Vu de Norge #198 : Northug face à ses anciens démons

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

 

 

  • A la Une de Vu de Norge : Northug en mauvaise posture

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

Il semblerait que l’enfant terrible du ski de fond Petter Northug Jr n’a pas encore réussi à se débarrasser de ses anciens démons. Pas de Blink Festival, pas de Toppidrettsveka.

Le fondeur a dû prendre une pause et un peu de repos après que son corps ait mal réagi à une session d’entraînement. Pour l’expert TV2 Petter Skinstad, la raison est simple : le corps de l’athlète de Mosvik ne supporte plus la même charge de travail qu’auparavant et il est temps qu’il en prenne conscience.

« Nous essayons de comprendre ce qui s’est mal passé et nous devrions avoir bientôt une réponse », a expliqué le directeur sportif du fond, Vidar Løfshus.

Arild Monsen, entraîneur de l’équipe de sprint, a lui assuré dans un communiqué de presse que Northug allait mieux. Il serait d’ailleurs revenu à un entraînement normal.

Mais pour son coéquipier et ami Emil Iversen, ce contre-temps est de mauvais augure. Pour lui, si la saison du fondeur est de nouveau gâchée par des soucis de ce type, ce pourrait bien être le dernier hiver où l’on voit Northug s’aligner sur un départ de coupe du monde. « Peut-être, comme Bjørndalen ou Bjørgen, doit-il adapter son entraînement en vieillissant », propose Skinstad.

De son côté, Petter Northug Jr tente de rassurer les médias et ses fans. « Oui, c’est ennuyeux de ne pas être allé à une session de formation mais c’est tout de même génial d’être de retour en équipe nationale », affirme-t-il au micro de la NRK. Et de continuer : « Je travaille pour être à mon maximum avant Noël et pour le Tour de Ski, ensuite je verrais si je peux aller aux mondiaux de Seefeld sur une ou plusieurs distances. » Arild Monsen, son nouveau coach, espère pouvoir prévenir toute rechute en prenant mieux en main les modalités d’entraînement de son athlète.

Quant aux hypothèses d’Iversen imaginant qu’en cas de défaite, Northug pourrait abandonner le sport de haut niveau, le principal intéressé se contente de répondre qu’il ne prend plus qu’une saison à la fois, ne décidant pas à l’avance de la suite de sa carrière.

 


  • Pas de stage en altitude cette année

Pour préparer l’année olympique, les équipes nationales toutes distances de Norvège avaient fait le choix de ne pas aller en altitude pour leur habituel stage de formation à Val Senales.

Au vu des bons résultats, Vidar Løfshus a révélé à la chaîne TV NRK que l’équipe n’irait pas non plus rejoindre les équipes de sprint en Italie cette année. La priorité sera donnée à l’entraînement sur neige, par exemple sur les glaciers norvégiens.

« C’est un choix risqué, affirme Fredrik Aukland, expert NRK. Depuis les années 80, l’entraînement en altitude a été l’un des facteurs clés de la réussite norvégienne. » Mais qu’il se rassure, Løfshus a d’ores et déjà confirmé que les stages en altitude redeviendraient un élément central du programme estival dès 2019 et jusqu’en 2022 puisque les prochains Jeux olympiques se dérouleront sur les hauteurs chinoises.

Pour Aukland, c’est d’autant plus une raison de s’y remettre dès maintenant : « nous savons qu’il faut que ce soit systématique pour que ce soit bénéfique », rappelle-t-il. Deux points de vue qui divergent, tant sur ce qui doit être fait cette année que sur les capacités nécessaires aux fondeurs actuels : l’endurance ou la vitesse ?

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

Didrik Toenseth -Modica/NordicFocus.

Didrik Tønseth, membre de l’équipe nationale toute distance, a tenu à s’exprimer sur le sujet. « Nous avons décidé en commun avec notre entraîneur, conclu-t-il au micro de la NRK. Nous avions envie d’essayer quelque chose de nouveau et nous verrons si ce choix est fructueux ou non. »

 

 


  • Lundby s’explique

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

Maren Lundby (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Cet hiver, elle a survolé le monde du saut à ski féminin. La grande question en mars était donc : Maren Lundby sera-t-elle capable de maintenir le niveau la saison prochaine ?

Oui, a-t-elle toujours répondu avec fermeté. Mais à Courchevel, la Norvégienne a douté. Elle ne termine que 6e à 36 points de la gagnante du jour Sara Takanashi.

« J’ai été stupéfaite de ce résultat, admet la sauteuse à ski au micro de TV2. Pourtant, je savais que je ne serais pas en pleine forme cet été puisque mon objectif est Seefeld. »

La jeune femme s’entraîne en effet avec ce seul but en tête, comme elle a pu le faire l’été passé pour les Jeux de Pyeongchang. « L’an dernier, à Courchevel, j’étais 7ealors j’ai fait mieux cette année, rit-elle. Mais je n’aime jamais perdre alors mon but pour le deuxième week-end de Grand Prix sera de faire de bons sauts. »

A Frenstat en République Tchèque, ce week-end, la Norvégienne a repris des couleurs en terminant 2eet 3emais toujours derrière sa rivale Takanashi. « Je ne suis pas inquiète, conclut Lundby. J’ai très bien performé cet hiver même si j’avais été en moins grande forme l’été. » Le prochain arrêt estival pour les sauteuses à ski se fera en Russie à Chaikovsky le 7 septembre.

https://www.tv2.no/sport/10025578/

 


  • Harsem transportée à l’hôpital

Vendredi, après la mass-start classique de la Toppidrettsveka allant d’Aure à Brekka, Kathrine Harsem a dû être transportée en hélicoptère à l’hôpital St Olavs de Trondheim. Juste après avoir passé la ligne d’arrivée, elle s’est évanouie avant de reprendre connaissance. Mais quelques minutes plus tard, elle s’évanouissait de nouveau.

