Vu de Norge #21 : les petits frères mieux que leurs aînés

 C’est chaque semaine sur www.nordicmag.info et nulle part ailleurs : toute l’actualité nordique norvégienne en infos, photos et vidéos.

 

Les petits parlent aux grands

Le ski, c’est une affaire de famille chez les Norvégiens. Et quand les cadets dépassent les aînés, ils ne se privent pas pour les chambrer comme ont pu le faire ce week-end Johannes Thingnes Bø (petit frère de Tarjei Bø) et Tomas Northug (petit frère du célèbre Petter Northug Jr) après leurs victoires respectives.

 

Revue de web

 

Le biathlète Johannes a donc entre autre bénéficié de l’absence de son frère pour un rhume pour prendre une nouvelle victoire au sprint et se rapprocher à une unité du total de compétitions remportées par Tarjei. Le cadet en a profité pour adresser à son frère un précieux conseil : « lève-toi du canapé ». Petite boutade que l’aîné des Bø prend avec le sourire, assurant qu’il est content pour Johannes et que cela ne fait que rendre plus passionnantes les compétitions.

 

BOE Johannes Thingnes

 

Du côté des Northug, discours similaire du cadet Tomas qui, après sa première victoire en sprint, a assené à son frère Petter en riant : « sors du lit », façon de lui rappeler que lui n’a encore aucune victoire en coupe du monde (celle au Tour de Ski comptant différemment).

 

Revue de web

 

L’enfant terrible de la Norvège en tout cas est tout à fait conscient de la supériorité de son frère sur le sprint, avouant qu’il ne battra sûrement pas Tomas sur le général du sprint. D’ailleurs, ce dernier ne se gêne pas pour assurer qu’il mérite plus que Petter d’être sélectionné pour le sprint des championnats du monde à Falun… Une querelle bon enfant entre frères en somme.

 

 

Une histoire de première fois

Si en France le week-end est marqué par le premier podium de Quentin Fillon-Maillet en biathlon, la Norvège aussi a eu son lot de premières fois ces derniers jours.

 

RIIBER Jarl Magnus

 

Par exemple, premier podium pour Jarl Magnus Riiber, jeune combiné de 17 ans très performant en saut ce qui lui a permis de faire un bon week-end après une belle compétition à Chaux-Neuve (il avait remporté le saut). Il prend à Seefeld la troisième place du 5 km derrière Frenzel et Schmid. Le jeune skieur promet un beau palmarès s’il est capable de tenir tête de cette façon à Eric Frenzel après seulement 8 épreuves en coupe du monde.

 

 

On a aussi pu assister à la première victoire de Tomas Northug sur le circuit international du sprint. Le petit frère de Petter montre ainsi à son aîné qu’il n’est pas le seul à pouvoir ramener de bons résultats à la maison. Une famille qui vaut de l’or !

On remarquera aussi la première victoire en biathlon de Fanny Welle-Strand Horn en sprint à Ruhpolding. La jeune Norvégienne aide ainsi sa compatriote Tiril Eckhoff à reprendre le flambeau de Tora Berger. Eckhoff prend elle la troisième place sur la même épreuve.

 

HORN Fanny Welle-Strand

 

Bref, un week-end plein de premières fois pour toutes les disciplines et une belle opération sur tous les championnats pour les Norvégiens.

 

Bardal : Falun n’est pas encore gagné

 

Revue de web

 

Il est le champion du monde en titre sur petit tremplin et rêve de défendre son titre à Falun mais rien n’est encore joué pour Anders Bardal. D’abord peu inquiet de sa participation aux championnats du monde après sa chute à Wisla le 15 janvier, il semblerait que les choses se compliquent.

 

 

S’il devait être opéré en début de semaine au poignet, une infection empêcherait finalement l’intervention. En tout cas, si l’infection n’est pas certaine, ce qui est sûr c’est que les médecins de Bardal lui ont préconisé environ 6 semaines de repos après l’opération.

 

BARDAL Anders

 

Or, Falun arrive dans moins de 5 semaines. Malgré tout, le sauteur norvégien espère bien y prendre part mais il doute en revanche sur sa participation à des épreuves de coupe du monde d’ici là, le saut étant plus difficile avec un bras dans le plâtre…

 

Northug la carotte suédoise

Comment l’oublier ? La famille nordique est à un mois de l’événement de l’hiver : les championnats du monde de Falun. Si les pronostics sont serrés dans la plupart des catégories, c’est moins le cas en fond avec la domination norvégienne. Une raison de plus pour les Suédois de donner leur maximum.

