désormais partie des sportifs les plus influents avec la place qui lui a été accordée au CIO.

Vient ensuite le titre de « reine olympique » décerné à Marit Bjørgen devenue la femme la plus médaillée aux JO d’hiver avec 3 médailles d’or dont 2 individuelles à Sochi.

L’année la plus médiatique revient bien sûr à Petter Northug Jr. qui a beaucoup fait parler de lui malgré une saison en demi-teinte. La cause de tout ce raffut journalistique ? Son accident de voiture suivi par une peine de prison mais aussi la longue attente précédant la signature d’un accord avec la fédération de ski pour que Northug puisse participer à la coupe du monde et aux championnats de Falun.

 

 

Quant au titre de meilleur « voyant » ou « diseur de bonne aventure », il revient à Tore Øvrebø, directeur du sport de haut niveau en Norvège, qui avait annoncé un total de 26 médailles pour les JO de Sochi. Pari tenu puisqu’avec 11 médailles d’or, 5 d’argent et 10 de bronze, la Norvège rempli son quota même si elle échoue à la 2e place des meilleures nations derrière la Russie (33 médailles).

L’année de la « domination mortelle » est pour les Pays-Bas en patin à glace avec pas moins de 23 médailles à Sochi (pour 36 décernées) mais aussi pour la Norvège. En effet, depuis le début de saison les fondeurs norvégiens sont accusés de tuer le sport à cause de leur domination. Pour preuve, le quintuplé féminin et le triplé masculin à Davos qui ont échauffé la concurrence, fatiguée de ne pouvoir lutter.

Finalement, les athlètes du grand nord ont marqué cette année 2014 de leur empreinte.

 

Maman j’ai raté l’avion

 La Tournée des 4 Tremplins est l’évènement le plus important de la saison dans le monde du saut à ski. Alors pas question pour les petits chanceux sélectionnés de rater l’occasion ! Mais visiblement, pour certains, tout ne se passe pas comme prévu.

Forfang et Bardal ont ainsi vu leur vol pour l’Allemagne annulé vendredi soir. Bien heureusement, ils ont pu prendre un avion le samedi matin et arriver in extremis avant la qualification d’Oberstdorf après avoir manqué le premier saut d’entraînement. Si le site Trønder –Avisa décrit l’évènement comme un « drame », Anders Bardal a quant à lui commenté sur twitter que ce n’était rien de grave. Après tout, les deux norvégiens ont pu se qualifier pour la première manche de la Tournée.

 

 

Revue de Web

Mais si rater l’avion n’est pas grave, Bardal n’est quand même plus que « l’ombre de lui-même ». Il a perdu sa confiance en lui et a du mal à retrouver de bonnes sensations comme il le confie à Dagbladet.

 

 

Après avoir été le meilleur sauteur du monde en 2012, son coach Stöckl pense qu’il a tout simplement du mal à se reconcentrer sur l’essentiel. Mais le Norvégien est bien décidé à se rattraper lors de la Tournée et à ne pas laisser les jeunes Sjøen, Fannemel et Forfang lui voler la vedette.

Revue de Web

 

 

Montre-moi tes muscles, je te dirais qui tu es

Les muscles de Marit Bjørgen ont souvent fait parler d’eux et, pour preuve, le journal suédois Aftonbladet a récemment interrogé la fondeuse à ce propos. La championne norvégienne a répondu qu’on en avait trop souvent fait toute une histoire et qu’elle préférait maintenant les cacher. Pourtant, elle affirme aussi en être fière car son corps lui a permis toutes ses victoires. Elle est d’ailleurs encore donnée comme favorite du Tour de Ski.

 

Revue de Web

 

Bjørgen ajoute qu’elle n’est pas forcément la plus forte de l’équipe et pense même que Therese Johaug l’est plus, ses muscles étant seulement moins visibles. Elle ne s’entraîne pas plus que les autres fondeuses norvégiennes et explique que cela est sûrement dû à son métabolisme qui favoriserait la formation de ses impressionnants biceps. En tout cas, si ce sont ses muscles qui la propulsent toujours en tête des compétitions, Marit Bjørgen ne risque pas de vouloir les abandonner.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.