Un état d’après course assez inquiétant pour l’envoyer à l’hôpital.

Le médecin de l’équipe a déclaré à TV2 que ces malaises vagaux était dû à la fatigue et à un manque d’énergie. « Elle ne s’est pas arrêtée aux ravitaillements, ça nous ennuie toujours quand ça arrive mais ce n’est rien de préoccupant, réagit quant à lui l’entraîneur Ole Morten Iversen. Mais mieux vaut en effet que les médecins vérifient qu’il n’y a rien de plus grave. »

Kathrine Harsem est ensuite rentrée chez elle à Meråker où il lui a été prescrit du repos pour se remettre de ses émotions. « Je sais que je ne suis pas une machine mais cet incident me sert d’alarme, il va falloir que je me mette au travail plus sérieusement et en faisant plus attention désormais », conclut la fondeuse.

 

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

 


  • Kuusamo, une épine dans le pied dès le mois d’août

 

La sélection de l’équipe masculine norvégienne pour la première étape de coupe du monde de ski de fond hivernale à Kuusamo n’est jamais chose aisée.

Cette année, c’est dès le mois d’août que le directeur sportif du fond, Vidar Løfshus, annonce les difficultés dans une interview pour le quotidien VG. « J’ai prévenu l’équipe de sprint à la dernière réunion : ce sera un choix difficile », déclare-t-il.

SKI DE FOND - Petter Northug devrait participer aux championnats norvégiens du 4 au avril à Alta.

Petter Northug (NOR) – Modica/NordicFocus.

Pour Petter Northug Jr, de retour en équipe nationale, les conditions sont simples : il doit performer à Beitostølen lors des championnats nationaux en novembre. L’an dernier, il n’avait pas pu s’y rendre et avait ainsi dû abandonner sa place à un autre pour Kuusamo. Il lui faudra répondre présent cette année.

L’étape finlandaise verra se disputer un sprint classique et un 15 km classique. Pour Løfshus, il s’agira de prendre en compte les résultats de l’été, à Beitostølen mais aussi de la dernière saison. « Nous établirons les critères définitifs en octobre », ajoute le Norvégien.

Finn Haagen Krogh, Ski de fond, Norvège, ski nordique, Petter Northug Jr, coupe du monde

Finn Haagen Krogh (NOR) – Modica/NordicFocus.

Quid de Finn Hågen Krogh, prometteur à Lahti mais en très mauvaise posture lors de l’hiver olympique ? « Comme Petter, il devra montrer qu’il s’est bien entraîné et a de bons résultats, entre autres à Beitostølen, annonce Løfshus. Théoriquement, ils feront partie de l’équipe s’ils remplissent ces conditions. »

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus.

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

Martin Loewstroem Nyenget (NOR) – Modica/NordicFocus.

De leur côté, Johannes Høsflot Klæbo et Martin Løwstrøm Nyenget sont assurés d’y aller pour avoir respectivement remporté la coupe du monde et la coupe scandinave.

Reste six places pour chaque course. En distance, Sundby, Krüger, Holund, Iversen et Tønseth semblent favoris pour partir en Finlande.

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

Paal Golberg (NOR) – Modica/NordicFocus.

ski de fond, coupe du monde, sprint, hiver, ski nordique,

Niklas Dyrhaug (NOR) – Modica/NordicFocus.

Pour l’équipe de sprint, le choix s’annonce plus difficile, même pour Pål Golberg et Niklas Dyrhaug, très bons sprinteurs mais tous deux blessés l’an dernier.

« Il y a beaucoup de très bons fondeurs en Norvège, confie Hans Christer Holund. On sait tous ce que chacun peut faire dans un bon jour et je crois que nos coachs emmèneront à Kuusamo ceux qui sont le plus en forme, les meilleurs à ce moment précis. »

 

 

Marte Olsbu se marie 

Dans le carnet de Vu de Norge : alors qu’Emil Hegle Svendsen s’est fiancé et que Johannes Thingnes Bø a dit oui à sa promise fin juin, l’une de leur compatriote était presque passée inaperçue en la matière. Marte Olsbu s’est en effet elle aussi mariée pendant ce mois d’août.

Accompagnée de sa coéquipière Tiril Eckhoff, celle-ci s’est fait un plaisir de retransmettre les images en live sur instagram après avoir partagé celle de l’enterrement de vie de jeune fille d’Olsbu il y a quelques semaines. La biathlète a dit oui à Sverre Røiseland, entraîneur de fond.

 

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.