Leur principal ennemi à battre ? Petter Northug Jr bien sûr ! Après avoir prouvé qu’il était de retour lors du Tour de Ski qu’il a failli remporter, le jeune homme se présente comme l’un des favoris. Le sélectionneur suédois confie donc à VG que son équipe ne rêve que d’une chose : vaincre le Roi des championnats du monde qui détient pas moins de 12 médailles dont 9 en or. La tâche s’annonce rude mais s’ils doivent être défaits, le sélectionneur suédois affirme que ce sera avec honneur face au roi de la discipline.

 

Quand on s’appelle Northug, on n’échappe pas aux critiques

Tomas Northug a enfin remporté sa première épreuve de coupe du monde ce week-end lors du sprint. Mais cette victoire ne fait pas l’unanimité. En effet, les experts du fond suédois estiment que le jeune Northug aurait dû être disqualifié après les demi-finales. Il aurait ainsi “participé” à la chute du Russe Ustiugov.

 

Revue de web

 

La réaction du fondeur norvégien ne s’est pas faite attendre : il a donc annoncé au média VG que de toutes façons, les Suédois n’aiment pas qu’un Northug gagne, que ce nom les agace, ce qui est compréhensible du fait de la vieille querelle entre Petter Northug Jr et ses voisins suédois.

De plus, si Tomas avait été disqualifié, c’est au suédois Emil Jönsson que cela aurait profité… Malheureusement, l’équipe bleue et or a beau dire, la victoire est revenue au petit frère Northug. Touché jusqu’aux larmes, il confie à VG qu’il était grand temps et que c’était presque irréel sur le moment. Sur le moment seulement puisque maintenant les Suédois devront sûrement faire face non plus à un mais à deux Northug.

 

Le baromètre des championnats du monde

Les championnats du monde approchent à grands pas : ils seront là dans seulement 4 semaines. L’occasion pour le quotidien VG de prendre la température des athlètes norvégiens et de publier « le baromètre de Falun ». Du côté du fond féminin, le média norvégien s’attend à une domination de ses athlètes qui pourraient bien remporter toutes les épreuves, la première fois depuis 1997 et la Russie qu’une nation effectuerait le « grand chelem ».

 

BJOERGEN Marit

 

Ce serait plus ouvert du côté des garçons même s’ils devraient pouvoir rapporter un grand nombre de médailles grâce entre autres à Sundby, Brandsdal ou Northug.

Du côté des autres disciplines, le saut à ski pourrait voir une médaille de la Norvège par équipe ou même en individuel grâce à des athlètes comme Bardal, Jacobsen ou même Fannemel… En combiné nordique, Magnus Moan est bien placé derrière Frenzel dans les pronostics et l’équipe norvégienne pourrait avoir une carte à jouer en relais.

En tout cas, VG prévoit que la Norvège ramènera 12 médailles d’or de Falun… A confirmer en février !

 

Des sanctions plus fortes contre le dopage réclamées par la Norvège

Après plusieurs affaires de dopage révélées ces derniers temps, le monde du biathlon est en émoi. Le président du biathlon norvégien a donc décidé de s’exprimer à ce sujet au micro de TV2 et il est plutôt clair : il n’est pas d’accord avec les sanctions appliquées par l’IBU. Pour lui comme pour beaucoup d’autres (Martin Fourcade, Johannes Thingnes Bø…) les sanctions ne sont pas assez sévères.

Le président de l’IBU, Anders Besseberg lui même norvégien, affirme quant à lui au micro de TV2 qu’on ne peut punir tout un pays pour ce que les athlètes font : il ne faut punir que les biathlètes coupables et contrôlés positifs, pas ceux qui sont innocents.

Dans cette bataille médiatique, l’entraîneur national de biathlon a donc fait une proposition : pourquoi ne pas “geler” une place pendant deux ans au niveau du quota d’un pays ? Le président du biathlon norvégien soutient en tout cas cette idée.

Johannes Thingnes Bø est, quant à lui, tout aussi déterminé que notre Martin Fourcade national : il faut exclure à vie les athlètes contrôlés positifs au dopage, deux années d’exclusion ne sont pas suffisantes.

Le débat est en tout cas lancé en Norvège…

 

Revue de web


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.