Vu de Norge #184 : retour sur les championnats nationaux

Vu de Norge, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, biathlon, sports d'hiver, Norge, Norvège

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Le quizz de Vu de Norge


Championnats “norge” d’Alta

Ce week-end ont eu lieu les championnats nationaux de ski de fond norvégien à Alta. Résumé des dernières courses de l’hiver pour les équipes nationales.

Jeudi, les fondeurs et fondeuses se sont affrontés sur un sprint par équipes. Chez les filles, ce sont les jumelles Lotta et Tiril Undnes Weng qui se sont imposées devant les sœurs Slind et le duo Østberg-Bakkemo pour le club de Gjøvik. A noter, Maiken Caspersen Falla a chuté durant la course tout comme Fredrik Riseth, coéquipier de Johannes Høsflot Klæbo, qui a ensuite déclaré aux médias que sa malencontreuse aventure était due à un mauvais moment avec Sundby. Si ce dernier s’est ensuite battu avec Petter Northug Jr. aux avants-postes, c’est le binôme de Lillehammer Taugbøl et Nyenget qui l’emporte devant les duos Skar-Ek et Sundby-Musgrave.



Vendredi, place aux 5km et 10km classiques. Chez les dames, Marit Bjørgen annonce sa retraite sportive après avoir remporté un dernier titre national devant Ingvild Flugstad Østberg et Ragnhild Haga qui la portent en triomphe. Du côté de leurs compatriotes, Sjur Røthe remporte lui aussi l’or des championnats nationaux devant Pål Golberg pour à peine une seconde. Martin Johnsrud Sundby complète de nouveau le podium.



Enfin, samedi se déroulaient les épreuves reines : le 30 km féminin et le 50 km masculin. Ragnhild Haga prend sa première médaille d’or nationale dans la même saison que sa première médaille d’or olympique en l’emportant devant une Marit Bjørgen ovationnée et Astrid Jacobsen qui, rappelons-le, n’a pas encore décidé si elle continuerait ou non sa carrière. Chez les hommes, Røthe fait le doublé en remportant le 50 km après le 10km la veille. Hans Christer Holund termine 2e, Espen Udjus Frorud 3e.


Sur ces belles courses se conclut la saison 2017/2018 norvégienne.

 


  • Retraite pour Marit Bjørgen

JO | SKI DE FOND - Revivez en live le 30 km classique dames, dernière épreuve nordique aux Jeux de Pyeongchang.

Marit Bjoergen à Pyeongchang –  Modica/NordicFocus.

La reine Marit s’en va. Le 30 km d’Alta était la dernière course de ski de fond de sa prodigieuse carrière. Ses coéquipières en ont profité pour l’ovationner à son arrivée, pour le plus grand plaisir de la jeune retraitée. « L’équipe va tellement me manquer », déclare-t-elle ensuite aux médias, encore émue de cette attention.

Ses coéquipières aussi ont été très touchées par le départ de la « maman » de l’équipe. « Elle a toujours été mon modèle », confie Ingvild Flugstad Østberg. « C’est une légende mais en même temps nous nous sommes tellement amusées ensemble, confirme Heidi Weng. Elle nous a aussi beaucoup aidé, elle est comme notre maman, elle sait comment nous calmer et nous détendre. »

Ski de fond, biathlon, Saut à ski, Combiné nordique, Nordic Mag, Sports d'hiver, Marit Bjoergen, Therese Johaug, Vu de Norge

Mais celle pour qui ce départ a été le plus difficile, c’est Therese Johaug. « J’ai tout essayé pour la persuader de continuer, révèle la fondeuse à Dagbladet. Mais je la connais tellement bien que j’ai fini par comprendre que ça ne servait à rien, qu’elle était décidée. Je comprends qu’elle veuille passer plus de temps avec sa famille même si j’aurais adoré continuer avec elle encore une année. »

 

C’est une légende vivante, une athlète impressionnante.

 

La première ministre norvégienne a elle aussi rendu hommage à cette grande athlète. « Elle a offert à la Norvège et au sport de grands moments », déclare la chef d’Etat. La ministre de la culture norvégienne, Skei Grande, approuve : « elle a fait beaucoup pour le sport féminin, elle est devenue une héroïne pour beaucoup d’enfants et c’est merveilleux », dit-elle à la NRK.

Pour les autres skieurs norvégiens de renom, le bilan est identique : « c’est une légende vivante, une athlète impressionnante, la meilleure fondeuse du monde », assure Ole Einar Bjørndalen. « Elle nous a apporté tellement de joie, à tous les Norvégiens et de la fierté à tous les athlètes », raconte Petter Northug Jr. « C’est une sage décision et je lui souhaite le meilleur pour la suite et je la remercie pour tout ce qu’elle a fait pour le ski », conclut Bjørn Dæhlie.


  • Northug en forme

Présent sur les championnats nationaux d’Alta, Petter Northug Jr. a rassuré : il est de nouveau en grande forme et motivé pour revenir au plus haut niveau l’hiver prochain.

Sur le team sprint, il a tenu tête à un Sundby très impressionné et ravi de revoir son ancien coéquipier rappeler ses prouesses d’il y a quelques saisons. Sur le 10 km ensuite, le natif de Mosvik a terminé 11e, bien mieux que son résultat sur sa seule étape de coupe du monde cette année à Lillehammer où il a fini 32e du sprint.

« Je suis vraiment de très bonne humeur et je suis très content d’être venu », déclare Northug après sa deuxième épreuve des championnats nationaux. Pour les médias, c’est surtout bon signe avant que tous les skieurs norvégiens ne partent en préparation en vue de la saison des mondiaux de Seefeld.

Ski de fond, biathlon, Saut à ski, Combiné nordique, Nordic Mag, Sports d'hiver, Marit Bjoergen, Therese Johaug, Vu de Norge, Petter Northug

De son côté, Northug pourrait revenir en équipe nationale de sprint. « Ce qui nous intéresse surtout, c’est de constituer un bon groupe d’entraînement, qui fonctionne bien ensemble et avec l’entraîneur », explique Vidar Løfshus au quotidien Dagbladet.

Le fondeur, lui, a confirmé qu’il était en pourparlers avec la fédération pour revenir en équipe nationale l’hiver prochain. L’équipe de sprint devrait être annoncée dans le prochain mois et les athlètes qui en font déjà partie se disent ravis de la possibilité que Northug rejoigne leurs rangs. « Je crois qu’il peut m’apprendre beaucoup et j’espère que lui aussi pourra apprendre de moi », affirme Johannes Høsflot Klæbo.

Løfshus a aussi déjà annoncé que si l’enfant de Mosvik revient au sein de la fédération, il ne serait plus traité différemment de ses coéquipiers et devra répondre aux mêmes exigences. « En termes de résultat, il ne répond pas à nos attentes cette saison mais nous savons ce dont il est capable alors s’il est vraiment motivé, nous le reprendrons », déclare Løfshus.

Motivé, Northug semble l’être puisqu’il a acheté un tapis roulant lui permettant de s’entraîner à domicile au ski, entre autres pour l’entraînement en montées.

 


  • Monsen garde son poste, Hetland remplacé

L’équipe masculine de ski de fond norvégienne gardera finalement bien un seul de ses deux entraîneurs. La semaine dernière, seul Tor Arne Hetland se disait certain de continuer à coacher l’équipe nationale. Arild Monsen, entraîneur du sprint, a ensuite révélé que lui aussi avait vu son contrat reconduit pour l’hiver prochain. Mais l’équipe de sprint pourrait bien s’agrandir sous sa direction. « Il nous faut au minimum 6 fondeurs spécialisés, assure Monsen à Dagbladet. Si nous en avons moins, nous serons vulnérables. »

Johannes Høsflot Klæbo sera bien évidemment de la partie tout comme Eirik Brandsdal et Pål Golberg, en finale à Pyeongchang. Taugbøl, Skar et Fossli, les trois autres membres de l’équipe cet hiver ont aussi des chances d’être reconduits. Finn Hågen Krogh, de son côté, aimerait quitter l’équipe toute distance pour revenir chez les sprinteurs. Il pourrait arriver accompagné de Petter Northug Jr. Les effectifs seraient alors élargis. Il reste donc encore beaucoup de questions à régler pour cette équipe de sprint nationale.

En revanche, Monsen ne travaillera finalement pas avec Tor Arne Hetland. Suite à de nombreuses insatisfactions du côté des athlètes et une mauvaise compréhension entre eux et leur entraîneur, Hetland changera de rôle l’hiver prochain, devenant coordinateur de l’équipe masculine tandis qu’Eirik Myhr Nossum sera le coach de l’équipe de distance norvégienne comme le révèle TV2. Ce dernier a entre autre été l’entraîneur de Northug pendant plusieurs saisons.

 


  • Quelle suite pour Bjørndalen ?

 

Ole Einar Bjoerndalen – Stanko Gruden/Agence Zoom.

Mardi dernier, Ole Einar Bjørndalen annonçait en conférence de presse qu’il prenait sa retraite. Pas par manque de motivation mais parce que son corps n’était plus en état de poursuivre une carrière de haut niveau avec pour preuves quelques incidents cardiaques mineurs cet été. Mais que fera-t-il désormais ? Le biathlète a déclaré être en pleine réflexion sur son avenir lors de la conférence de presse.

D’un autre côté, depuis maintenant plus de deux semaines, les postes d’entraîneur de l’équipe féminine de biathlon sont vacants. Et si Bjørndalen reprenait le flambeau ? « Ca serait absolument fantastique, s’enthousiasme Tiril Eckhoff. Mais je ne crois pas que ça arrivera, entre autre parce qu’il va sûrement plutôt aider Darya, sa femme. » De son côté, la fédération norvégienne aimerait profiter de la large expérience de son ancien athlète phare.

Leur porte-parole a ainsi assuré à la NRK que l’association de biathlon norvégienne espérait entamer une discussion avec Bjørndalen quant à sa possible implication à venir avec les équipes nationales. « J’espère qu’il partagera son expérience avec nous mais je ne crois pas qu’il deviendra entraîneur », réagit Marte Olsbu. Pour elle aussi, son ancien coéquipier ira sûrement entraîner Domracheva plutôt que l’équipe norvégienne. « C’est le jeu mais j’espère qu’il acceptera quand même de nous conseiller parfois », conclut-elle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.